Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bilan sectoriel -Audition présidentielle 2006

Date de création: 14-07-2008 21:26
Dernière mise à jour: 12-10-2008 15:14
Lu: 581 fois


Séance consacrée au secteur du Travail et de la Sécurité sociale par le président de la République dans le cadre des auditions des membres du gouverenement. La Presse , jeudi 26 octobre 2006. Extraits.

 

Rationalisation des dépenses (de sécurité sociale) qui sont passées de 209,8 milliards de dinars en 2002 à 321,5 milliards de dinars, soit une progression de 53,2% . Les actions menées dans ce cadre se sont traduites par :

La maîtrise des dépenses de médicaments qui ont atteint 47,4 milliards Da en 2005 et dont le rythme d’évolution a été sensiblement ralenti, passant de 30% en 2003 à 14% en 2005, grâce notamment à la mise en œuvre du tarif de référence qui a touché 101 médicaments  dans une première étape et à l’actualisation de la liste des produits remboursables dont le nombre est passé de 971 Dénominations Communes Internationales (Dci) en 2003 à 1 073 Dci en 2005 alors que la liste des médicaments essentiels de l’Oms est d’environ 600 Dci.

L’amélioration du système du tiers payant destiné aux malades chroniques, aux retraités à faible revenu et dont le nombre est passé de 574 688 en 2002 à 1 292 041 en 2005. Cette amélioration a permis de réduire considérablement le taux d’évolution des dépenses de médicaments au titre des tiers-payants qui est passé de 87,5% en 2003 à 36,4% en 2005. Par ailleurs, le nombre d’officines pharmaceutioques conventionnées a évolué de 2 773 officines en 2002 à 6 968 officines en 2005.

Dans ce cadre, il est indiqué que les dépenses de prestations de sécurité sociale ont atteint 312,25 milliards de dinars en 2005, soit 4,01% du Pib, tout comme il est souligné que les dépenses de santé de la sécurité sociale, à elles seules, ont atteint 105 milliards Da en 2005.

La réalisation par la sécurité sociale du fichier national unique des assurés sociaux et de leurs ayants droit qui couvre près de 80% de la population résidante.

L’amélioratin de la base cotisante.

Le renforcement du contrôle et son élargisement aux Inspecteurs du travail.

L’intensification de la lutte contre l’évasion et le fraude para-fiscales et le travail informe.

Le renforcement des sanctions à l’encontre des  assujettis en infractions.

La réforme du système de recouvrement  qui a vu le création d’une caisse autonome chargée du recouvrement des cotisations de sécurité sociale.

Notes : - Le système de retraite assure, à fin 2005, des revenus de remplacement à 1 681 087 pensionnés.

- La nouvelle nomenclature générale des actes professionnels compte près de 7 000 actes contre 1 800 pour l’ancienne nomenclature établie en 1987.