Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Zerhouni Nourredine

Date de création: 25-07-2008 12:32
Dernière mise à jour: 26-06-2010 05:08
Lu: 1070 fois


Ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales depuis l'arrivée de Abdelaziz Bouteflika à la Présidence de la République, Nourreddine (dit Yazid). Zerhouni, né en 1938, est originaire de Tlemcen, comme A. Bouteflika. Il est connu surtout pour sa solide amitié avec le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Aux yeux de l'opinion publique, il apparaît comme son bras droit le plus sûr.

A 18 ans, en 1956, il rejoint le maquis, abandonnant le bac auquel il se préparait. Il fera ses premières armes au sein du Malg, l'ancêtre de la "Sm", dirigé alors par Abdelhamid Boussouf.

Dès l'Indépendance, en 1962, il est le collaborateur direct de Kasdi Merbah, directeur de la Sécurité militaire.  Avec lui, il structure le service "Action", avant de se voir confier le contre-espionnage, s'investissant dans le soutien aux mouvements de libération nationale. Maître-espion, il était surnommé "le Tigre" par ses éléments.

A l'avènement de Chadli Bendjedid et le départ de Kasdi Merbah (1979), il est responsable des services pour un temps très court (trois années). Les services de sécurité étant "restructurés", et remplacé par Lakehal Ayat, en 1982, il quitte l'armée avec le grade de colonel et il embrasse la carrière de diplomate. Il représentera l'Algérie en tant qu'ambassadeur à Washington, Panama, Tokyo et à Mexico. Il prend sa retraite définitive par la suite, après Octobre 88.

Sa "traversée du désert" s'arrête en 1999 avec l'arrivée de  A. Bouteflika. Il est rappelé d'abord pour une mission sensible…Gérer la préparation et le déroulement du 35ème Sommet de l'Oua, à Alger, en juillet 1999….Par la suite, son nom apparaît au grand jour dans la presse qui "révèle" qu'il est présenté au poste de secrétaire d'Etat à la Défense nationale.

Fin décembre 1999, il est nommé ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales dans le gouvernement de Ahmed Benbitour.Un poste qu'il ne quittera qu'en mai 2010

Note : - Jeudi 5 décembre 2005 , on apprenait ( par une déclaration recueillie par la radio Chaîne 3) qu'il venait de subir  (en France) une greffe de rein "qui s'est déroulée dans les meilleures conditions". Il était absent de la scène gouvernementale depuis un certain temps (octobre 2005) et des rumeurs de tous genres commençaient à circuler.

Samedi 31 décembre 2006, il est à Alger (depuis jeudi, semble-t-il) pour accueillir le Président de la République de retour après une absence de plus d'un mois pour soins à Paris.

- Vendredi 28 mai 2010, il est nommé vice-Premier ministre dans le (nouveau) gouvernement de Ahmed Ouyahia et Daho Ould Kablia prend sa place de ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales.