Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Certification

Date de création: 23-07-2008 17:57
Dernière mise à jour: 31-12-2008 04:34
Lu: 672 fois


- Depuis le lancement , en 2000, d’un programme d’accompagnement des entreprises pour la certification , et à fin juillet 2006, six grandes opérations ont permis la certification de 178 entreprises publiques et privées ainsi que l’accréditation d’un laboratoire .

Depuis le début du programme, on dénombre 167 entreprises certifiées Iso 9000, six entreprises certifiées Iso 14 000, cinq entreprises en cours de  certification Iso 22 000 et un laboratoire accrédité, le Centre d’études et service technologique de l’industrie des matériaux de construction  (Cetim).

Il existe , en Algérie, trois types de certification : Le Système de management de la Qualité (Smq) selon la norme Iso (International standardisation organisation) 9 001 version 2000, le Système de management de l’Environnement (Sme) selon la norme Iso 14 001 version 1996, et le référentiel Haccp (Hazardous analysis and critical control points ou analyse des risques et la maîtrise des points critiques) Iso 22 000 qui est la norme internationale relative à la sécurité des produits alimentaires.

Une aide finançière d’un montant de 500 millions de dinars a été allouée pour l’application du programme de développement d’un système national de normalisation mis en place par le ministère de l’Industrie et approuvé par le Gouvernement en mars 2000, dans son volet relatif à la mise en place de la démarche qualité et environnement en entreprises. Pour ce faire, un cahier des charges ainsi qu’une convention ont été établis par le ministère de l’Industrie au profit des entreprises bénéficiaires de ladite aide.

La certification couvre toutes les procédures de fabrication depuis l’acheminement de la matière première jusqu’à l’arrivée du produit final au consommateur.

La démarche de certification se scinde en deux phases, à savoir la phase d’accompagnement, qui est elle-même composée de 4 phases (diagnostic, formation, rédaction des procédures et audit à blanc, assistance à loa certification), et la phase de certification (obtention de la certification).

Depuis le lancement du projet, et jusqu’à fin juillet 2006, six opérations ont été réalisées, dont la première a été entamée en décembre 2001 sur 15 entreprises pour un montant global de plus de 15 millions de dinars. La deuxième a été lancée en février 20025, date de la signature des conventions ministère-entreprises et a concerné 64 entreprises.Une somme de 67 millions de dinars a été octroyé pour sa réalisation dont 12 millions ont été consommés au profit de 13 entreprises.

Lancée en juillet 2002, la troisième opération a concerné 41 entreprises pour un montant de 37, 27 millions de dinars. Quatre entreprises ont bénéficié de l’aide (4,74 millions de dinars).

La quatrième opération a eu lieu en novembre 2002 (59 entreprises pour une somme de 11,37 millions de dinars)

La cinquième opération a été engagée en juin 2003 et en février 2004 (74 entreprises)

Une sixième opération d’aide à la certification a été lancée et concerne 122 antreprises

Seuls les dossiers des entreprises bénéficiaires de ladite aide et qui ont obtenu leur certification sont engagés pour remboursement.

Notes : - En 2006, le seul organisme habilité à déliver les accréditations en Algérie est Algerac, un Epic créé par une loi de juin 2004 …mais qui n’a pas encore (en 2006) commencé à activer (Algerac est affilié à deux organismes internationaux : Ilac (International laboratory accreditation) et Iaf (International accreditation forum).

- Le nombre total des entreprises certifiées ISO 9001 (management de qualité) version 2000, en Algérie, a atteint seulement quelque 450 sociétés entre 2002 et 2008 selon l'IANOR (28 décembre 2008). A titre comparatif : Italie (115 389 en 2007), Japon (73 176), Espagne (65 112), Inde (46 091), Allemagne (45 195), USA (36 192)