Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Ports - Gestion

Date de création: 15-07-2008 18:46
Dernière mise à jour: 11-02-2011 16:15
Lu: 538 fois


Un rapport de la Banque mondiale, publié le 5 novembre 2007, intitulé «  La connexion au service de la compétitivité : la logistique commerciale dans l’économie mondiale », et portant sur 150 pays (800 transitaires et transporteurs internationaux interrogés), classe -sur la base de 7 paramètres de mesure de performance logistique -  l’Algérie à la 140ème place avec une note de 2,06.

-L’efficacité du processus de dédouanement par les services douaniers et autorités frontalières : 148ème rang avec une note de 1,60, juste avant l’Afghanistan, dernier.

-Pour la qualité des infrastructures de transport et des qualités de l’information pour la logistique : 139ème rang (1,80).

-La facilité à organiser des expéditions internationales à un coût abordable : 139ème place  (2).

-La compétence de l’industrie locale de la logistique : 139ème  (1,92).

-La capacité à suivre et à localiser les chargements internationaux : 108ème (2,27).

-En matière de coûts logistiques sur le plan national : 33ème (3,17)….. « Une prestation qui tient davantage des rentes tirées des prix dérisoires du mazout et de la main-d’œuvre, comparativement aux autres pays » (selon Amar Belhimer, In Le Soir d’Algérie, 13/11/2007, p 24).

- Le respect des délais de livraison : 103ème (2,87).

- En 2010, le séjour en rade des bateaux au port d'Alger a été réduit de près de la moitié suite à la décision gouvernementale de réorienter les marchandises non conteneurisées vers d'autres ports nationaux, à partir d' octobre 2009. L'attente moyenne en rade s'était établie , en 2009, à 3,14 jours , alors que cette moyenne avait atteint, au 1er décmebre 2010, 1,58 jour, soit une baisse de 49,68%.