Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Cnep

Date de création: 21-07-2008 20:30
Dernière mise à jour: 15-02-2014 16:31
Lu: 544 fois


FINANCES - CREDIT - CNEP

 

En 2005, sur les 16 243 crédits accordés par la Cnep, 32,6% sont des prêts accession, 29,9% sont des crédits à la construction, 21% représentent la cession des biens entre particuliers .

La vente sur plan représente 5,1% alors que l’aménagement est au taux de 1,4%.

Les coopératives immobilières ont un taux de 1% de l’ensemble des crédits accordés soit 269.

Notes : - Après un retrait de plus de deux ans, la Cnep-banque a décidé, fin juillet 2007, de reprendre l’activité du crédit automobile.10 000 crédits-véhicules/an sont attendus en 2007 et l’objectif est d’atteindre 20000/an.

- Les crédits à l’habitat qui étaient de 6 500 en 2003 pour un montant de 3,5 milliards de dinars sont passés à 9 500 en 2004 pour des engagements de 5,5 milliards de dinars (+45%). En 2005, la Cnep-banque a accordé 12 300 crédits d’un montant total de 13 milliards de dinars ,soit une évolution de 70%.

- Au chapitre du  crédit hypothécaire, la Cnep-banque a accordé plus de 13 000 crédits durant le premier semestre 2009 pour un montant de plus de 15 milliards de dinars. Depuis le lancement de ce type de crédits au profit des particuliers, la banque a octroyé près de 425 000 crédits soit près de 200 milliards de dinars. Par ailleurs, la Cnep-Banque a accordé ,entre 2004 et jusqu'au 30 juin 2009, près de 83 milliards de dinars au profit de promoteurs immobiliers pour le financement de 460 projets.La banque a enregistré une nette progression de la demande au titre des crédits destinés à la vente sur plan. 10 300 crédits ont été accordés à ce niveau entre 2002 et 2008 soit un montant de l'ordre de 6,5 milliards de dinars. pour la seule année 2008, 3433 crédits ont été accordés totalisant un montant de 2,6 milliards de dinars         - La CNEP-Banque a octroyé 15 805 crédits hypothécaires aux partuiculiers durant les neuf premiers mois de 2011, en hausse de 36,6% par rapport à la même période de 2010, pour un montant avoisinant 27 milliards de dinars, soit une évolution de 67%. Depuis sa spécialisétaion dans les crédits immobiliers dans les années 1970, la CNEP aura financé l'aquisition de 459 182 logements pour un engagement fianncier global de plus de 247 mds de dinars.                           - Le 23 janvier 2012, la CNEP-Banque  annoncait la révision de remboursement des postulants aux crédits hypothécaires qui se calculera désormais en fonction du revenu mensuel net.  Le nouveau mode de calcul adopté par la banque, délimite les capacités de remboursement à 30% pour les salariés et 40% pour les commerçants , artisans et professions libérales, si le revenu mensuel net est inférieur ou égal à deux (2) fois de SNMG. Pour les salariés dont le revenu mensule net est supérieur à deux fois, et inférieur ou égal à quatre fois le SNMG, la quotité est portée à 40%, tandis que pour les professions libérales, elle sera de 45%. Le nouveau mode de calcul a, par ailleurs, révisé à 50% la quote-part pour les salariés dont le revenu est supérieur à quatre fois, et inféreiur ou égal à huit fois le SNMG et à 55% pour ceux dont les revenus sont supétiurs à huit fois le SNMG...........

_________________________________________________________________________

Les crédits à l’investissement accordés par la CNEP-banque ont atteint 343,7 milliards de dinars en 2012, une performance réalisée notamment  grâce à une autorisation obtenue en 2011 pour financer l’ensemble des secteurs  économiques et non seulement l’immobilier, apprend-on, mardi 10 avril 2013 , auprès de cette banque publique.

