Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Sports (et Jeunesse)

Journe du Lundi 24/08/2021

<< août 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3



-L'empereur du Japon Naruhito a officiellement déclaré ouverts les Jeux paralympiques de Tokyo (24 août - 5 septembre) mardi lors de la cérémonie d'ouverture au Stade national, 16 jours après la clôture des JO. "Je déclare ouverts les Jeux paralympiques de Tokyo 2020", a énoncé l'empereur Naruhito dans la tribune officielle du stade, privé de spectateurs en raison du huis clos généralisé décrété face à la cinquième vague de Covid-19 frappant le Japon. Seuls quelques officiels et les médias ont assisté au spectacle puis au défilé des délégations, dont celle de l'Algérie. 539 médailles d'or vont se disputer entre 4.400 para-athlètes L'espérance aussi de voir le retour du sport dans l'actualité surtout sanitaire du Japon, qui aligne une équipe record de 254 para-athlètes. La plus fournie devant celle de la Chine qui domine le tableau des médailles à chaque édition depuis 2004. Au cours de rendez-vous olympique, l'Algérie sera représentée par 60 athlètes dans 5 disciplines : l'athlétisme, le handi-basket, le goal-ball, powerlifting, et le judo. Pour rappel, l'Algérie avait décroché un total de 16 médailles lors des derniers jeux paralympiques 2016 à Rio : 4 or, 5 argent, et 7 bronze. ............................................................. - -Cent-quatre-vingt (180) milliards de centimes ont été alloués depuis fin 2018 aux fédérations sportives concernées par la participation aux Jeux olympiques 2020 de Tokyo, a révélé mardi le directeur général des Sports au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), Mohamed Djeraoui. "Selon le programme établi par les fédérations dans la cadre du fonds d'affectation spéciale (FAS), une enveloppe spéciale de l'ordre de 390 milliards de centimes a été consacrée par les pouvoirs publics pour la préparation des athlètes aux JO de Tokyo et aux Jeux méditerranéens 2022 d'Oran. Cent-quatre-vingt (180) milliards de centimes ont été déjà consommés par les fédérations sportives concernées durant la période allant du 4e trimestre 2018 à la fin de l'année 2020.", a indiqué Djeraoui lors d'une conférence de presse tenue au siège du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Alger, consacrée à la présentation du bilan de la participation algérienne aux JO de Tokyo. Le directeur général des Sports a tenu à expliquer que "cette enveloppe financière a été allouée aux athlètes concernés par les JO-2020 et les JM-2022 d'Oran, en plus du budget annuel attribué chaque année par le MJS pour chaque fédération.". "Les pouvoirs publics ont mis tous les moyens financiers nécessaires pourune meilleure prise en charge et de préparation des athlètes algériens. Les athlètes ont participé à 387 stages à l'étranger et 176 compétitions internationales.", a-t-il dit. Revenant sur la décision des pouvoirs publics de fermer les salles de sport à cause de la pandémie de Covid-19, le même responsable a expliqué que cela "entre dans la cadre des restrictions et recommandations émises par la Commission nationale de veille et de suivi de l'évolution de l'épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19).". "La décision de fermer les salles de sport a été prise le 28 mars et ont été rouvertes le 28 juillet, conformément aux recommandations de la commission nationale de veille et de suivi de la pandémie. Toutes les doléances des fédérations afin de permettre à leurs athlètes d'élite de préparer au mieux les JO ont été concrétisées et des autorisations exceptionnelles leur ont été délivrées.", a-t-il martelé. Engagés dans 14 disciplines, les 39 athlètes algériens sont pratiquement tous passés à côté de la plaque, seuls l'athlète du triple saut, Yasser Mohamed-Tahar Triki et la boxeuse Imène Khelif se sont relativement distingués en terminant à la cinquième place de leurs épreuves ainsi que la performance du lutteur Bachir Sid Azara (24 ans) qui avait terminé à la 7e place en lutte gréco-romaine. A Tokyo, les disciplines algériennes les plus représentées étaient la boxe, les luttes associées et l'athlétisme avec huit athlètes pour chacune d'elles. Viennent ensuite l'escrime avec quatre athlètes, la natation (3), l'aviron (2), le cyclisme (2), le judo (2) et la voile (2). Le reste du contingent algérien était représenté par le kayak (1 athlète), l'haltérophilie (1), le karaté (1), le tennis de table (1) et le tir sportif (1). A noter que la dernière fois que l'Algérie n'avait remporté aucune médaille aux JO remonte à l'édition d'Athènes en 2004……………………………. -La cheffe de mission aux Jeux olympiques-2020 de Tokyo, Hassiba Boulmerka, s'est dite "très triste de conduire la délégation algérienne et revenir sans avoir décroché la moindre médaille, affirmant que "les athlètes algériens ont été placés dans de meilleures conditions d'hébergement et de préparation lors du rendez-vous olympique nippon". "Ce n'est toujours pas facile de conduire une délégation et retourner au pays sans avoir amené la moindre médaille. C'est vraiment triste, mais c'est la réalité du sport algérien qui mérite une véritable réflexion avec les fédérations sportives et la tutelle.", a déclaré Boulmerka lors d'une conférence de presse tenue au siège du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Alger, consacrée à la présentation du bilan de la participation algérienne aux JO de Tokyo. (………) L'ancienne championne olympique du 1500m est revenue aux conditions de préparation des athlètes algériens, marquées par des "restrictions très strictes émises par le comité d'organisation en raison de la pandémie de Covid-19."