Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Apulée de Madaure

Date de création: 21-07-2008 18:20
Dernière mise à jour: 27-08-2011 15:19
Lu: 651 fois


HISTOIRE - PERSONNALITE - APULÉE DE MADAURE

 

Né vers 125 à Madaure (actuelle M’Daourouch, dans la wilaya de Souk Ahras), ce Numide est considéré comme le premier romancier de l’humanité. Issu d’une famille aisée, il effectue ses études à Carthage , à Rome où il se forma en éloquence et en rhétorique latine, puis à Athènes où il reçut un enseignement philosophique.

Il disposait, outre ses fondements culturels amazighs, d’une culture latine et grecque de haut niveau et d’une culture avancée des cultures orientales. Il exerça en tant qu’avocat à Rome avant de revenir dans sa ville natale.

Extrêmement curieux, il était érudit en toutes choses : les sciences, la philosophie, la médecine, l’astronomie, la botanique, les religions et les mythes, etc…. Sa polyvalence, sinon son éclectisme, fit de lui un des conférenciers les plus recherchés de son époque. Même la magie attira son intérêt et, suite à l‘héritage de son épouse, il fut accusé, par sa belle-famille, d’avoir envoûté  la défunte, ce qui l’amena à rédiger un plaidoyer, le De Magia ou l’Apologie, considéré comme le seul modèle restant de discours judiciaire sous l’empire romain.

Mais, c’est surtout son œuvre romanesque qui lui vaut une notoriété universelle encore avérée : Les Métamorphoses ou L’Ane d’or, composé de onze tomes.

Il y raconte l’histoire d’un jeune homme curieux qui, par penchant pour la magie, se trouve transformé en âne. Les innombrables aventures qui lui arrivent, les personnages divers qu’il rencontre permettent de dresser un tableau piquant et instructif de la société de l’Empire au IIè siècle.

Apulée de  Madaure est décédé en 170.

De son vivant, il a dépensé la grande fortune héritée de son père dans la construction d'écoles et d'universités, tout comme il a tenu à partager son savoir en s'érigeant en conférencier itinérant.