Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Métro d'Alger

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 25-12-2013 15:14
Lu: 620 fois


TRANSPORTS - RAIL - MÉTRO D'ALGER

Entamé en 1990 par les seules entreprises nationales, le projet de Métro d'Alger a été relancé au cours du 4è trimestre de l'année 2003 à la suite d'une visite du chantier par le président de la République. Cosider et Géni-Sider avaient alors réalisé la moitié du projet, soit 4 kilomètres (et 10 stations : Hai El Badr, Cité Mer et Soleil, Cité Amirouche, Les Fusillés, Jardin d'Essais, Hamma, Aisa Idir, 1er mai, Khalifa Boukhalfa, Grande Poste) reliant la Grande-Poste aux Fusillés avant d'être jointes à un groupement algéro-allemand, Gama, pour l'achèvement des 4 autres kilomètres restants entre El Hamma et Hai El Badr.
A fin janvier 2006, l'Entreprise du Métro d'Alger a signé avec le groupement Siemens Vinci et Caf, un contrat portant sur les équipements fixes, le matériel roulant et les aménagements intérieurs des stations. Ils se chargeront de l'installation des 14 trains de 6 voitures chacun. Chaque rame (train) est d'une longueur de 108 mètres pouvant transporter jusqu'à 1 216 personnes dont 208 assises.
Des extensions sont prévues une fois la ligne Hai El Badr- Grande Poste opérationnelle :
La première s'étendra de la Grande Poste à la Place des Martyrs (1,5 km et 3 stations) pour joindre le tramway ouest alors que la deuxième, de 4 km, s'étalera entre Hai El Badr et El Harrach (4 stations) pour atteindre le train de banlieue qui sera livré en 2008.
Une troisième extension est prévue entre Hai El Badr et Ain Nâadja sur 3,6 kilomètres (2 stations).
D'un coût total de 77 milliards de dinars dont 30 pour la partie génie civil et 47 pour l'équipement, le métro d'Alger permettra le déplacement de 41 000 voyageurs par heure soit 150 millions de voyageurs par an avec des intervalles d'exploitation allant jusqu'à 108 secondes (moins de deux minutes)
D'une vitesse maximale atteignant 70 kilomètres /heure, le métro sera disponible de 5h à 23 h .

Notes: - La gestion du réseau a été confiée à la Régie autonome des transports parisiens (RATP) en vertu d'une convention signée fin 2007

- Les premiers essais non commerciaux (avec 200 passagers, journalistes et officiels) ont commencé le jeudi 8 septembre 2011 au niveau de neuf stations et dureront huit semaines

- Le prix du ticket de métro , en aller simple, est fixé à 50 dinars ( selon l'EMA et RATP El Djazair) ...et ce, pour un aller simple sur la ligne 1 reliant les deux stations terminus Grande Poste- Hai El Badr. Il ya , par ailleurs , des réductions (sur le ticket 10 voyages: 400 dinars , sur l'abonnement hebdomadaire: 640 dA, sur l'abonnement mensuel: 1820 dinars...). Les enfants de moins de 12 ans et les personnes de plus de 60 ans peuvent prendre le métrio gratuitement.

- A noter que l'EMA a lancé , début novembre 2011, un avis d'appel d'offres à la concurrence national et international portant sur des études préliminaires sur les extensions du métro dans trois lots: le premier (El Harrach- Bab Ezzouar) , le second (Ain Nâadja - Baraki) et le troisième (Place des Martyrs -Bab El Oued - Chevalley). Ils seront inaugurés à l'horizon 2020

- Selon le DG de la RATP El Djazair, Pascal Garret 11 janvier 2012) , 2 426 021 voyageurs ont été transportés par le métro d'Alger du 1er novembre 2011 (inauguration) au 9 janvier 2012

- Le réseau du métro d’Alger atteindra en 2025 un linéaire de 54 km avec la réalisation de nouvelles extensions, actuellement à l’étude, a indiqué, jeudi21 décembre 2013 , le directeur de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), Omar Hadbi. « Le réseau existant sera étendu à 18 km d’ici à janvier 2017, puis à 40 km en 2020, avant d’atteindre un linéaire de 54 km de lignes fonctionnelles en 2025, desservant ainsi une grande partie des communes de l’est d’Alger, alors que la partie ouest de la capitale sera desservie par le tramway ». Selon ce responsable, les études avant-projets détaillés (APD) des 54 km de métro sont budgétisées et en cours de réalisation. Les études de réalisation du métro d’Oran, d’un linéaire de 17 km pour 20 stations, sont achevées et les appels d’offres devraient être lancés au premier trimestre 2014 avant que les travaux ne démarrent début 2015. « La réalisation du métro dans d’autres villes dépend de la demande de transport évaluée à plus de 25 voyageurs par heure, soit un volume qui ne peut, à ce jour, être atteint que dans deux grandes villes, à savoir Alger et Oran. »