Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Transports

Journe du Mercredi 07/10/2021

<< novembre 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3



- L’Entreprise Métro d’Alger (EMA) a prévu des mesures sanitaires strictes en prévision de la reprise de l’activité du métro d’Alger ce jeudi, après 18 mois d’arrêt. Il s’agit notamment du port obligatoire de la bavette ou du masque. “Il est porté à la connaissance des usagers du Métro d’Alger qu’un protocole sanitaire est mis en place dans le cadre de la lutte contre la propagation de la COVID-19”, indique un communiqué de l’EMA, précisant que “le port du masque est obligatoire” et que “toute personne ne se conformant pas à cette prescription sera interdite d’accès”. Le communiqué ajoute que l’exploitation du métro se fera dans la limite de 50% des capacités offertes, en plus de l’obligation du «respect de la distanciation physique». A cet effet, un marquage au sol est mis en place devant les guichets de vente, au niveau des quais et dans les rames. Aussi, des distributeurs de gel hydro-alcoolique sont mis à la disposition des voyageurs au niveau des salles des billets de l’ensemble des stations, alors que les stations et les rames sont nettoyées et désinfectées plusieurs fois par jour. Dans le même sillage, la DGSN a mis en place un plan sécuritaire avec la mobilisation de formations sécuritaires fixes et mobiles, comportant 300 policiers. Ces derniers seront postés partout, sur toute la ligne du Métro, aux entrées et sorties des bouches de métro…………………………………………. -L’Entreprise du métro d’Alger (EMA) a essuyé des pertes financières de plus de 4 milliards de DA, engendrées par la pandémie du coronavirus (Covid-19), a indiqué ce jeudi le Directeur général de l'entreprise, Ali Arezki. En dépit du volume des pertes financières dues à l'arrêt de l'activité du Métro depuis mars 2020, l'entreprise a assuré le versement régulier des salaires et garanti les coûts de maintenance, grâce au soutien de l'Etat, a déclaré M. Arezki sur les ondes de la Radio algérienne. Après la reprise de son activité jeudi, le Métro d'Alger compte assurer le transport de plus de 100.000 voyageurs/jour, et ce de 6h du matin à 21h, a-t-il fait savoir. Pour ce qui est du coût d'investissement des projets d'extension du Métro sur les lignes El Harrach-aéroport Houari Boumediene et Aïn Naadja- Baraki, l'Etat a dégagé une enveloppe financière de 160 milliards de DA, a précisé le responsable. Par ailleurs, le DG de l'EMA a évoqué la cadence de réalisation de plusieurs projets au niveau national, à l'instar de l'extension et de la réalisation des lignes du tramway et de réhabilitation des téléphériques. Les travaux du projet du tramway de la ville de Mostaganem, qui s'étend sur une distance 14,5 km, avancent à un rythme soutenu. Sa mise en service est prévue avant la fin du premier trimestre 2022. Les travaux des projets de réalisation du téléphérique Tizi Ouzou-Kaf Naadja" et "Tizi Ouzou-Hôpital Sidi Beloua-village Redjaouna" se poursuivent. Leur réception est prévue avant la fin du premier semestre 2022. La mise en service du projet de renouvellement du téléphérique de la ville d'Oran est prévue pour le premier trimestre 2022. Concernant les projets d'extension de la ligne du tramway d'Alger, les Fusillés-Bir Mourad Raïs, et la réalisation des lignes du tramway de Batna et d'Annaba, M. Arezki a fait savoir que ces projets sont actuellement à "l'arrêt", en attendant l'amélioration de "la situation financière.