Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Mobilis - Investissements

Date de création: 16-07-2008 17:28
Dernière mise à jour: 06-08-2013 16:01
Lu: 759 fois


TELECOMMUNICATIONS -TELEPHONIE MOBILE - MOBILIS - INVESTISSEMENTS

 

- En 2004, Mobilis, l'opérateur historique de téléphonie mobile (filiale de Algérie Télécom) a réalisé en 2004, un Ca de 20 milliards de dinars contre 10 milliards en 2003, soit une hausse de 50%. Sa part de marché est évaluée, en 2005, à 26% avec près de 2 millions d'abonnés (fin juin 2005). Il envisage d'atteindre 30 à 33% de parts de marché avec 3 millions d'abonnés et de couvrir 90% de la population à fin 2005.

Mobilis dispose, en juin 2005, de 7 boutiques de services Mobilis et compte atteindre 50 boutiques. De même , il devra porter le nombre de points de vente de 6000 à 10 000 fin 2005.

Notes : - En juillet 2005, Mobilis avait fêté son deux millionième abonné et fin août son trois millionième abonné. Il prévoit 6 millions en 2008, ainsi qu'un investissement de 350 millions d'euros (35 milliards de dinars ) à fin 2005.

- Au cours de l’année 2006, Mobilis a investi 5,83 milliards de dinars (64,8 millions d’euros) dans la rénovation de ses installations et 70,8 millions d’euros seront investis en 2007.

 

 

2012: - L'opérateur public de téléphonie mobile Mobilis a réussi  à quadrupler ses investissements en 2012 en les portant à 300 millions de dollars (22 milliards de DA) contre 75 millions de dollars en 2011, a indiqué  (à l’Aps) ,mercredi 28 nov 2012,  son P-DG,  Saad Damma.          
"Ce volume d'investissements en plein déploiement enregistré de janvier à septembre place Mobilis comme premier investisseur de téléphonie mobile en  Algérie" en 2012.
L'opérateur historique, qui cherche à se positionner comme leader sur le marché de la téléphonie mobile algérien, dominé jusqu'ici par OTA-Djezzy,  avait déjà annoncé qu'il allait investir deux milliards de dollars pour porter ses parts de marché à 45%.           
Mobilis détient actuellement 29% des parts de marché de la téléphonie  mobile en Algérie avec presque 11 millions d'abonnés. En pleine aisance financière, Mobilis a consenti les investissements de 2012 en fonds propres, sans même recourir aux financements extérieurs, relève  le responsable. « Les financements ont servi essentiellement à moderniser les réseaux et à améliorer la qualité du service ».
Le PDG précise que l'opérateur historique est le premier employeur en Algérie dans ce secteur avec 4.300 emplois directs et  70.000 indirects créés depuis la création de l'entreprise.          
D'ailleurs, le plan d'investissement 2012-2016 sera à 90% financé par  les dividendes que va générer l'entreprise.                
En 2011, l'opérateur public avait réalisé un résultat net de six milliards de dinars et un chiffre d'affaires de 53 mds de dinars. Le marché de la téléphonie mobile en Algérie comptait en 2011 quelque 36 millions d'abonnés, partagés entre les trois opérateurs : Djezzy (OTA), avec plus de 16 millions d'abonnés, Mobilis (ATM), avec plus de 11 millions d'abonnés, et Nedjma (WTA), avec près de 9 millions.          
Mobilis dispose d'un réseau de commercialisation de 125 agences, le  plus important du pays. Elle couvre également, grâce à son réseau télécoms,  98% du territoire national, selon l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT).

