Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Marché

Date de création: 24-05-2008 14:47
Dernière mise à jour: 04-01-2015 16:49
Lu: 1467 fois


TELECOMMUNICATIONS - TELEPHONIE MOBILE - MARCHE

En 2001, lors de l'ouverture du marché de la téléphonie mobile, le nombre des abonnés était de 150 000 pour une population de 30 millions d'habitants. En juillet 2005, le nombre des abonnés, dans un marché ouvert, est de 7,5 millions avec une ligne pour 4 personnes. Si l'on prend pour base de calcul 5 personnes par famille algérienne, on peut même dire que chaque foyer a, au moins, un téléphone mobile. Djezzy détient 66,6% des parts du marché, Ota ayant atteint le chiffre de 5 millions d'abonnés actifs en 3 ans, un objectif que l'on dit difficile à réaliser dans la profession à travers le monde.
Le rythme de pénétration s'accélère selon une véritable fonction exponentielle. Le premier million a été atteint en 13 mois, le second en 9 mois, le troisième en 6 mois et les quatrième et cinquième million en 3 mois chacun. Il est vrai qu'Ota a investi quelque 2 milliards d'euros et créé 2 300 emplois. Quant aux emplois indirects, ils prolifèrent, surtout en aval .

Au 31 août 2005, le marché algérien de la téléphonie mobile totalise plus de 9,5 millions d'abonnés dont 5,5 millions d'abonnés pour Djezzy, plus de 3 millions d'abonnés pour Mobilis et plus de 1 million d'abonnés pour Nedjma .
La télédensité téléphonique est estimée, selon les spécialistes, à 30% contre 25% fin juin 2005(7,8 millions d'abonnés).
Pour sa part, le marché des téléphones portables a enregistré l'importation de 1,2 million de mobiles en 2004 via le canal officiel sans compter les appareils introduits à travers le circuit informel. En 2005, le volume doit dépasser le barre des 2,5 millions de téléphones portables importés. Et, le directeur d'une entreprise de distribution de portables affirmait , en décembre 2005, que 12 millions de portables sont en circulation sur le marché et que les opérateurs vendent 5 millions de téléphones chaque année.
Fin novembre 2005, le ministre de la Poste et des Tic a fourni le chiffre de 12 millions d'abonnés au téléphone mobile : 6,5 pour Djezzy, 4,2 pour Mobilis, et 1,3 pour Nedjma et l'Algérie aura, selon lui, 20 millions d'abonnés en 2008.
Au 30 juillet 2006, 18 565 325 citoyens ont un portable dont 9 925 306 abonnés de Djezzy (52,91% des parts du marché), 6 634 988 abonnés de Mobilis (35,73%) et 2 108 031 abonnés de Nedjma (11,35%), soit une densité téléphonique mobile estimée à 56,04%.
Une étude Pnud/Ictdar ( Information and communication technology for development in arab region), présentée à Alger en octobre 2007, attribue une croissance fulgurante à la téléphonie mobile au Maghreb. Elle a atteint une télédensité de 41,52% en Algérie, contre 39,37% au Maroc et 56,32 en Tunisie.

Au 31 décembre 2009, la téléphonie mobile a enregistré une évolution "remarquable" en Algérie avec 30 millions d'abonnés, ce qui donne une densité de 91,62% (+ 12,64% par rapport à 2008).

En téléphonie fixe, le nombre d'abonnés (Algérie Télécom) est de 3,76 millions d'abonnés

Début  2010, selon les données fournies par l'ARPT (19 juillet 2010), le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile en Algérie atteint 33 939 808  (5 millairds dans le monde) : 15 069 302 chez Djezzy (chute de 11% au premier trimestre 2010), 10 690 039 chez Mobilis (+2% du chiffre d'affaires en 2009), et 8 180 467  allant à Nedjma qui a vu son chiffre d'affaires croitre de 22% en 2009. 

Note: Le Revenu moyen par abonné (ARPU) est, en 2008 (pour Mobilis) de 550 DA pour le prépayé (contre 450 DA en 2007) , et de 2 600 DA pour le postpayé (contre 2 100 en 2007)

Selon l'ARPT (dimanche 3 avril 2011), la téléphonie mobile en Algérie comptait ,  à fin  2010, 32 780 165 abonnés., en hausse de 50 341 abonnés par rapport à 2009.