La banque qui avait accordé 200 milliards de dinars de crédits à l’investissement entre la fin des années 1990 et jusqu’à la fin de 2011, a financé des projets  d’investissement, publics et privés, à hauteur de 343,7 milliards (mds) de dinars en 2012, soit « un niveau jamais égalé dans son histoire », a indiqué à l’APS une source de la banque. En une décennie et jusqu’à la fin de l’année 2012, la CNEP-Banque a engagé 543,8 mds de dinars en matière d’investissement dont 507,4 mds de dinars octroyés aux grandes entreprises dans le cadre des crédits consortiaux.
Les entreprises du secteur public ont à elles seules bénéficié de 430,7  mds de dinars de crédits à l’investissement de la CNEP durant la dernière décennie alors que le secteur privé a profité de 18,5 mds de dinars. Les PME ont de leur côté reçu 36,3 mds de dinars de crédits durant la même période, selon la même source.           Les crédits à l’investissement accordés entrent dans leur majorité dans le cadre des « crédits consortiaux » qui ont évolué chez la CNEP-banque (Caisse  nationale d’épargne et de prévoyance) de 174 % en 2012 par rapport à 2011 pour atteindre 322,3 mds de dinars.

La Cnep finance le renouvellement des installations électriques
Les crédits consortiaux de la banque, destinés notamment à financer les grands projets de la Sonelgaz (Société nationale de l’électricité et du  gaz) et nécessitant la contribution de plusieurs banques publiques à la fois,  on atteint 318,6 mds de dinars en 2012, en hausse de 284% par rapport au cumul de tous les exercices précédents, informe-t-on. Ces financements « vont permettre à la Sonelgaz de renouveler ses stations en équipements ultramodernes avec les technicités les plus sophistiquées, ce qui va contribuer sûrement à réduire les coupures d’électricité, très fréquentes jusque-là », souligne la même source.
La Sonelgaz, qui détient à elle seule plus de 90% des crédits à l’investissement de la banque, s’affiche ainsi comme le principal client de la CNEP en 2011 et  2012, en termes de financements de l’investissement. Sur le total des crédits consortiaux sollicités auprès des six banques publiques activant en Algérie, estimé à 631,3 mds de dinars en 2012,  la CNEP-Banque a octroyé 318,6 mds de dinars soit 52% du total des crédits, avance-t-on de même source. Le tourisme, l’hôtellerie, l’industrie et les services représentent  également des « secteurs intéressants » pour la CNEP-Banque qui leur a consacré  21,6 mds de dinars en 2012, informe-t-on. Par ailleurs, 21,3 mds de dinars ont été attribués par la banque aux PME,  dont 12,8 mds de dinars aux PME privées et 8,5 mds de dinars aux PME publiques.  
        
Le repositionnement de 2011 a été fructueux             
Le financement de l’investissement par la Cnep-banque avait connu un début timide à la fin des années 1990 avec quatre repositionnements dont le dernier, effectué en 2011, semble être le plus fructueux pour la banque. Connue auparavant pour être la «banque de l’immobilier», la Cnep a dès lors élargi son champ d’intervention vers tous les secteurs d’activités économiques à l’exception du commerce extérieur et de la revente en l’état.
En 2011, elle avait quadruplé le montant de ses financements par  rapport à 2010, en accordant 174 mds de dinars de crédits dont la grande majorité étaient des crédits à l’investissement.
«Le repositionnement stratégique effectué par la banque en août 2011, sous le couvert du ministère des Finances, s’est surtout fait ressentir durant l’exercice 2012 avec le niveau record des crédits à l’investissement», se réjouit la source de la Cnep.
Trois catégories de crédits sont offertes par la CNEP : les crédits hypothécaires aux particuliers, les crédits aux promoteurs et ceux à l’investissement.
En 2012, la banque a accordé plus de 46 mds de dinars de crédits aux particuliers, une évolution de 26% par rapport à 2011. Plus de la moitié du nombre de ces crédits et 45% de leur montant étaient des crédits à taux bonifiés

------------------------------------------------------------------------------------------

 

  2013

- La CNEP-banque a accordé 43,5 milliards (mds) de DA de crédits d'investissement en 2013 dont le tiers a été destiné au secteur privé.

