Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Rapport Wef 2006/2007

Date de création: 23-07-2008 18:25
Dernière mise à jour: 08-11-2008 11:22
Lu: 647 fois


Le rapport du World Economic Forum (tenu au Cap, en Afrique du Sud, mi-juin 2007), élaboré par la Banque mondiale et la Banque africaine de développement, a été rendu public mercredi 13 juin 2007 .Il place la Tunisie en tête des pays africains les plus compétitifs. L’Algérie occupe le 7è rang avec un score de 3,98 points (sur les 29 pays les plus compétitifs d’Afrique), derrière la Libye 6è et 4 points, le Maroc 5è et 4,02 points, l’Egypte 4è et 4,09 points, et la Mauritanie 3è avec 4,22 points. L’Afrique du Sud occupe le deuxième rang avec 4,42 points derrière la Tunisie championne de la compétitivité et qui totalise 4,72 points.

Dans le précédent rapport (25 pays étudiés) de 2004, le Botswana détenait la palme (il dégringole à la 8è place en 2007), l’Algérie occupait le 11è rang, la Tunisie le second, l’Afrique du Sud le 3è, la Mauritanie le 4è, le Maroc le 8è, l’Egypte le 7è, alors que la Libye n’avait pas été classée.

Les opérateurs économiques algériens interrogés avant la rédaction du rapport citent comme problèmes majeurs à l‘origine du manque de compétitivité les points suivants dans l’ordre : l’accès au financement des entreprises, la bureaucratie, les impôts et taxes, le manque d’infrastructures, la régulation du marché des changes, la formation inadéquate avec les besoins du monde du travail, l’instabilité politique…

Autres points noirs : l’obtention d’une ligne téléphonique fixe : 174,26 jours (contre 27,51 jours en moyenne pour les autres pays de la région), le branchement électrique : 94,26 jours contre 27,28 ailleurs, formalités douanières pour une exportation : 8,6 jours contre 4,32ailleurs…. et  à l’import, c’est pis : 21,57 jours contre 10,4 ailleurs.

Sur le chapitre de la corruption, le score est le triple de la moyenne de la région : parmi les chefs d’entreprises sondés, 5,04% avouent avoir payé des pots-de-vin contre 2,23% pour les autres pays de la région

Seuls points positifs à l’actif de l’Algérie et qui sont supérieurs aux résultats des autres pays : la situation macroéconomique, la santé et l’éducation nationale.