Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Santé

Journe du Lundi 27/12/2022

<< février 2023 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3



-Quatre (4) nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19) et deux (2) nouvelles guérisons ont été enregistrés, alors qu'aucun décès n'a été déploré ces dernières 24 heures en Algérie, a indiqué mardi le ministère de la Santé dans un communiqué. Le total des cas confirmés s'établit ainsi à 271202 cas, celui des décès reste inchangé (6881), alors que le nombre de guérisons s'élève à 182636 cas..................................................................................... -Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a souligné, samedi à Médéa, l’impératif d’une « mise à niveau » du complexe Antibiotical, filiale du groupe Saïdal, afin qu’il « puisse atteindre des niveaux de production en mesure de couvrir les besoins du pays ». « La mise à niveau des unités de production du complexe est devenue indispensable, au vu des défis qui attendent notre pays en matière d’indépendance en produits pharmaceutiques », a déclaré le ministre, à l’issue de la visite d’inspection et de travail au niveau du complexe Antibiotical de Harbil, ouest de Médéa. Ce complexe dispose d’atouts suffisants, selon A. Aoun, pour être relancé à nouveau et contribuer à fournir le marché national en antibiotique et réduire, ainsi, la facture des importations, affirmant qu’un plan de mise à niveau sera mis en place « incessamment » et fera l’objet d’un suivi « permanent et rigoureux ». Autre priorité fixée par le ministre de l’Industrie pharmaceutique, la « réactivation » des ateliers de fabrication des produits pharmaceutiques de base (gélules-comprimés-sirops et gels pommade), dans le but de rentabiliser l’infrastructure existante et « dégager » de l’argent qui sera, ensuite, investit, dans d’autres projets, a-t-il indiqué. Le ministre a assuré que son département « veillera à la promotion de la production d’antibiotiques et à l’élargissement de la gamme de production de différents produits pharmaceutiques, de sorte à garantir notre indépendance des producteurs étrangers et assoir une industrie performante et compétitive ».