L'opérateur Djezzy détenait, en 2010, 46% des parts de marché avec 15 087 393 abonnés , en hausse  par rapport à 2009 (14 617 642 abonnés)

Par contre, le nombre d'abonnés d'Algérie Télécom Mobilis (ATM) a reculé, passant de 10 079 500 abonnés en 2009 à 9 446 774 en 2010, soit une part de marché de 28,8%

Wataniya Télécom Algérie (WTA, Nedjma) comptait , pour sa part, 8 245 998 abonnés en 2010, en hausse par rapport à 2009 (8 032 683), soit une part de marché de 25,2%

Le taux de pénétration de la téléphonie mobile a baissé en 2010 ,atteignant 90,30% , comparativement à 2009 où il était de 91,68%.

Quant aux chiffres d'affaires on a , pour l'année 2010:

- pour OTA-Djezzy , 136 milliards de dinars

-pour ATM - Mobilis, 48 milliards de dinars

-pour WTA-Nedjma, 35 milliards de dinars

Le chiffre d'affaires de la téléphonie fixe est de 52 milliards de dinars (3 millions d'abonnés : 2 537 0000 abonnés à la téléphonie fixe filiaire et 533 300 au WLL, Wireless Local Loop, réseau sans fil utilisant les ondes hertziennes) , la filiale commerciale d'AT, Djaweb, 9 milliards de dinars et les fournisseurs d'accès à internet (FAI) ou providers 8,5 milliards de dinars.

A fin février 2011, le nombre d'abonnés aux différents réseaux ADSL est estimé à 830 000 , soit un taux de pénétration d'environ 10%

- Samedi 2 février 2012 : Selon l'ARPT (communiqué) , le marché de la téléphonie mobile compte 35 228 893  abonnés en 2011 (fin novembre 2011). +2,5 millions par rapport à 2010:  32 780 165

Djezzy : 16 490 690 (46,81% du marché ) contre 15 087 393 en 2010

Mobilis : 10 280 080 (29,18% du marc hé ) con,tre 9 446 774 en 2010

Nedjma : 8 458 105 (24,01% du marché ) contre 8 245 598 en 2010

 2011 : Selon une étude de l'ARPT ( Site : 28 Novembre 2012) , le parc des abonnés a connu une croissance de plus de 29% entre 2008 et 2011, passant ainsi de 27 à 35,6 millions d’abonnés.

Cette étude, qui s’est focalisée sur le taux de croissance pour ces quatre années, démontre une évolution de 8% entre 2010 et 2011 puisque le nombre d’abonnés est passé de 32,8 à 35,6 millions. L’Arpt précise, à cet effet, que les chiffres avancés dans cette enquête ont été communiqués après l‘opération d’assainissement de la base clientèle menée par les opérateurs. L’évolution du parc des abonnés en post-paid a connu une hausse de 64,02% ces quatre dernières années et de 12,58% entre 2010 et 2011. Le gendarme des télécommunications s’est, par ailleurs, intéressé à la durée moyenne mensuelle passé par les abonnés au téléphone.

Celle-ci est passée de 164 à 199 minutes de 2010 à 2011, soit une croissance de 21,34%. Quant à la répartition du trafic du segment mobile (Voix), l’enquête de l’Arpt démontre que 74,01% des communications sont effectuées en intra-réseau, alors que les appels entrants sont de l’ordre de 85 milliards de minutes en 2011, soit 13,04% des communications effectués durant l’année précédente. Il en est de même pour la répartition du trafic SMS des réseaux mobiles puisque 55,09% des Sms sont échangés en intra-réseau. Ces statistiques attestent d’un taux d’accès de plus de 95% de la population du pays aux services de la téléphonie mobile fournis par trois opérateurs. Pour l’année 2011, les deux opérateurs de téléphonie mobile OTA (Orascom Telecom Algérie, Djezzy) et ATM (Algérie Télécom Mobilis, public) viennent respectivement en tête dans la part du marché, suivis de WTA (Watania Telecom Algérie, Nedjma) en nombre d’abonnés.

