Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Sports (et Jeunesse)

Journe du Dimanche 26/07/2021

<< juillet 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6



-Le triple médaillé olympique algérien, Taoufik Makhloufi, a déclaré forfait pour les Jeux olympiques 2020 de Tokyo (23 juillet-8 août), "à cause d'une blessure contractée au genou", a annoncé ce lundi l'intéressé dans un communiqué transmis à l'APS. "J'ai longtemps essayé de repousser l’échéance pour prendre une décision finale. Malheureusement, je ne pourrai pas embarquer avec mes compatriotes qualifiés, à qui je souhaite la réussite, vers le Japon ce 26 juillet 2021. Je me trouve contraint d'écouter mon corps et ce genou récalcitrant qui a longtemps perturbé ma préparation, tout comme la Covid-19 que j’ai contractée l’année passée", a écrit Makhloufi dans son communiqué. "Comme vous le savez, toutes et tous, depuis des années maintenant, j'essaie de donner le meilleur de moi pour représenter dignement l’Algérie. Depuis les Jeux Olympiques de Londres 2012 aux Championnats du Monde de Doha 2019 en passant par les Olympiades de Rio 2016, j'ai pu connaître des moments de gloire et une joie immense. Ces instants, vous les avez partagés avec moi comme si c'était les vôtres" (…. )Et de conclure : "Il n'est pas évident d’être à la hauteur quand la forme athlétique ne suit pas. J'ai passé plusieurs tests. Ils n'étaient pas concluants. Ne pas être dans les temps habituels à l’entraînement est frustrant pour un coureur. Mais ma frustration aurait été plus grande si j’avais couru pour revenir les mains vides du Japon. Néanmoins, je vous promets d’essayer de revenir plus fort pour les rendez-vous qui se profilent. Il y aura les Jeux méditerranéens 2022, chez nous, à Oran qui me tiennent à coeur ainsi que les Mondiaux 2022 aux Etats-Unis". Le départ de Taoufik Makhloufi à destination de la capitale nippone était programmé pour ce lundi à 15h25........................................................................................................ --Le vice-président de la Fédération algérienne de football (FAF) et président de la Commission du football professionnel Dr. Yacine Benhamza, a indiqué que le championnat de Ligue 1 "ira à son terme", coupant court aux rumeurs faisant état d'un arrêt de la compétition avant la 38e et dernière journée, pour désigner les clubs engagés dans les compétitions africaines interclubs. "La compétition ira à son terme, nous n'avons jamais envisagé l'arrêt du championnat, contrairement à certaines fausses informations colportées ici et là. Seules les autorités peuvent interrompre le championnat et l'ensemble des activités sportives comme ce fut le cas la saison dernière", a déclaré le N.2 de la FAF dimanche soir, lors de l'émission TV "C'est l'heure du foot" sur Canal Algérie. La Commission du football professionnel, a tenu deux réunions, sous la présidence de Benhamza, avec plusieurs points à l’ordre du jour, notamment la situation actualisée du championnat de Ligue 1 professionnelle saison 2020-2021, ainsi que la préparation et l'organisation de la saison 2021-2022. Interrogé sur l'épineuse question des représentants algériens en Ligue des champions et Coupe de la Confédération, dont le tirage au sort se fera "au plus tard" le 15 août, soit avant la fin du championnat, fixée à la troisième semaine d'août, Benhamza espère un dénouement à la fin de la 36e journée. La FAF va se retrouver devant un véritable casse-tête, puisque le championnat n'a pas encore livré son verdict, la course, aussi bien pour le titre que pour le podium étant plus que jamais relancée à cinq journées de l'épilogue. "Nous avons évoqué plusieurs probabilités pour désigner les clubs engagés dans les compétitions interclubs, mais on va finir par trouver des solutions. Dans ce sens, nous avons installé une sous-commission présidée par Larbi Oumamar. J'espère que les choses s'éclairciront au terme 36e journée pour pouvoir connaître les clubs engagés dans les deux compétitions continentales", a-t-il ajouté. Par ailleurs, le Dr. Yacine Benhamza a abordé la saison footballistique 2021-2022, dont la formule sera débattue lors de la prochaine réunion statutaire du Bureau fédéral de la FAF, prévue jeudi. "Le Bureau fédéral aura à trancher sur la formule de compétition envisagée en vue de l'exercice prochain. Deux propositions seront soumises aux membres du Bureau fédéral : un championnat classique à 18 clubs avec 34 journées, ou un champio nnat à deux groupes de 9 clubs chacun avec des play-off et play-down", a-t-il souligné, tout en précisant que le prochain championnat de Ligue 1 devrait être clôturé à la mi-juin…………………………………………………. - Elu, il y a simplement uns mois, le président de la fédération algérienne de Judo, Yacine Silini, a fait une entrée médiatique totalement mitigée, sur la chaîne « Ennahar » en critiquant le geste de son athlète Fethi Nourine, affirmant que sa décision de se retirer de la compétition est irréfléchie…. Il reproche à Fethi Nourine de n’avoir pas confié ses intentions à la cheffe dé délégation Hassaba Boulmerka et surtout de n’avoir pas informer le président de la fédération de cette importante décision. Silini a affirmé que Nourine et son entraineur Amar Benikhlef auraient pu épargner la nation de tels préjudices si ce n’était leurs déclarations médiatiques précipitées et qui n’étaient d’ailleurs, guère appréciés par la commission disciplinaire et celle de l’éthique du Comité International Olympique. Il affirme que la délégation algérienne toute discipline confondue, était sous le coup de la menace d’expulsion « les déclarations de nos judokas allaient imposer des graves sanctions contre notre délégation Algérienne, Fort heureusement, que le président du COA Abderrahmane Hammad, ainsi que la chef de délégation Hassiba Boulmerka, ont réussi à trouver un compromis auprès du comité d’organisation » précise enfin Yacine Silini. Quelques heures après ses déclarations, l’athlète Fethi Nourine qui a réagit sur la chaîne « El Bilad », s’est étonné par la réaction de son président de fédération et affirme qu’aucun responsable n’a voulu prendre la responsabilité du retrait. Nourine révèle surtout que la majorité des responsables ont contacté l’ex président du COA pour demander conseil. L’athlète a sévèrement critiqué les responsables algériens à Tokyo sans les nommer affirmant qu’ils n’ont jamais été aux cotés des athlètes.