Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Dette extérieure -Service 2008

Date de création: 21-07-2008 19:19
Dernière mise à jour: 08-10-2008 22:03
Lu: 508 fois


Après les hausses subies en 2002 et 2003 suite à la dépréciation du dollar américain face à l'euro, l'encours de la dette extérieure de l'Algérie a repris sa tendance baissière durant l'année 2004.

A fin 2004, selon la Banque d'Algérie, l'encours de la dette extérieure à moyen et long termes a diminué pour se situer à un niveau de 21,411 milliards de dollars.

Hors les remboursements par anticipation d'un montant de 1,218 milliard de dollars, le service de la dette  s'est stabilisé pour se situer à 4,440 milliards de dollars (en 2004). Le ratio du service de la dette est tombé fin septembre 2005 à 10% contre 12,6% en 2004 et 39,1% en 1999.

En matière de monnaie, la dette en euro est devenue prépondérante pour atteindre 39,9% pendant que la part en dollars se maintient à 39%. La part du yen et des autres monnaies a régressé à 21,1% contre 26% à fin 2003.

Les réserves de change ont atteint les 43,1 milliards de dollars (51,7 milliards de dollars fin septembre 2005 et 54 milliards à fin octobre 2005).

Il faut rappeler que l'économie nationale dans son ensemble s'est trouvée fragilisée durant 2002 et 2003 suite au glissement du dinar. Il a été , en 2002, de 8,2%. Une situation qui a eu comme effet une hausse d'un demi-milliard de dollars de la dette extérieure libellée en cette monnaie (l'Algérie, de plus, continue à  vendre  en dollars et à acheter en euros).

Evolution de l'encours:

Fin 1996:33,4 milliards de dollars,                                                   1999:28,3 milliards de dollars,

2000: 25,3 milliards de dollars,

2001: 22,6 milliards de dollars,

2002: 23,1 milliards de dollars(+ 500 millions en raison de l'effet de valorisation de la dette en relation avec la dépréciation du dollar américain notamment vis-à-vis de l'euro),

                                  Fin 2004: 21,4 milliards de dollars,

                                 Juin 2005: 19,1 milliards de dollars,

                                Fin septembre 2005: 17,6 milliards de dollars,

                                Début 2006: 16 milliards de dollars,

                               Fin février 2006 : 15,5 milliards de dollars,

                              Fin mai 2006 : 12 milliards de dollars,

                             Fin décembre 2006 : 5 milliards de dollars, dont seulement 0,7 milliard de dollars de dette publique (le reste représente la dette commerciale contractée par des entreprises publiques et privées).

Fin juin 2008: "légèrement au-dessus de 4 milliards de dollars, contre 4,889 à la fin 2007" dont 623 millions de dollars de dette publique , le reste étant la dette commerciale.

Note : - Selon le Chef du gouvernement (21 mars 2006), entre 1985 et 2005, l’Algérie a versé 117,9 milliards de dollars pour la dette dont 34 milliards d’encours.

-La dette publique externe algérienne s’élevait, en juin 2008, à 623 millions de dollars. Cette dette s’élevait à 900 millions de dollars en 2007 et elle avait été réduite de 333 millions de dollars après la signature, toujours en juin 2008, d’un accord de conversion en investissements de la dette vis-à-vis des Emirats arabes unis.

Qunat à la dette externe privée (commerciale) de l’Algérie, elle s’élève, en juin 2008, à 3,8 milliards de dollars.

La dette totale de l’Algérie s’élève donc à 4,4 milliards de dollars…surtout à moyen et long terme.