Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Société - Bp

Date de création: 23-07-2008 11:56
Dernière mise à jour: 23-07-2008 11:56
Lu: 538 fois


En Algérie, les investissements de Bristish Petroleum en Algérie sont (déjà) en 2008 de 4,2 milliards de dollars.

Elle exploite, en partenariat avec Sonatrach, des champs gaziers, à In Amenas et In Salah, d’un volume de production annulle globale de 18 milliards de mètres cubes, soit 20% des capacités actuelles de l’Algérie.

A Rhourde El Baguel (REB), à Hassi Mesaoud, la firme exploite un champ pétriolier, mais avec moins de chance puisque la nature fracturée du sol a réduit les capacités d’exploitation limitées à 22 000 barils/jour, loin des 100 000 barils prévus.

Dans le bassin d’Illizi, la firme explore ( début 2008) des champs gaziers. S’ajoute à cela le forage de Bourahat qui n’est pas, mi-2008, encore en activité. La nature des contrats fait que BP ne paye pas de taxes sur les superprofits.

En partenariat avec PETROSER, une entreprise privée , BP va se lancer dans l’industrie des lubrifiants.

Dans les années 1950, BP exploitait des stations-service en Algérie, revendues à l’Etat après l’indépendance. De nos jours, elle gère 30 000 stations à travers le ,monde mais, pour l’Afrique, elle n’est présente qu’en Afrique du Sud. En Algérie, elle a montré de l’intérêt pour gérer des stations-service.

BP emploie, en Algérie, entre contractuels et personnels détachés de Sonatrach, 5 000 salariés, soit plus de 50% de l’ensemble des employés de la firme en Afrique.

Un budget de 5 millions de dolars est consacré à la formation en Algérie.