Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Superficie forestière

Date de création: 25-07-2008 09:40
Dernière mise à jour: 06-04-2012 22:56
Lu: 924 fois


AGRICULTURE - FORET - SUPERFICIE FORESTIERE

 

Les forêts couvrent, en Algérie, 4,1 millions d'hectares (couvert végétal), soit un taux de boisement de 11% pour le nord de l'Algérie et de 1,7% seulement si les régions sahariennes arides sont également prises en considération.

L'essence prédominante des formations forestières est le pin d'Alep qui occupe 880 000 ha et se rencontre principalement dans les zones semi- arides (chêne –liège : 230 000 ha,chêne vert: 108 000 ha, thuya de Berbérie: 59 114 ha,  chêne zen et afares : 48 000 ha, cèdre de l'Atlas : 16 000 ha, pin maritime : 31 000 ha, eucalyptus : 43 000 ha. maquis: 1 662 000 ha. Chiffres de 2007). En 1830, la superficie était de 5 000 000 d'hectares. Elle est actuellement de 1 500 00 hectares. La diminution de la superficie en 150 ans correspond donc à 37%.

Il y a 98 pépinières d'une superficie totale de 1 159 ha permettant une capacité de production de 170 millions de plants (forestiers, pastoraux et fruitiers)

Depuis 1962, déduction faite des plantations fruitières et fourragères, le bilan s'élève à plus de 1 million d'hectares. Mais, il n'existe aucun bilan qualitatif permettant de déterminer le taux de réussite global des reboisements.

Les plantations effectuées depuis 1962 l'ont été essentiellement à base d'eucalyptus (44 235 ha, surtout à l'est du pays et dans les régions humides) et de pin d'Alep.

Pour ce qui est de la flore spontanée, on a identifié pas moins de 3 300 espèces : 640 sont rares et menacées et 256 sont considérées comme endémiques (spécifiques au pays)

Les espaces et réseaux de zones protégées (non compris les parcs de l'Ahaggar et du Tassili) répondant aux normes internationales, notamment celles édictées par l'Uicn et l'Unesco, couvrent une superficie de 250 650 hectares dont 113 600 ha de forêts et 58 602 ha de maquis.

Notes : - Le plan national de reboisement lancé en 2000 vise le reboisement de 1 245 900 ha qui porteront le taux de reboisement de 11% à 13%. Le bilan fait ressortir (octobre 2005) 180 000 ha de plantations dont 60 000 forestières, un programme qui a créé quelques 500 000 emplois. A cela , s'ajoutent les programmes de traitement des bassins versants qui concernent une superficie de 3,5 millions d'ha à travers 30 bassins versants de barrages prioritaires , des zones montagneuses, et la lutte contre la désertification notamment en zone steppique (20 millions d'ha).

- L’Etat a engagé , en 2003, un plan de reboisement s’étalant sur 10 ans (2003-2013) consistant en la plantation de 3 millions d’hectares supplémentaires pour augmenter la couverture forestière de l’ordre de 75%.

- A noter, aussi, que 2 600 000 hectares d’alfa sont gérés par la Direction générale des forêts

- Il existe une Direction générale des forêts qui a été créée en juillet 1995. Elle repose sur une organisation territoriale de 48 conservations des forêts de wilaya, 173 circonscriptions des forêts, 501 districts et 1221 triages.

- 20 000 à 30 000 hectares sont détruits chaque année par les incendies de forêts

- L’Algérie figure parmi les 110 pays à travers le monde potentiellement exposée à la désertification qui affecte près de 32millions d’hectares

- Entre 1962 et 1999, plus d'un (1) million d'hectares a fait l'objet de plantations d'arbres dont 146 293 du barrage vert     - Quelque 580 000 hectares (dont 179 858 d'arbres fruitiers) ont été reboisés en Algérie depuis le lancement du Plan, national de reboisement (PNR) en 2000, et 1,1 million d'ha depuis l'indépendance (Bilan DGF, 20 mars 2012) . Objectif du PNR : Augmenter le taux de boisement national de 11% à 13% .