Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Communication ( et Presse)

Journe du Mardi 14/12/2022

<< décembre 2022 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6



-Le nombre de journalistes emprisonnés dans le monde a atteint un nouveau record en 2022: ils sont 533, soit une quarantaine de plus que l’an dernier (488), où l’on enregistrait déjà un niveau historique, selon le bilan annuel de RSF publié mercredi. Le nombre de journalistes tués (57) est également en hausse, notamment à cause de la guerre en Ukraine, alors qu’il était «historiquement bas» en 2021 (48) et 2020 (50). Plus de la moitié des journalistes emprisonnés dans le monde au 1er décembre le sont dans 5 pays: la Chine (110), la Birmanie (62), l’Iran (47), le Vietnam (39) et le Bélarus (31). L’Iran est le seul pays qui ne faisait pas partie de ce «sombre palmarès» l’an dernier, souligne l’ONG, qui tient ce bilan annuel depuis 1995. La République islamique a en effet incarcéré un nombre de professionnels des médias «sans précédent» en 20 ans depuis le début du mouvement de contestation qui a éclaté en septembre. Trente-quatre nouveaux journalistes ont rejoint les treize qui étaient déjà sous les verrous avant le début des protestations. «Les régimes dictatoriaux et autoritaires effectuent un remplissage accéléré de leurs prisons en incarcérant des journalistes», a dénoncé Christophe Deloire, secrétaire général de l’ONG de défense de la liberté de la presse. Au sein de ce bilan mondial global, RSF relève un nombre inédit de femmes journalistes emprisonnées: elles sont 78 (contre 60 l’an passé). «Les femmes journalistes représentent désormais près de 15% des détenus, contre moins de 7% il y a cinq ans», selon RSF....................................................... -Un nouveau journaliste est mort lors de cette Coupe du monde au Qatar. Roger Pearce est décédé le 21 novembre dernier dans des circonstances encore inconnues, selon les informations rapportées par Le Parisien. La nouvelle n’a été annoncée que ce mardi 13 décembre par l’Association internationale de la presse sportive (AIPS). Le Britannique était sur place pour la chaîne de télévision britannique ITV. C’est le troisième journaliste qui décède au Qatar depuis le début du tournoi. Roger Pearce est décédé juste avant la rencontre États-Unis-Pays de Galles. Outre sa mort, l’Américain Grant Wahl est décédé, pour sa part, d’un arrêt cardiaque lors du temps additionnel lors de la rencontre entre l’Argentine et les Pays-Bas, vendredi dernier. Puis, le décès de Khalid al-Misslam, photojournaliste qatari, a lui été annoncé samedi 10 décembre par Gulf-Times – journal qatari anglophone. Le journaliste de 44 ans est mort « subitement », selon le média. Il travaillait pour la chaîne d’État Al-Kass.