Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Ansej

Date de création: 23-07-2008 17:09
Dernière mise à jour: 15-03-2012 11:11
Lu: 943 fois


ECONOMIE - INVESTISSEMENT - ANSEJ

 

- Depuis sa création en 1996, le nombre de dossiers que reçoit l'Ansej ne cesse d'augmenter. Pour 2004, le taux de dossiers éligibles s'est accru de 240% par rapport à 2003. L'Ansej a reçu, en 2004, 27 592 dossiers alors que ce nombre n'était que de 11 584 en 2003. Le taux de dossiers reçus par les banques a enregistré également une croissance de 130% en 2004 en comparaison avec l'exercice 2003.Le taux de dossiers ayant reçu l'accord des banques pour leur financement a augmenté aussi de 82% en 2004 par rapport à 2003. Globalement, depuis sa création, l'Ansej a contribué à la réalisation de 61 000 projets dans divers secteurs qui ont généré 180 000 emplois directs à l'échelle nationale. Toutefois, selon le Pdg de l'Agence (9 avril 2005) le problème auquel sont confrontés (actuellement) les jeunes est le foncier industriel.

Une étude réalisée en octobre 2004 par l'Ansej a révélé que le taux de mortalité des entreprises Ansej est de 3,55%

Des statistiques arrêtées au 30 avril 2005 font ressortir 258 826 projets éligibles créant 714 332 emplois. Le nombre de dossiers réceptionnés par les banques est estimé à 139 649, dont 71 292 ayant obtenu l'accord de financement.Au total, 65 583 projets sont réalisés, générant près de 186 313 emplois directs pour un investissement de 115 milliards de dinars.

Les crédits bancaires atteignent, pour leur part, les 70,5 milliards de dinars alors que les prêts non rémunérés se situent autour de 19,4 milliards de dinars. Les statistiques relèvent également que le secteur des services représente 65% alors que l'agriculture et l'artisanat atteignent des seuils respectifs de 13 et 14 %.

A noter que les mêmes données font état d'une évolution significative du nombre de projets financés par la femme dont la part est de 12% par rapport au nombre de projets financés au cours des 5 premières années du dispositif.

Fin octobre 2005, le ministre de la Pme et de l'Artisanat déclarait que 180 000 dossiers relatifs à des projets d'investissement dans le cadre du dispositif de l'Ansej se trouvaient bloqués au niveau des banques ; une situation s'expliquant, selon lui, soit par l'absence de "maturation" des dossiers ou par manque de pertinence, les projets "ne tenant pas la route". Par ailleurs, 60 000 dossiers ont abouti à la création de microentreprises.

Au 31 décembre 2005, le dispositif Ansej a permis la création de 72 918 mico-entreprises qui ont généré 207 280 emplois directs et permanents, compte non tenu des emplois indirects que génère toute activité nouvelle. Ces micro-entreprises ont mobilisé un investissement de l'ordre de 135 milliards de dinars (1,35 milliard d'euros) se répartissant en 83 milliards de dinars de crédits bancaires, 25 miliards de prêts sans intérêts et 27 milliards d'apports personnels des jeunes promoteurs.

A mi-juin 2006, 74 923 micro-entreprises ont été créées par le dispositif Ansej, générant 212 985 emplois directs. Et, le montant global d’investissement pour la création de ces micro-entreprises, depuis le lancement de l’opération, est de 140 milliards de dinars, réparti sur trois modes de financement : Financement triangulaire (promoteur+Ansej+banque), Financement mixte (Ansej +promoteur), Autofinancement (promoteurs)

Financement triangulaire : 128 milliards de dinars et 188 050 emplois

Financement mixte : 7 milliards de dinars, 5341 micro-entreprises et 13 774 emplois

Autofinancement : 5 milliards de dinars et 11 157 emplois

Secteurs d’activités les plus choisis : Services (27,98%), Artisanat (14,84%), Agriculture (12,73%), Industrie (5,09%)

Le 28 octobre 2006, la presse indiquait que, depuis la mise en œuvre du dispositif et au 30 juin 2006, 77 108 micro-entreprises ont été créées induisant 219 467 emplois directs pour un investisement global de l’ordre de 147 milliards de dinars. On signale aussi que 80% des cybercafés qui existent sur le territoire national appartiennent à des jeunes qui ont bénéficié du dispositif de l’Ansej. Les services sont suivis par l’artisanat et l’agriculture vient en troisième position avec 12% des projets financés.  216 entreprises ont été créées par de jeunes handicapés (80 activités recensées) pour un financement de plus de 324 millions de dinars

Au 31 décembre 2006, le dispositif Ansej avait généré plus de 81 476 microentreprises et plus de 231 000 emplois. 71 999 projets (204 521 emplois) ont bénéficié d’un financement triangulaire (Ansej+ promoteur+banque) et 6 192 ont bénéficié d’un financement mixte (15 868 emplois) .Quant aux projets autofinancés, ils sont au nombre de 3 285 (11 157 emplois).

A fin janvier 2007, le montant global d’investissement pour la création de micro-entreprises dans le cadre de l’ANSEJ, depuis le lancement de l’opération, est de 177 milliards de dinars (29 en apport personnels des jeunes promteurs, 35 en crédits ANSEJ et 113 en crédits bancaires). Parmi les 86 000 projets, qui ont généré 243 000 emplois, 79 000 micro-entreprises ont été créées dans le cadre du financement triangulaire (promoteur-ANSEJ-Banque). En outre 7 200 micro-entreprises ont bénéficié d’un financement mixte (ANSEJ-Banque)

83% des projets d’activités ont concerné la tranche d’âge entre 19 et 35 ans alors que les 17% restants ont été réalisés par les promoteurs âgés entre 35 et 40 ans.

La réalisation des projets d’activités par les femmes représentent 14% du chiffre global de micro-entreprises créées.

Autres données : 173 000 dosiers de projets ont été déposés au niveau des banques, 91 000 ont obtenu des accords bancaires, 10 000 sont en phase d’études (en janvier 2008) au niveau des banques et 70 000 dossiers ont téé rejetés.

Par ailleurs , 65%  des crédits octroyés ont été remboursés

- Au 31 juillet 2008, il y avait 344 984 dossiers déclarés éligibles par l'ANSEJ, 182 949 dossiers réceptionnés par les banques, 97 191 accords bancaires , 233 178 emplois créés, 91 127 micro-entreprises créées dont 83 372 par un finnacement triangulaire et 7 865 par un financement mixte et 257 399 emplois créés. Le montant total de l'investissement est de 191,4 milliards de dinars dont 32,2 milliards de dinars d'apport personnel, 37,8 milliards de prêt rémunéré et 121,4 milliards de dinars de crédit bancaire.                                                                         - L'ANSEJ a financé , en 2011, 42 622 microentreprises qui ont permis la création, au minimum, de 92 412 emplois directs. D'abord dans le secteur des transports de marchandises et des services  (16 326 et 11 298 microentreprises créées) , puis le BTPH (3 482), l'artisanat (3 588) , l'agriculture (3 633) , l'industrie (1 500), les professions libérales (567), la maintenance (597) , l'hydraulique (34),la pêche (38),  le transport de voyageurs (1559) , notamment en zones rurales