Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Eepad

Date de création: 20-07-2008 18:15
Dernière mise à jour: 13-02-2012 04:32
Lu: 839 fois


INFORMATIQUE - ENTREPRISE - EEPAD

 

Après plus de 15 ans d’existence, créée en 1991, l’Entreprise de l’enseignement professionnel à distance (Eepad ) emploie aujourd’hui (mai 2006), 534 personnes et a multiplié son chiffre d’affaires par 5 en 3 années et son capital social par 200 en 5 années.

Ca en 2005 : 1,2 milliard de dinars

Nombre de points de vente directe : 45 cybercafés

Nombre de wilayas couvertes : 40

Nombre de distributeurs : 645

Nombre de ports Adsl disponibles : 500 000

Nombre de cybercafés reliés à l’Adsl : 1578

Nombre d’abonnés Adsl : 293 425

Nombre d'abonnés au servivcec Assla box I et II (à novembre 2008): 80 000 abonnés prépayés et 35 000 clients postpayés.

L’Eepad est parmi les Isp qui ont obtenu l’autorisation d’exploitation de la VoIp le 6 avril 2005, pour un montant de 30 millions de dinars.

Notes: - Le Président-directeur général de l'entreprise Nour Harzallah est né en 1963 à Annaba et il a fait des études en informatique en France et au Canada. Arès avoir enseigné et tarcvailé dans plusieurs entreprises publiques, il lance, en en 1998, une plate-forme d'enseignement à distance sur Internet (www.dicforma.com)

- L'EEPAD a  une usine de fabrication de lap tops à Annaba, "Zala Computers" , inaugurée en 2007 par le Président de la République. D'une capacité de production annuelle de 250 000 unités, l'usine emploie 110 personnes dont 75 ingénieurs (début 2009)                                                                                 -Fin mars 2009, les relations EEPAD -Algérie Télécom connaissent un certain refroidissement , l'EEPAD devant à AT , au 30 avril 2009, plus de 2,6 milliards de dinars sans compter une somme de 600 millions en cours de validation par les deux parties à la date du 18 mai 2009. A noter que les créances d'AT sur EEPAD étaient déjà de 1,5 milliard de dinars avant la baisse décidée de 50%  sur le tarif public d'Internet par le ministre de la Poste  et des TIC, alors en poste , Boudjemaâ Haichour. Un certain moment, AT a même rompu ses prestations et un accord a été signé par les deux parties le 13 avril 2009, et l'EEPAD a obtenu un échéancier, pas trop respecté. En septembre 2009, les relations sont très tendues, l'EEPAD n'ayant pas "honoré" ses engagements et les services sont suspendus par Algérie Télécom .                           -  Rebondissement dans le dossier EEPAD: une décison de justice du 26 décembre 2011 arrêté à 2,2 milliards de dinars la dette commerciale de l'opérateur ADSL vis-à-vis d'Algérie Télécom. AT avait réclamé, au départ, 3,8 milliards .