Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Communication ( et Presse)

Journe du Mercredi 04/05/2023

<< mai 2023 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2



-"Ifrikya FM", une nouvelle station de radio qui diffusera ses programmes en direction de tous les pays africains, a été lancée mercredi, renforçant ainsi davantage le paysage médiatique algérien. Cette nouvelle station de radio a été lancée à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse lors d’une cérémonie rehaussée de la présence de membres du gouvernement et de directeurs d’établissements médiatiques. Cette nouvelle station radio comptera sur "un staff de jeunes journalistes de différentes nationalités africaines, un réseau de correspondants dans 9 pays africains, et des programmes diffusés dans 5 langues, à savoir l’arabe, le français, le targui, le haoussa et le bambara", a-t-il fait savoir................................................................ -Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a donné son entrevue périodique aux représentants des médias nationaux, et ce en marge de la cérémonie qu'il a présidée mercredi à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse au Centre international de conférences (CIC) Abdelatif-Rahal (Alger). Lors de cette rencontre qui sera diffusée ultérieurement, le Président Tebboune a affirmé sa disposition à "mettre tous les moyens à la disposition des titres de presse nationaux sans exception", mettant en exergue la nécessité pour les journalistes de s'organiser dans le cadre d'organisations syndicales. Il a également relevé l'importance de "faire preuve d'un haut sens de patriotisme dans la rédaction des articles et des critiques", qui doivent, a-t-il fait observer, servir l'intérêt national. Dans le même cadre, le président de la République a fustigé l'acharnement de certaines organisations non gouvernementales (ONG) qui ne cessent de critiquer l'Algérie et de la classer parmi les pays ne respectant pas les libertés. Affirmant qu'il s'agit d'"allégations non fondées", le Chef de l'Etat a assuré que l'Algérie "croit en ses enfants". Certaines ONG, à l'instar de "Reporters sans frontières (RSF)", publient des "classements au gré de leurs dirigeants", a-t-il souligné, affirmant que le "seul classement à prendre en compte est celui de l'ONU et de ses institutions". La diversité des titres de presse disponibles en Algérie est comparable à celle qu'on retrouve dans les pays développés, a-t-il fait remarquer.