Djezzy détenait 46,81% de ces parts en 2011 avec 16.490.690 abonnés en hausse par rapport à 2010 (15 087 393 abonnés). Pour ce qui est du nombre d’abonnés d’ATM Mobilis, il a également augmenté, passant de 9.446.774 en 2010 à 10.280.098 en 2011, ce qui corres-pond à une part de marché de 29,18%. Nedjma compte, pour sa part, 8.458.105 abonnés en 2011, contre 8.245.998 abonnés en 2010, soit un taux de 24,01% de pénétration du marché. Concernant la téléphonie fixe, l’ARPT a enre-gistré 3 millions d’abonnés en 2011 soit une évolution de 4,67%par rapport à 2010 où il a été enregistré 2,92 millions d’abonnés.

2012 : Le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile en 2012 est en nette progression, avec plus de 37,5 millions, soit une hausse de 5,4% par rapport à 2011, selon les récents chiffres de l'Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT), mercredi 24 avril 2013. L'opérateur de téléphonie mobile Djezzy comptait en 2012 plus de 17,8 millions d'abonnés, soit une progression de 7,5% par rapport à 2011, suivi de Mobilis avec plus de 10,6 millions d'abonnés (hausse de 1%) et Nedjma neuf millions (en progression de 6,5%), selon les récents chiffres de l'Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT). L'augmentation du parc d'abonnés mobile avait été encore plus forte en 2011 (+8,7%) par rapport à 2010 (+0,2%), relève l'autorité de régulation, qui précise que le marché du GSM reste largement dominé par le prépayé, malgré un très léger recul. La densité téléphonique (nombre d'abonnés par 100 habitants) a atteint, quant à elle, 99,28% en 2012. Cette densité est passée de 90,30% en 2010 à 96,52% en 2011, alors qu'elle était en recul entre 2009 et 2010. Concernant l'évolution en 2012 des parts du marché de la téléphonie mobile par rapport au nombre d'abonnés, Djezzy détenait 47,55% des parts de ce marché, Mobilis 28,31% et Nedjma 24,14.

 

 

 

 

I

2013: La densité téléphonique mobile en Algérie a atteint 102,11% en 2013, selon une étude sur le marché de la téléphonie mobile pour la période 2010-2013 établie par l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), qui relève (jeudi 14 avril 2014) que le parc d'abonnés de l'opérateur Algérie Télécom Mobile (Mobilis) a marqué une évolution de +17,21%.
La densité téléphonique mobile qui représente le nombre d'abonnés par cent habitants n'a cessé d'évoluer depuis 2010 où elle était de 90,30% pour atteindre un taux de 96,52% en 2011 et de 99,28% en 2012, selon l'étude rendue publique hier. Concernant l'évolution du parc d'abonnés par opérateur téléphonique, Mobilis a enregistré une évolution de +17,21% en 2013 avec un total de 12.451.373 d'abonnés alors qu'il était de 10.622.884 en 2012, au moment où le nombre d'abonnés de l'opérateur Orascom Télécom Algérie (Djezzy) qui était de 17.845.669 en 2012 a enregistré une baisse de -1,52% en 2013 avec 17.574.249 abonnés.
Le parc d'abonnés de l'opérateur Wataniya Télécom Algérie (Ooredoo) a quant à lui évolué de +4,77% en 2013 avec 9.491.423 d'abonnés. Ils étaient 9.059.150 abonnés en 2012. Le total des abonnés aux trois opérateurs téléphoniques est de 39.517.045 en 2013, selon l'étude qui rappelle qu'il était de 37.527.703 en 2012.
Les résultats de l'étude démontrent aussi que le taux d'évolution du parc global d'abonnés pour les trois opérateurs téléphoniques est de +5,30% pour la période 2012-2013, relevant qu'il était de +8,65% durant la période 2010-2011 et de 5,37% entre 2011 et 2012. Pour la répartition du parc par type d'abonnés, l'étude relève que 90,95% sont des abonnés en prépayé, tandis que pour la répartition des parts de marché en nombre d'abonnés, il est mentionné que Djezzy détient la plus grande part (44,47%), suivi de Mobilis (31,51%) puis d'Ooredoo (24,02%).

Le parc d’abonnés au réseau GSM (téléphonie mobile) a enregistré 37,258  millions d’abonnés au 30 novembre 2014, soit une baisse de 1,36 million par  rapport à la même période de 2013  . Cces chiffres englobent les trois opérateurs (Mobilis,  Djezzy et Ooredoo) dont les déclarations au régulateur « bénéficient d’une présomption légale de sincérité qu’il n’appartient pas au régulateur de remettre en cause ».

