Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Djurdjura

Date de création: 22-07-2008 21:09
Dernière mise à jour: 09-12-2008 07:59
Lu: 617 fois


- D'une superficie de 18 550 hectares, le parc du Djurdjura intègre des portions de territoire de 19 communes réparties entre deux wilayas (Bouira et Tizi-Ouzou) : il se compose des parcs de Boghni, de  Ain El Hammam et de Beni Yenni, et des parcs de Tala Ramna et de Tikdjda

La particularité de la chaîne réside dans son altitude : à l'Ouest, le massif de Haizer (2 164m), au Centre celui de l'Akouker à 2 305m et à l'Est le Tamgout de Lalla Khedidja à 2 308m

Autre particularité, l'acclimatation (il y a deux grands hôtels : l'un à Tala Guilef et l'autre à Tikjda). Il en est de même pour ce qui concerne la flore et la faune : ainsi, ont été répertoriées 1 242 espèces végétales (dont le cèdre), 123 espèces d'oiseaux (dont l'aigle royal) , 14 mammifères, 5 espèces d'amphibiens, une entommofaune assez riche…

Le parc est un grand réservoir d'eau de qualité (2 000 mm de pluies annuellement), celle-ci provenant essentiellement de la fonte des neiges car il ne s'y trouve aucune nappe

Créé en 1983, le Parc national du Djurdjura a été classé patrimoine mondial de la biosphère par l'Unesco au début des années 1990.

Autres données : Le Djurdjura est un massif montagneux du Nord de l’Algérie.Il appartient à la chaîne de l’Atlas.  Il constitue la plus longue chaîne montagneuse de la Kabylie (40 km , de Drâa El Mizan à Tazmalt). En kabyle, le Djurdjura est appelé aussi Adrar N’Jarjar et les Romains l’appelaient Montus Ferratus (la Montagne de fer) pour la nature de son sol et pour le caractère des habitants réputés farouches résistants à tout envahisseur.

- En fait, le parc du Djurdjura avait été "créé" en 1925 ...à des fins touristiques , dans les limites de l'enneigement, sur une superficie de 16 500 hectares qui sera étendue , en 1983, à 18 550 hectares dont 10 340 sur le territoires de la wilaya de Tizi Ouzou et 8 210 sur celle de Bouira.