Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Superficie

Date de création: 21-07-2008 17:35
Dernière mise à jour: 11-10-2011 04:10
Lu: 772 fois


HYDRAULIQUE - IRRIGATION - SUPERFICIE

 

L'Algérie, de par son climat semi-aride, est confrontée au problème de la sécheresse et  la rareté de ses ressources hydriques et ce, de manière cyclique.

Cet état de fait est aggravé par l'utilisation irrationnelle de ce produit mais surtout le manque d'entretien des infrastructures hydrauliques qui induisent l'accélération de leur dégradation ainsi que des surcoûts.

En Algérie, la superficie irriguée est de 420 000 ha sur une superficie agricole utile de 8 666 715 ha , soit 5% du total.

Actuellement, près de 200 000 hectares sont équipés en grands périmètres d'irrigation et seuls 120 000 sont irrigués, relevant ainsi une faible évolution des superficies irriguées qui passent de 30 000 à 40 000 ha à la fin des années 1990 à 2004, du fait de la vétusté des réseaux gravitaires des anciens périmètres et les pertes d'eau qui avoisinent sur ces mêmes réseaux 40%.

Dans les quatre régions hydrauliques du nord, l'irrigation des grands périmètres pourrait atteindre, à long terme, plus de 400 000 hectares en intégrant les superficies équipées. Les projets en cours de réalisation (fin 2005) sont identifiés sur la base des barrages existants  atteignent les 70 000 ha. Ces projets nécessitent des investissements de près de 3,5 milliards de dollars sur vingt ans.

 

- Pour le ministre de les Ressources en eau (réunion avec le SG de l'UNPA en date du 22 septembre 2011), plus de 60% des capacités de stockage des barrages qui ont atteint 7,1 milliards de m3 en 2011 sont destinés à l'irrigation agricole.....et la superficie équipée de système d'irrigation était passée de 157 000 ha en 2000 à 227 000 ha en 2011 , soit une hausse de 44%

Concernant le parc national des retenues collinaires, il a relevé qu'il comptait actuellement 423 ouvrages représentant une capacité de stockgae de 16 millions de m3. En outre, 28% de ces ouvrages , soit 119 retenues ont été réalisées entre 1999 et 2011. Cela représente une capacité de stockage de 16 millions m3 à même d'irriguer plus de 3 700 ha. Sur les 123 associations existantes constituées pour gérer 174 retenues collinaires  (41% du parc existant), seulement 76 ont été agréées pour gérer 95 retenues collinaires , soit 22% des ouvrages exploités. La superficie irriguée actuellement à partir des eaux souterraines est de l'ordre de 980 000 ha contre 280 000 en 1999, soit une augmentation de 700 000 ha.