Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Stratégie 2005 à 2009

Date de création: 21-07-2008 17:37
Dernière mise à jour: 21-07-2008 17:37
Lu: 667 fois


Tous les projets hydrauliques inscrits dans le programme quinquennal 2005-2009 visent à sécuriser l’Algérie en matières de ressources en eau jusqu’à l’horizon 2005.

Le programme compte cinq axes :

1)   – Mobiliser près de 7,5 milliards de m3 d’eau superficielle à travers les 57 barrages existants et la douzaine en cours de réalisation (en 2006). La mobilisation des eaux souterraines se fait aussi par de gros  forages avec près de 85 000 mètres linéaires à travers tout le territoire national.

2)   – Sécurisation hydrique des villes côtières grâce aux 14 grosses usines de dessalement d’eau de mer qui auront à produire 1,9 million de m3/jour.

3)   – Assainissement qui doit profiter au secteur de l’agriculture et particulièrement l’arboriculture fruitière. Il est ainsi prévu, d’ici à 2009, de récupérer et de traiter 500 millions de m3 à travers le réalisation et la réhabilitation de plus de 52 grandes stations de traitement des eaux usées et plusieurs stations de lagunage dont la ressource épurée sera réutilisée pour l’agriculture et la régénération des nappes phréatiques.

4)   – Exploitation des eaux souterraines albiennes (avec des tranferts vers Tamanrasset et les villes se situant sur la route transaharienne : 750 km et pour 1 milliard de dollars et avec des transferts vers les villes du Sud et des Hauts Plateaux).

5)   – Réhabilitation de 24 000 km de réseaux d’alimentation en eau potable (Aep) sur les 65 000 km de conduites que compte le pays afin de réduire les pertes (Alger, avec 3 800 km, a été la première ville touchée). Par ailleurs, le management de la distribution de l’eau a été revu . Ainsi, l’agglomération d’Alger a déjà été donnée en gestion déléguée à une société étrangère spécialisée. Oran, Constantine et Annaba suivront d’ici à novembre 2006.