Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Monde arabe - Classement

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 12-03-2011 01:46
Lu: 527 fois


TELECOMMUNICATIONS - TELEPHONIE MOBILE - MONDE ARABE - CLASSEMENT

Une étude réalisée par Arab Advisors Group, constitué de conseillers, d'analystes et de consultants spécialisés dans les télécommunications, les médias et les marchés de technologie dans le monde arabe, diffusée mi-mars 2006, classe l'Algérie à la 3ème place dans le monde arabe en matière de compétitivité dans le domaine de la téléphonie mobile.
Le groupe a créé un indice annuel de mesure dans la compétitivité dans le secteur de la téléphonie mobile. Cet indice prend en considération le nombre d'opérateurs, les offres et les services fournis dans chaque pays de la région.
Ainsi, en 2005, pour l'Algérie, l'indice calculé a atteint 66% contre 84% pour la Jordanie et 73% pour la Palestine. Derrière l'Algérie, on retrouve l'Irak avec 62%, le Maroc 60%, l'Arabie Saoudite 55%, le Yémen 54%, l'Egypte 51%, la Tunisie, 49% , le Koweit 43%., le liban 42%, la Syrie 41%, Bahrein 36%, le Soudan 32%, la Libye 29%, Oman 26%, Qatar 18% et enfin les Emirats arabes unis avec 18%.
Notes : - Une étude de l'Ocde (diffusée en juin 2006) révèle qu'avec une télédensité de plus de 50% et plus de 16 millions d'abonnés, l'Algérie se classe deuxième dans la région Afrique du Nord en termes de pénétration de la téléphonie mobile, et ce derrière la Tunisie avec un taux de 60% (6 millions d'abonnés pour 10 millions d'habitants) , mais devant le Maroc qui affiche un taux de 40% (13 millions d'abonnés pour 30 millions de personnes) et l'Egypte avec 15% (8 millions d'abonnés pour 79 millions d'habitants).

- Une étude réalisée par Arab Advisors Group a classé , en 2009,  l'Algérie à la 7è place (sur 19 pays) , avec un indice d'intensité cellulaire  de 64,6%,  au sein du marché cellulaire arabe (étude diffusée début août 2009). L'Irak vient en tête avec un score de 91% et la Jordanie (1er marché en 2008) vient à la seconde place avec un taux de 82,7%. Viennent ensuite l'Arabie Saoudite (79,2%),  la Palestine (78,6%) et l'Egypte (69,8%). Le marché marocain est classé 6è avec un taux de 67,7% . Après l'Algérie,  viennent les marchés du Soudan, de la Mauritanie, du Yémen, du Bahrein, du Koweit, de la Tunisie, des EAU, d'Oman, de la Libye, de la Syrie, du Liban et , enfin du Qatar (31,5%) .

L'indice d'intensité cellulaire évalue les taux et l'intensité de la concurrence dans les marchés arabes du cellulaire et il prend en compte également le nombre d'opérateurs,  les forfaits et les services disponibles.

Concernant les investisements étrangers dans les marchés arabes de télécommunications, il ressort que l'Algérie, la Tunisie et le Marioc font partie des cinq pays qui ont le plus ouvert leurs marchés aux investiisseurs étrangers. Un autre rapport portant sur la technologie WiMAX fait état que l'Algérie est le premier pays qui a profité de cette technologie depuis le 25 juillet 2005.

Au sujet des tarifs de l'ADSL, ceux pratiqués en Algérie restent relativement plus attrayants que ceux prévalant au Maroc et en Tunisie. Certes, ce sont les pays du Golfe et la Libye qui présentent les meilleurs tarifs dans le monde arabe , mais au niveau maghrébin les prix algériens talonnent ceux de la Libye  classée n°1.