Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Ports - Modernisation

Date de création: 15-07-2008 18:41
Dernière mise à jour: 15-07-2008 18:41
Lu: 580 fois


Une étude, élaborée par un bureau américain, Moffat –Nichole, portant sur le développement du transport maritime algérien à l’horizon 2025, étude présentée mi-septembre dans le cadre du Snat-2025, a montré que l’investissement nécessaire (pour que les infrastructures portuaires algériennes puissent répondre aux besoins croissants du trafic maritime à l’horizon 2012-2015 ) est de l’ordre de 2 milliards de dollars.

Selon l’étude, le transport maritime connaîtra une croissance supérieure à 6% jusqu’à 2015 et de 5% au-delà et il serait temps de penser à l’extension de l’ensemble des ports nationaux à l’exception du port de Djen-Djen qui représnete de « formidables atouts » en matière de capacité de stockage. Pour le port d’Alger, l’étude relève l’impossibilité de son extension en raison de la réalisation de l’unité de dessalement de l’eau de mer toute proche. La possibilité de créer un second port dans la région centre-nord est évoquée par les pouvoirs publics. Le site des Issers est pressenti pour abriter le futur port qui viendrait en soutien au port d’Alger.

La même étude relève également le faible taux de conteneurisation des ports algériens, un des facteurs qui détermine l’état de modernisation des ports et leur degré de compétitivité.

Selon les experts, il est possible de rattraper les déficits en matière de conteneurisation à condition d’investir. Ils estiment qu’il faut au moins 400 millions de dollars pour la région d’Alger et 280 millions pour l’Ouest. Ces investisements s’avèrent « indispensables » et il s’agira de répondre aux obligations découlant de l’adhésion attendue de l’Algérie à l’Omc, de l’accord d’association avec l’Union européenne et des engagements futurs tant au niveau de l’Uma qu’à celui de l’Afrique et du Nepad. Autant de perspectives qui exigent, du secteur des transports, des ports fiables et sécurisés.