.

 2014: Selon le rapport 2014 de l'ARPT, rendu public par  le président de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications, Mohamed Toufik Bessaï, le 20 décembre ,  le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile en Algérie a atteint 45,489 millions de clients, dont 8,231 millions à la 3G, soit une télé-densité de 115%,  au 30 novembre 2014 »

.  Djezzy : 17,887 millions

 . Mobilis : 10,815 millions

 . Ooredoo : 8,556  millions 

 Concernant la téléphonie mobile de troisième génération 3G :

 Nombre d’abonnés : 8,231 millions dont 7,221 millions souscrits à l’abonnement prepaid, soit 88% du parc global contre 12% seulement d’abonnés postpaid.

 Mobilis compte, ainsi, le plus grand nombre d’abonnés à la 3G avec 3,639 millions, suivi par Ooredoo (3,607 millions) et Djezzy (985.000).

Le nombre d’abonnés en GSM  n’a diminué que de 1,36 million par rapport à 2013, en dépit du lancement effectif de la 3G en décembre 2013.

Pour une population de 39,5 millions d’habitants, la télé densité globale (GSM+3G) a grimpé pour atteindre les 115,1%, soit 94,3%  pour le GSM et 20,8% pour la 3G . La 3G a ainsi boosté le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile.

. En termes de parts de marché, l’opérateur Djezzy, avec 47,9%, reste leader dans le segment GSM, suivi respectivement de Mobilis avec 29% et Ooredoo  avec 23,1%.

Dans le segment 3G, c’est l’opérateur Mobilis qui arrive en tête avec  44,2%, talonné par Ooredoo (43,8%), alors que Djezzy, qui a commencé à commercialiser ses services en juillet 2014, détient 12% des parts de marché.  
Quant au chiffre d’affaires généré, en 2013, par les trois opérateurs activant dans le domaine de la téléphonie mobile, qui est de l’ordre de 299,795 milliards de dinars, il a connu une croissance de plus de 9% par rapport au montant  des revenus enregistré en 2012.

 Le chiffre d’affaires réalisé dans le secteur des télécommunications était évalué à 495 milliards de dinars en 2013, soit une croissance de plus de 8% par rapport à celui enregistré au titre de  l’exercice 2012. La contribution du secteur des télécommunications au produit intérieur brut (PIB) pour l’année 2013 est estimé à 2,8%
Trente-neuf wilayas sur les 48 que compte le  pays, sont couvertes actuellement , en décembre 2014, par la téléphonie mobile 3G, une année après le lancement de cette technologie en Algérie.  Trente-neuf wilayas sont couvertes par au moins un opérateur, 17 d’entre-elles sont couvertes, en même temps, par au moins deux opérateurs et 10 sont couvertes, en même temps, par les trois opérateurs : Mobilis (public), Ooredoo et Djezzy (privés)
 Ainsi, Mobilis et Ooredoo sont présents, chacun, dans 25 wilayas, alors que Djezzy en couvre vingt

Le cahier des charges prévoit une durée de 7 ans pour une couverture  de 80% du territoire national.

TELECOMMNUNICATIONS – INTERNET- ABONNEMENTS 2014

  Le nombre d’abonnés à l’Internet en Algérie a quadruplé  en une année, avoisinant les 10 millions au 30 novembre 2014 . Le parc des abonnés à l’internet est passé de 2.339.338 en 2013 à 9.816.143 abonnés au 30 novembre 2014, dont 8.231.905 enregistrés pour l’internet mobile .   Il a relevé que le taux de pénétration en internet est passé de 6,04 en 2013 à 24,85% au 31 novembre 2014, une progression qui s’explique essentiellement par le lancement de la 3G en décembre de l’année dernière. Le haut débit fixe (ADSL) compte 1.510.273 abonnés au 30 novembre 2014 contre 1.297.868 abonnés en 2013. Quant au haut débit sans fil en mode fixe (4G LTE), le nombre d’abonnés à cette nouvelle technologie, introduite en avril dernier dans le pays, a atteint  les 71.402. La 4G LTE a concerné, dans un premier temps, les entreprises et les cybercafés avant de s’étendre aux particuliers. Le reste des abonnés à l’internet concerne le Wimax (2021 abonnés) et le Vsat (542 abonnés).