Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Rentrée 2005

Date de création: 23-07-2008 14:31
Dernière mise à jour: 23-07-2008 14:31
Lu: 722 fois


(Conseil des ministres du lundi 3 octobre 2005.Communication. Extraits)

Trois volets : accélération du processus permettant de privilégier les métiers manuels, recherche d'une plus grande ouverture du secteur sur son environnement économique, réhabilitation de la fonction pédagogique.

Nouvelles mesures : Lancement de l'enseignement professionnel (dans 13 instituts nationaux spécialisés à titre transitoire en attendant la création d'instituts d'enseignement professionnel) , mise en place d'une nouvelle procédure d'orientation, acquisition de documents techniques et pédagogiques, offre de formations nouvelles, infrastructures nouvelles (réception ,d'ici février 2006, de 55 établissements totalisant 24 750 postes pédagogiques ,de 42 internats totalisant 2 600 lits et mise en place de demi-pension dans 18 établissements totalisant une capacité de 3 400 repas/jour), réception de nouveaux équipements (650 équipements technico-pédagogiques, mobilier scolaire, 21 camions-citernes, 1804 climatiseurs, ceux-ci pour les wilayas du Sud)

Resources humaines : Mobilisation de 1200 postes budgétaires nouveaux pour l'encadrement (9 562 déjà en place sur un total de 37 006 travailleurs). Programme de perfectionnement et de recyclage au profit de 10 000 formateurs.

Lors d'une conférence de presse (Forum d'El Moudjahid, 4 octobre), le ministre a précisé que l'offre de formation s'élève à 200 000 postes pédagogiques dont 120 000 postes en formation résidentielle et 80 000 postes en formation par apprentissage. Ces effectifs viennent s'ajouter aux anciens, ce qui donne un effectif global de 496 102 stagiaires pour l'année 2005/2006, accueillis par 860 établissements et instituts.

Le budget alloué au secteur est de plus de 19 milliards de dinars pour le fonctionnement et plus de 14 milliards de dinars pour le fonctionnement.

La deuxième session de la formation professionnelle a eu lieu le 18 février 2006. Cette session s'est caractérisée par la réinsertion des épreuves écrites aux examens d'entrée à une formation professionnelle et ce, conformément à l'arrêté n°2 du 16 janvier 2006.

131 000 nouveaux postes de formation étaient prévus dont près de 80 000 pour la formation résidentielle et plus de 51 000 pour la formation à travers l'apprentissage.

Désormais, le secteur compte 20 branches professionnelles et 358 spécialités.