Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Santé

Journe du Lundi 05/10/2021

<< octobre 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5



-Cent-trente-et-un (131) nouveaux cas confirmés de coronavirus (covid-19), 96 guérisons et 5 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé mardi le ministère de la Santé dans un communiqué. Le total des cas confirmés s'élève ainsi à 204 046, celui des décès à 5.831 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 139.806 Par ailleurs, 15 patients sont actuellement en soins intensifs, ajoute la même source. En outre, 28 wilayas n'ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 14 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, tandis que 6 wilayas ont enregistré 10 cas et plus…………………………………….. -Soixante-cinq mille (65.000) nouveaux cas de cancer, tout types confondus, ont été recensés en Algérie depuis le début de l'année 2021, dont 15.000 cas de cancer du sein, a indiqué mardi à Alger, le président de la Société algérienne d'oncologie médicale, le professeur Kamel Bouzid. S'exprimant au forum du quotidien El-Moudjahid, le Pr Bouzid, également chef du service d'oncologie médicale au Centre Pierre et Marie Curie (CPMC) de l'hôpital Mustapha-Pacha, a fait savoir que ces nouveaux cas de cancer ont été enregistrés à travers "une trentaine de wilayas du pays, y compris celles du Sud dont Adrar, El-Oued, Ouargla et Bechar". Les principales causes de ces cas sont "le tabac, l'alcool et la consommation de la viande rouge, qui est un aliment classé comme cancérigène par l'Organisation Mondiale de la Santé en 2014", a-t-il précisé, relevant, dans le même cadre, que "les essais nucléaires français menés dans le sud algérien, figurent aussi parmi les causes des cas de cancer même après plus d'une soixantaine d'années"…………………………………………………………………………………………… -Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a annoncé, mardi à Alger, "la réactivation" du Fonds national de lutte contre le cancer qui a été créé en 2012 pour une meilleure prise en charge des malades. Lors d'une journée de formation tenue au siège du ministère sur la sensibilisation contre le cancer du sein au profit des journalistes, à l'occasion de la célébration du mois d'octobre rose, le ministre de la Santé a affirmé que "la réactivation du Fonds national de lutte contre le cancer contribuera à une prise en charge idoine des cancéreux, à travers l'équipement des services de soins en radiothérapie, par l'acquisition de nouveaux accélérateurs linéaires et la mise à disposition de médicaments supplémentaires".