Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Union européenne- Financement

Date de création: 20-07-2008 17:24
Dernière mise à jour: 20-07-2008 17:24
Lu: 761 fois


L'Union européenne décide ( mai 2005) de "reprendre et renforcer", à partir de 2006, le financement des activités du mouvement associatif en Algérie.

La reprise du programme de financement sera portée à un niveau de 10 millions d'euros.

Déjà, en 2001, l'Ue avait financé des programmes qui ont pris fin en 2004 mais qui ont été prorogés à décembre 2005.

L'Unité de gestion des programmes de l'Ue pour l'Algérie a bénéficié d'un budget estimé à 5 millions d'euros: il a servi au financement, à hauteur de 80%, de certains projets d'associations (19 au total dont 14 en 2001-2002 dans la première tranche) engagées dans des programmes de développement durable, créateurs d'emplois comme la protection de l'environnement, le soutien au droit de la femme, de la jeunesse et la préservation du patrimoine.

Samedi 7 janvier 2006 était signée, à Alger, entre l'Ads (qui dépend du ministère de l'Emploi et de la Solidarité nationale) et l'Union européenne une convention de financement  pour financer un programme d'appui Ong II (2) – pour un montant de 11 millions d’euros - destiné aux associations algériennes "développé conjointement" et ce pour une somme de onze millions d'euros  ( dont un million étant une contribution de l'Ads et dix étant octroyés par la Commission européenne). Cette action "vient après le premier programme d'appui Ong 1 qui a bénéficié de cinq millions d'euros" (Lucio Guerrato, Ambassadeur de l'Ue à Alger). Au moins 150 associations,  "engagées dans le domaine social, notamment la promotion des droits des femmes et des jeunes, la protection de l'environnemnt et les actions culturelles et sportives bénéficieront du programme" selon le Dg de l'Ads

 

Note : - En 2007, près de 108 associations algériennes ont déposé un dossier de financement auprès des services de l’ADS, à la suite du lancement de l’appel n°1 du projet ONG II. Seules 26, implantées dans une quinzaine de wilayas, ont été retenues. Un second appel a été lancé en février 2008.