Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Marché

Date de création: 16-07-2008 17:36
Dernière mise à jour: 04-01-2015 16:52
Lu: 653 fois


TELECOMMUNICATIONS - INTERNET - MARCHE

 

Le potentiel d'abonnés au réseau Internet est de 6 millions d'abonnés dans les prochaines années (selon le ministre, 19 mars 2005), et le taux de connectivité oscillera entre 15 et 20% d'ici 2010.

Pour le président de l'Association algérienne des fournisseurs de services Internet, " l'Algérie est passé d'un (1) cybercafé en 1998 à 5 000 en 2005 et il y a près de 35 providers opérationnels, les Isp" (36 en avril 2005 sur 108 autorisations délivrées).

A noter que près de 50% des cybercafés ont été créés dans le cadre du dispositif Ansej et que la création se fait sur simple déclaration au registre de commerce : 500 à Alger, 250 à Batna, 200 à Oran, 100 à Tizi Ouzou….

Les cybercafés emploient  (avril 2005) 15 000 personnes, jeunes informaticiens et techniciens et le marché est estimé (en 2004) à 5 milliards de dinars.

Le nombre d'abonnés (Adsl) au réseau internet est estimé à 100 000 et celui des utilisateurs à 1,5 million (6 millions en 2008?). Il y a aussi 3 000 sites web.

Les contraintes au développement de l'Internet en Algérie sont notamment le coût élevé des micro-ordinateurs (50 000 dinars soit 5 fois le Snmg en Algérie contre 500 euros en Europe ) et les tarifs d'accès à l'Internet haut débit (Adsl): 2 000 dinars /mois soit 1/5 du Snmg contre 20 euros/mois en Europe soit 1/50 du Smig…et un accès 50 fois plus rapide que celui offert en Algérie.

Notes: En 2010, l'Algérie est classée à la 13è place des 17 pays arabes de la région Mena avec seulement 13,6% de taux de pénétration de l'internet (classement établi par le site Kapitalis , à partir de données fournies par Internet World Stats...                                                                                -Selon le (nouveau) PDG d'Algérie Télécom (mardi 1 mars 2011) , M'hamed Dabouz), l'Algérie compte   5 millions d'internautes et on prévoit 6 millions d'accès haut débit , dans le cadre du projet e-Algérie. Et, 1,8 million de personnes ont accès à l'ADSL. Le 3 avril 2011, l'ARPT estimé , pour sa part, un nombre de clients abonnés aux différents réseaux ADSL à 830 000 à fin février 20111, soit un taux de pénétration d'environ 10%

 

 

___________________________________________________________________________________

L'Algérie compte 11 millions d'utilisateurs de l'Internet  haut débit et via le mobile, a indiqué jeudi 16 mai 2013 le ministre de la Poste et des  Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi.

 "En tout, 11 millions d'Algériens utilisent actuellement Internet, contre 10 millions en 2011", a précisé le ministre dans un entretien à l'APS à la veille de la journée mondiale des telecommunication et de la société de l'information (17 mai).

Pour ce qui est du nombre global d'abonnés à l'Internet, il est de 1,6  million, soit 1,3 million d'abonnés à Algérie Télécom (Adsl) et environ 300.000 autres au réseau Internet via le mobile, a-t-il relevé.

Il a expliqué que les usagers de l'Internet (11 millions) sont représentés par les abonnés à l'Adsl, les ménages et d'autres catégories sociales se connectant par le biais des réseaux d'entreprises ou des institutions (santé, l'enseignement  supérieur et l'éducation nationale).

M. Benhamadi a estimé aussi que l'abonnement à l'Internet en Algérie  "n'est pas coûteux" et demeure à la portée de tout le monde.          "L'Algérie figure parmi les pays où la connexion à l'Internet est la moins chère du fait de la gratuité de l'accès illimité à tous les services,  lesquels sont payants dans d'autres pays", a-t-il estimé. 

Cependant, cet accès illimité et non facturé au volume entraîne "des goulots d'étranglement" sur le réseau Internet, ce qui explique la lenteur du débit de la connexion, a-t-il dit.

Le ministre a assuré que la qualité de la connexion s'améliorera  progressivement à la faveur de la généralisation du raccordement par fibre optique,  en remplacement des câbles en cuivre.

Pour ce qui est de la téléphonie mobile de troisième génération (3G),  prévue d'être lancée en Algérie, la tarification ne sera pas identique à celle de l'Adsl, laquelle est à un prix fixe en illimité, selon le ministre.  "Avec l'avènement de la 3G, des packs seront proposés aux abonnés à  différents prix et en fonction du volume de la connexion", a-t-il indiqué, faisant  observer que le lancement de la 3G nécessite la mise en place d'un  réseau national en fibre optique et équipements hautement développés.

 2014: Selon le rapport de l'ARPT, rendu public le 26 décembre 2014, par  son président le nombre d’abonnés à l’Internet en Algérie a quadruplé  en une année, avoisinant les 10 millions au 30 novembre 2014 . Le parc des abonnés à l’internet est passé de 2.339.338 en 2013 à 9.816.143 abonnés au 30 novembre 2014, dont 8.231.905 enregistrés pour l’internet mobile .   Il a relevé que le taux de pénétration en internet est passé de 6,04 en 2013 à 24,85% au 31 novembre 2014, une progression qui s’explique essentiellement par le lancement de la 3G en décembre de l’année dernière. Le haut débit fixe (ADSL) compte 1.510.273 abonnés au 30 novembre 2014 contre 1.297.868 abonnés en 2013. Quant au haut débit sans fil en mode fixe (4G LTE), le nombre d’abonnés à cette nouvelle technologie, introduite en avril dernier dans le pays, a atteint  les 71.402. La 4G LTE a concerné, dans un premier temps, les entreprises et les cybercafés avant de s’étendre aux particuliers. Le reste des abonnés à l’internet concerne le Wimax (2021 abonnés) et le Vsat (542 abonnés).