Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Mobilis

Date de création: 16-07-2008 18:33
Dernière mise à jour: 23-03-2014 11:42
Lu: 776 fois


TELECOMMUNICATIONS - ENTREPRISE - MOBILIS

 

Mobilis, début  2008, c’est l’aboutissement d’un processus enclenché depuis une dizaine d’années.

L’entreprise est issue du groupe d’Algérie Télécom, lequel groupe est issu de l’administration des PTIC. C’était une EPIC à laquelle était dévolue le monopole des télécommunications.

La loi, en l’an 2000, a ouvert le secteur et des opérateurs du mobile ont investi le marché.

De ce fait, la filiale Mobilis a été créée en août 2003, mais elle n’a été réellement fonctionnelle qu’en 2004.

L’entreprise a hérité du réseau de l’ancienne administration, avec, à sa direction générale Hachemi Belhamadi, qui sera remplacé le 26 décembre 2007 par Lounis Belharat (Ingérnieur en électronique, spécialiste en management des télécomunicatons, 54 ans en 2008).

Nombre d’employés : 3 000 à fin 2007

Abonnés : 300 000 clients à la mi-mai 2004 et plus de 9 millions début 2008

Chiffre d’affaires 2007 : 40 milliards de dinars (600 millions de dollars)

Conseiller pour les relations-presse: Mohamed Salah Dâas                                                                                              - PDG depuis le 2 avril 2012: Saâd Damma (en remplacemnt de Dabouz) -

 MOBILIS 2013

L'opérateur public de téléphonie mobile, Mobilis, a réalisé, en 2013, un chiffre d'affaires exceptionnel qui a atteint 73 milliards  de dinars, a indiqué samedi 22 mars 2014, le président-directeur général de l'entreprise, Saâd Damma. 

"A fin décembre 2013, Mobilis a réalisé un chiffre d'affaires de 73  milliards de DA, soit près de 940 millions de dollars, en hausse de 27% comparativement à celui de 2012, permettant à l'entreprise de se placer en tête des opérateurs activant sur  le marché algérien". Le chiffre d'affaires de l'opérateur historique avait progressé déjà de 11,4% à 59 milliards de DA en 2012, alors que son taux de rentabilité avait  été de 28%, un taux conforme aux standards des opérateurs performants. En termes de résultats bruts d'exploitation, soit d'EBITDA, le profit généré par l'activité de l'entreprise est de 27 milliards de DA à fin 2013, soit une évolution qui obéit à un business plan mis en place à fin 2012 de 145 milliards de DA sur cinq ans.          
«La progression des principaux agrégats de gestion et d'équilibre financiers de Mobilis ont enregistré une croissance continue depuis 2011 qui a été de l'ordre de 7%, puis de 10.4% en 2012 pour atteindre  27 % en 2013». «Ces chiffres, a-t-il poursuivi, démontrent que le marché de la téléphonie mobile est très actif, car l'année 2013 nous a permis d'accueillir 1,525 million de nouveaux clients, ce qui a porté le nombre total de clients à 12,5 millions.» «Ces 1,525 million de nouveaux clients de Mobilis en 2013 représentent  quelque 10% de plus sur la formule post payée, soit de clients fidèles, ce qui consolide notre position de leader sur ce type de service», a ajouté le premier  responsable de l'entreprise. Pour ce qui est des investissements consentis au cours de 2013, et qui n'incluent pas le prix de la licence 3G, ils ont atteint quelque 27 milliards  de DA, un montant qui devrait passer à 45 milliards de DA en 2014, a-t-il prévu.
Ce budget consacré à l'investissement a été validé par le conseil d'administration, à la faveur du nouveau plan d'action basé essentiellement sur le déploiement de la 3G sur le territoire national. Selon S. Damma, les investissements de Mobilis en 2013 ont essentiellement porté sur la modernisation du réseau de la 2G pour accueillir celui de la 3G. "Nous avons mis les moyens en termes d'équipements à long terme pour que le réseau de la 2G puisse accueillir la 3G et plus tard celui de la 4G", a souligné le premier responsable de Mobilis. Filiale d'Algérie Télécom, Mobilis est le premier opérateur de téléphonie  mobile devenu autonome en 2003. Il emploie quelque 4.500 agents, dont 1.676 femmes, et a clôturé l'année 2013 avec 166 agences commerciales sur le territoire national.

Entrée en Bourse avant la fin de l'année
«L'opérateur public de téléphonie mobile Mobilis fera son entrée à la Bourse d'Alger avant la fin de l'année», a affirmé le président-directeur général de l'entreprise, Saâd Damma.          
«L'introduction de Mobilis à la Bourse d'Alger doit passer par plusieurs étapes. L'opérateur doit obtenir l'aval d'Algérie Télécom, celui du Conseil des participations de l'État (CPE), et ce après l'évaluation des bilans financiers de l'entreprise par un cabinet d'audit», a-t-il expliqué . «L'avantage de l'entrée en Bourse est multiple», selon M. Damma qui estime que «cette opération démontre la bonne santé financière de l'entreprise et sa bonne gouvernance». «Nous aurons à relever le défi d'améliorer sans cesse nos performances, car nous serons soumis à la publication de résultats», a-t-il souligné, ajoutant que «nous sommes surtout motivés par l'objectif de faire bénéficier les citoyens et aussi les employés des performances de l'entreprise».
Filiale mobile d'Algérie Télécom (AT), l'ouverture du capital de Mobilis à hauteur de 20% avait été annoncée, fin décembre à Alger, par le président-directeur général du groupe AT, Azouaou Mehmel. «La procédure d'entrer de Mobilis en Bourse est engagée, dans le cadre de la mise en Bourse de plusieurs entreprises publiques», avait-il dit.