Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Projets

Date de création: 23-07-2008 10:04
Dernière mise à jour: 10-10-2011 21:01
Lu: 628 fois


ENERGIE - ENERGIE RENOUVELABLE - PROJETS

En matière d'energies renouvelables, l'Algérie ambitionne de porter sa production à 6% de la consommation nationale d'électricité à l'horizon 2015. En 2006, elle n'est que de 0,02% (5 GWh)

ENERGIE - ENERGIE RENOUVELABLE - PROJETS

Après la concrétisation du projet de la centrale électrique hybride de Hassi R'mel (150Mw), d'autres projets seront lancés par Neal, la société algérienne des énergies renouvelables.

Le deuxième grand projet pour les énergies renouvelables sera lancé à Nâama en 2010 et portera sur une centrale électrique hybride solaire gaz de 400Mw dont 75Mw en solaire.

Le troisième projet sera lancé en 2012. Implanté à Meghaier, il verra la réalisation d?une centrale électrique hybride solaire gaz de 400 Mw dont 75 Mw de solaire.

Le quatrième projet est programmé pour 2015 et sera installé à Hassi R'mel avec la réalisation d'une centrale électrique de 400 Mw dont 75 Mw de solaire .

A noter que la réalisation du premier projet de centrale électrique hybride de 150Mw dont 25 Mw de solaire (à Hassi R'mel) est confié à la firme espagnole Abener. Le coût est de 160 millions de dollars pour un délai de réalisation de 32 mois. Il est implanté sur une assiette de terrain de 130 hectares, avec un champ solaire de 90 ha. La centrale sera détenue à hauteur de 66 % par Abener et à hauteur de 34% par Neal et la Banque extérieure d'Algérie.

Neal est une Spa, créée en 2002. Elle est la propriété de Sonatrach et de Sonelgaz avec 45% chacune et le groupe privé Sim avec 10%.

Notes : - L'Algérie est classée (en 2006-2007) troisième pays au monde en termes de capacités d'énergies renouvelables.Son potentiel est évalué à plus de 6 000 mégawatts. Elle est précédée de l'Allemagne dont les ressources avoisinent les 18 000 Mw et l'Espagne qui dispose de 15 000 Mw.

Le potentiel énergétique algérien est l'équivalent de 4 fois la consommation mondiale anuelle. Il est donc nécesaire de mieux le valoriser pour mieux l'exporter, selon les experts de la Neal (New Energy Algeria).

Avec la disponibilité et la richesse du terrain du Sahara, le potentiel solaire est le plus important du bassin méditerranéen. Et, les mesures par satellite, effectuées par l'Agence spatiale allemande (Dlr) affichent un résultat de 169 440 Twh/an pour le solaire thermique. Or, la consommation actuelle de l'Algérie est de 25 Twh/an, celle de l'Europe des 15 étant estimée à 30 000 Twh/an pour l'année 2006.

Lors d'une conférence, organisée le 23 mars 2009, par le Cercle d'action et de réflexion autour de l'entreprise (CARE), le PDG de NEAL a indiqué que pour le seul projet de Hassi R'Mel (qui, selon la presse, connaît un retard de cinq ans), en cours de réalisation avec l'espagnol Abener, l'Algérie a investi plus de 315 millions d'euros. ...et que "le cadrage juridique mis en place depuis 2002, destiné à encourager les investisements dans les énergies renouvelables, n'a pas été suivi par des textes d'application".

- Le Programe national des énergies renouvelables a été adopté par le Conseil des ministres au mois de février 2011 et il se décline en trois étapes :

2011 - 2013, pour la consolidation des données

 2014 -2015 avec le lancement substantiel des investissements /

 2016-2020 avec le déploiement à grande échelle afin d'atteindre , à l'horizon 2030, la production de 22 000 mégawatts d'électricité par la voie des énergies nouvelles et renouvelables (10 000 MW seront exportés) 

- Les projets sont regroupés en quatre filières: le solaire photovoltaique et thermique,  l'éolien et   l'hybridation entre le gasoil, le turbine à gaz et le solaire.