Les 14,3 mds de DA accordés aux investisseurs privés en 2013 sont en hausse de 65,24% par rapport à 2012, ce qui porte à 36,4 mds de DA le montant des crédits accordés à ces investisseurs durant les deux dernières années, selon le dernier bilan de la banque obtenu (mi-février 2014) .

Sur l'ensemble des crédits d'investissement qui devraient permettre la création de 2.055 emplois, selon les prévisions des investisseurs eux-mêmes, le secteur du tourisme a bénéficié de 7,6 mds de Da (+25% par rapport à 2012) de crédits CNEP..

Depuis le début 2012, quelque 14 mds de Da ont été injectés par la banque dans le financement de la réalisation des hôtels, acquisition des équipements hôteliers, complexes et villages touristiques, stations thermales et autres.

Les crédits consortiaux, syndiqués avec d'autres banques, ont quant à eux progressé de 7,2% à 29 mds de DA  en 2013, selon le même bilan.

Le crédit aux entreprises, relancé par la banque en août 2011,  est destiné au financement des projets de création, d'acquisition, d'extension et de renforcement des moyens de réalisation. Il peut atteindre 70% du coût global du projet.

Les crédits à moyen terme sont accordés sur une durée allant de deux ans à sept ans pour un taux d'intérêt de 5,25% avec possibilité de différé de 6 à 24 mois.

Les crédits à long terme s'étalent sur une durée de 7 à 12 ans pour un taux d'intérêt de 5,75% avec possibilité de différé de 6 à 48 mois.

Selon le même bilan, la CNEP-banque a octroyé au total 122 mds de DA (1,5 mds de dollars) de crédits en 2013 à l'ensemble de ses clients entre particuliers, promoteurs immobiliers et entreprises.

46,2 mds de DA pour les particuliers en 2013

Détaillant la répartition de ces crédits, le bilan précise que 32 mds de DA (+35%) ont été destinés aux promoteurs immobiliers, pour la majorité des privés.

Le financement de la promotion immobilière porte sur la réalisation, l'aménagement ou la rénovation des biens immobiliers destinés à la vente ou à la location.

Le concours financier de la CNEP-Banque intervient à hauteur de 80% du coût global du projet immobilier, un taux qui peut être porté à 90%. Les crédits aux promoteurs sont accordés au taux débiteur de 5,75%.

Quelque 22.069 crédits d'un montant total de 46,2 mds de DA ont été par ailleurs destinés aux particuliers, dont 18,5 mds de DA ont financé 9.029 crédits bonifiés.

La CNEP rappelle que les programmes éligibles à la bonification des taux d'intérêt sont les LPA (logement promotionnel aidé) dont le prix de cession ne dépasse pas les 2,8 millions de DA, les constructions rurales ainsi que les logements neufs collectifs acquis auprès des promoteurs publics ou privés et dont le prix ne dépasse pas les 12 millions de dinars.

La CNEP a, en outre, accordé à ses clients particuliers 2.142 crédits accession en 2013 pour la somme de 10,8 mds de DA, un segment qui a été prédominé par les crédits destinés à la cession de biens entre particuliers qui a été "très convoitée" en 2013 avec 1.188 crédits et 5 mds de DA, selon la banque.

Près de 6.000 crédits pour près de 10 mds de DA ont financé la construction en 2013 alors que 541 crédits totalisant 3,2 mds de DA ont profité aux jeunes de 35 ans et moins.

Le crédit aux jeunes, lancé en avril 2008, est remboursable sur 40 ans. Son montant peut atteindre 100% du prix du logement acquis, indique-t-on à la CNEP-Banque.