Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Communication ( et Presse)

Journe du Lundi 16/05/2023

<< mai 2023 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2



-Le directeur général de la chaîne El Adjwaa, Bouchakour Zoubiri, a été condamné à une peine de 3 ans de prison avec un mandat d’arrêt à son encontre. Le rédacteur en chef de la chaine ainsi qu’une journaliste ont aussi écopé d’une peine d’un an de prison dont 6 mois avec sursis. Ce jugement a été divulgué par le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed aujourd’hui. Il convient de rappeler que l’Autorité de contrôle de l’audiovisuel (ARAV) avait décidé de fermer cette chaîne de télévision en raison de la diffusion de contenus inappropriés. En effet, L’ARAV avait décidé de fermer la chaîne de télévision El Adjwaa TV de manière définitive, en raison de la diffusion de ces séquences qui vont à l’encontre des valeurs sociétales et des spécificités de la société algérienne. Cette décision a été prise conformément à la loi relative à l’activité du secteur, qui confère à l’ARAV les missions et prérogatives de régulation et de contrôle de la scène audiovisuelle.L’ARAV était aussi intervenu vis-à-vis de la chaîne de télévision arabophone El Hayat TV qui avait diffusé le message touchant d’une petite fille appelée « Nourhane » demandant à sa mère de venir la chercher de l’orphelinat. L’appel a rapidement circulé en Algérie, suscitant une grande émotion chez les téléspectateurs. Toutefois, l’Autorité de régulation de l’audiovisuel avait demandé des explications à la chaîne après avoir pris connaissance de la diffusion de l’appel de la petite fille. L’ARAV a déclaré dans un communiqué que l’appel violait les lois nationales et internationales de protection de l’enfance, malgré les réactions émotionnelles et l’élan de solidarité que cela a pu susciter.