Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Communication ( et Presse)

Journe du Vendredi 13/11/2021

<< novembre 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3



- Les journalistes lauréats de la 1ère édition du "Prix Réda Hamiani de la presse économique" initié par la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) ont été récompensés lors d'une cérémonie organisée samedi soir à Alger. Ayant pour thème "L’économie nationale: Les défis de la relance et de la diversification et les leviers de la croissance", ce prix récompense les journalistes de la presse écrite, électronique, radiophonique et télévisuelle pour leurs articles, enquêtes, émissions et reportages, qui traitent du thème choisi, publiés ou diffusés entre le 01 janvier et le 31 aout 2021. Le jury (présidé par le Pr Ahcene Djaballah Belkacem et composé d’universtaires et de spécialises en économie) a attribué cinq prix aux participants à ce concours. Le premier prix d'Excellence a été remporté par le journaliste du journal El Watan, Said Rabia. Le second prix d'Excellence est revenu au journaliste de la chaine Echourouk TV, Chems-Eddine Assi. Pour ce qui est du prix du Mérite, le jury a plébiscité le journaliste du journal Horizons, Amokrane Hammiche. Le premier prix d'Encouragement a été remporté par la journaliste du journal El Djoumhouria, Zakia Kebir, alors que le second prix de la catégorie a été décerné à la journaliste de la radio nationale Chaine 1, Farida Hamdi. En plus de ces trophées, le jury a décerné, à titre posthume, un prix au journaliste spécialisé en économie, Illies Sahar, décédé en mois de septembre dernier. Lors de son allocution, le président de la CAPC, Sami Agli, a qualifié cette cérémonie de "très importante" vu qu'elle rend hommage à un homme qui "a beaucoup donné à l'économie algérienne (Réda Hamiani)", saluant la participation des journalistes à cette première édition de ce prix, tout en félicitant les gagnants. S.Agli a indiqué que le CAPC veut "vulgariser" le débat économique à travers les médias nationaux tout en encourageant les travaux journalistiques. Ont assisté à cette cérémonie le nouveau ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, le ministre de l'Industrie, Ahmed Zeghdar et le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnel, Yacine Merabi. Parmi les invités figurait également le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Redha Tir, ainsi des représentants diplomatiques en Algérie.............................................................................................................. --Le nouveau ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a pris samedi à Alger ses nouvelles fonctions en remplacement d'Ammar Belhimer, suite au remaniement ministériel partiel opéré jeudi par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. A cette occasion, M. Bouslimani a adressé ses remerciements au président de la République, pour la confiance placée en sa personne, exprimant sa joie de retrouver le secteur de la Communication auquel il appartient. La responsabilité de diriger ce secteur "sensible" est très lourde, a-t-il ajouté, affirmant qu'après les efforts consentis auparavant en tant que cadre dans le secteur, il doublera d'efforts pour s'acquitter de cette tâche "importante" et relever "les défis majeurs". Dans ce sillage, M. Bouslimani a appelé à "la fédération des efforts de tout un chacun en vue de poursuivre sur le chemin de ses prédécesseurs" au niveau d'un secteur, "en voie d'édification", et ce pour se mettre au diapason des développements des technologies de l'information et de la communication (TIC)". "La presse reste le miroir de chaque Etat. Et tout un chacun est appelé à contribuer au développement de ce secteur, et partant à l'édification de l'Algérie nouvelle", a soutenu le nouveau ministre. Appelant les médias publics et privés à contribuer à la relance du secteur, M. Bouslimani a souligné qu'"un grand travail nous attend". Concernant les élections locales du 27 novembre en cours, le ministre a souligné que les médias "jouent un rôle crucial" dans la réussite de cet importante échéance électorale. De son côté, Ammar Belhimer a adressé ses remerciements au président de la République pour la confiance placée en lui durant la période de sa gestion du secteur, exprimant au nouveau ministre ses vœux de réussite dans ses nouvelles fonctions.