Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Vie politique

Journe du Mardi 01/12/2021

<< décembre 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



-Les élections locales du 27 novembre dernier ont souri au parti du Front de libération nationale (FLN) et aux Indépendants et à un degré moindre au Rassemblement national démocratique (RND), alors que les partis habitués à s’accrocher grâce à leur proximité avec le Pouvoir ont tendance à disparaitre, comme Tajamou Amel al Jazair, le Mouvement populaire algérien et d’autres partis islamistes et microscopiques. Le FLN aura dont confirmé son statut de première force politique en Algérie, en se classant à la première, alors que les Indépendants créent la surprise, pour la deuxième fois après les législatives de juin dernier, en se maintenant sur le podium, selon les résultats préliminaires annoncés mardi par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE). Ainsi, le FLN est arrivé en tête avec 5.978 sièges dans 124 Assemblées populaires communales (APC) à travers 42 wilayas et 471 sièges aux Assemblées populaires de wilaya (APW) à travers 25 wilayas, a annoncé le président de l’ANIE, Mohamed Charfi, lors d’une conférence de presse. Le FLN est suivi par le Rassemblement national démocratique (RND) avec 4.584 sièges dans 58 APC à travers 27 wilayas, alors que les indépendants arrivent en troisième position avec 4.430 sièges dans 91 APC à travers 24 wilayas, dépassant le Front El Mostakbel qui a pu obtenir 3.262 sièges dans 34 APC à travers 18 wilayas. Le Mouvement El Bina a obtenu, de son côté, 1.884 sièges dans 17 APC, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) 1.820 sièges dans 10 APC, et le Front des forces socialistes (FFS) a glané 898 sièges dans 47 communes. Aux APW, les listes indépendantes qui s’érigent en force politique, arrivent juste derrière le FLN avec 443 sièges à travers 10 wilayas, alors que le RND se positionne à la troisième place avec 366 sièges dans 13 wilayas, le Front El Mostakbel avec 304 sièges à travers 12 wilayas, puis viennent le Mouvement de la société pour la paix (MSP) avec 239 sièges à travers 5 wilayas, le Mouvement El Bina avec 203 sièges dans 3 wilayas et le FFS en 9ème position avec 40 sièges dans deux wilayas. Bien qu’ils ne représentent que 17% des listes des candidats pour les APC et 21% dans les listes pour les APW, les Indépendants auront ainsi réalisé une grande percée, au moment où les deux Alliances qui se sont constituées à l’occasion de ces élections, n’ont obtenu que 12 sièges dans les APC, sans aucune majorité.