Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Communication ( et Presse)

Journe du Jeudi 02/06/2023

<< mai 2023 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2



-Pratiqué par des milliers de personnes dans le monde, le métier d’influenceur a du mal à être encadré à cause de la quasi absence de cadre légal dans le monde entier. La France est devenue, le 31 mai, le premier pays à définir le métier dans ses textes et un des pionniers de sa régulation. Le Sénat français a adopté à l’unanimité la loi définissant et encadrant l’activité des influenceurs. Le 25 mai, les membres du parlement français s’étaient entendus sur le contenu du texte avant qu’il ne soit finalement voté le 31 mai. Cela fait de la France le premier pays à définir le métier d’influenceur dans ses lois. Cette loi va permettre d’encadrer de nombreuses dérives comme la publicité mensongère des influenceurs dans certains domaines. L’influence commerciale est, à ce propos, interdite pour la chirurgie, la médecine esthétique renforcée, les produits avec de la nicotine, les paris sportifs et les jeux de hasard pour les mineurs. Le texte oblige aussi l’activité d’influenceur à être toujours encadrée par un contrat écrit. Ce texte donnera une base intéressante à de nombreux pays souhaitant encadrer le travail de leurs influenceurs. Au Kenya par exemple, les autorités semblent décidées à taxer le secteur mais ne semblent pas donner de définition claire de l’activité.