Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Consommation 2005

Date de création: 11-05-2008 12:47
Dernière mise à jour: 11-05-2008 12:47
Lu: 723 fois


Filiale de Immar, bureau de recherche et de consulting établi à Paris (Directeur : Sail Brahim), Immar Maghreb, a livré, à Alger, dimanche 2 avril 2005, les résultats d’un sondage d’opinion réalisé durant l’année 2004-2005 sur un échantillon de 2 505 personnes âgées de 15 ans et plus et réparties à travers 11 points d’enquête : Ouargla, Tiaret, Tlemcen, Oran, Médéa, Alger, Tizi Ouzou, Sétif, Annaba, Constantine et Batna. Extraits :
- 95% des ménages algériens sont dotés d’un poste de télévision ou plus. 72,6% des foyers ont la parabole.
- L’avalanche des chaînes étrangères a ébranlé le monopole de l’Entv qui est passé de 87,9% de parts de marché en 2004 à 80,2% en 2005.
- L’Entv est surtout regardée durant le mois de Ramadhan et plus par les femmes férues de « séries » (mousselsalate) et de télénovelas sud-américaines que par les hommes. Ce que l’Entv a perdu, les chaînes satellitaires étrangères l’ont gagné dans la fidélisation d’un plus grand nombre de téléspectateurs.
- Berbère Tv (de droit français) est passée du simple au double en matière d’audimat (8,1% en 2004 contre 13,6% en 2005). Du côté de l’Orient, la chaîne Iqra’ connaît le même engouement en une année, elle a quadruplé son audience en Algérie, notamment à l’Est où 65,3% des sondés affirment la regarder. Outre-Méditerranée, Tf1 est aussi prisée en Algérie qu’en Hexagone. Elle est suivie dans l’ordre par M6, France 2 et France 3.
- Si les télés françaises ont fait une incursion réussie dans le champ audiovisuel algérien, les radios comme Rtl, Rmc….ont disparu des ondes, leur place ayant été occupée par des chaînes exclusivement algériennes, grâce à la flambée des radios locales : 78% des sondés disent les écouter.