2012

L’opérateur public de téléphonie mobile Mobilis a affiché en 2012 un bénéfice net de plus de 12 milliards de dinars (plus de 160 millions de dollars), soit le double de celui réalisé en 2011, a indiqué mercredi 6 mars 2013 ( radio Chaîne 3) son  PDG,  Saad Damma. “Ce résultat est la meilleure performance de l’entreprise depuis sa  création.
Il a permis d’apporter un flux à la trésorerie de plus de 12% qui  consolide nos engagements pour le programme d’investissement quinquennal”

Les principaux agrégats de gestion et d’équilibre financiers de Mobilis  ont enregistré en 2012 une croissance “continue et appréciable qui témoignent d’une meilleure approche dans l’allocation des ressources ainsi qu’une gestion créatrice de richesse”, selon son dirigeant. En 2012, Mobilis a réussi à quadrupler ses investissements en les portant  à plus de 300 millions de dollars (22 milliards de dinars) contre 75 millions de dollars en 2011, a indiqué S. Damma. En matière d’investissement, les efforts de Mobilis se sont traduits  par un plan de modernisation et de densification du réseau technique qui s’étalera  jusqu’à 2016 avec un budget de 2 milliards de dollars qui a reçu en 2012 l’accord de l’ANDI, rappelle-t-il. Le chiffre d’affaires de l’opérateur historique a progressé de 11,4%  à 59 milliards de dinars, alors que son taux de rentabilité a été de 28%, un taux  conforme aux standards des opérateurs performants, a-t-il relevé.  Les charges de Mobilis ont connu une diminution de 2,3% comparés à 2011 ce qui confirme une meilleure maîtrise de la gestion des charges malgré l’ouverture de nouvelles agences et la mise en place de nouvelles BTS (stations de base)  qui se traduisent souvent par des coûts supplémentaires. Côté commercial, Mobilis qui emploie 4.300 agents dont 1.676 femmes,  a clôturé l’année 2012 avec 133 agences commerciales. “En dehors des chiffres, ma satisfaction réside surtout dans cette nouvelle dynamique positive qui a été créée en 2012 avec de plus en plus de cadres et  d’employés qui adhèrent pleinement à la stratégie mise en place”, s’est réjouit  S. Damma.

2013

 

L’opérateur de téléphonie mobile nationale Mobilis a enregistré, durant le premier semestre de l’année en cours, une progression de 25% de son chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’année passée, affirme son P-DG, Saâd Damma. Lors d’une conférence de presse animée lundi 30 juillet 2013, à Alger, S Damma  affirme que son groupe a enregistré un bénéfice net de l’ordre de 14,2 milliards de dinars, « ce qui témoigne de l’importance de la progression qu’a connue l’entreprise en phase de mettre en place un plan de modernisation de son réseau ». Entre juin 2012 et juin 2013, Mobilis a enregistré 873.000 nouveaux abonnés, activé 1,5 million de puces et mis en place 100.000 lignes en postpayé, totalisant ainsi 1,1 million de lignes dans ce segment. Au total, Mobilis détient 11,4 millions d’abonnés.. En termes d’investissements, l’opérateur historique a mobilisé une enveloppe de 142 milliards de dinars pour moderniser ses équipements d’ici à 2016. L’opérateur a déjà dépensé 100 millions de dinars durant le premier semestre de l’année en cours et que ce rythme va s’accélérer avec l’arrivée de la 3G. A propos de l’entrée de Mobilis en Bourse, il est prévu que cela devrait intervenir dans moins d’un an. « Une fois obtenue la réponse du Conseil des participations de l’Etat, nous allons faire appel à un cabinet international pour une évaluation », a précisé le PDG, soulignant que l’entrée en Bourse « est un signal fort du degré de management de Mobilis ». Le P-DG a également annoncé le lancement de la première édition du grand concours de la presse nationale qui sera organisé le 22 octobre prochain. « Nous avons déjà désigné les membres du jury et élaboré le règlement intérieur du concours. » Le thème de cette première édition sera consacré au rôle des médias dans le développement local. Le concours, doté de six prix, concerne les travaux réalisés depuis le début de l’année en cours. Saâd Damma est revenu sur le succès qu’à connu le feuilleton télévisuel Switchers au sein de la population juvénile affirmant que 66% des téléspectateurs ont moins de 34 ans et que 15% d’entre eux ont visualisé ce feuilleton à travers les Smartphones et Tablettes. Il a annoncé le lancement de la deuxième édition de ce feuilleton.