Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Santé

Journe du Vendredi 02/10/2021

<< octobre 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5



-Cent quarante (140) nouveaux cas confirmés de coronavirus (covid-19), 105 guérisons et 4 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé samedi le ministère de la Santé dans un communiqué. Le total des cas confirmés s'élève ainsi à 203.657, dont 140 nouveaux cas durant les dernières 24 heures, celui des décès à 5.819 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 139.524. Par ailleurs, 15 patients sont actuellement en soins intensifs, ajoute la même source. En outre, 22 wilayas n'ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 21 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, tandis que 5 wilayas ont enregistré 10 cas et plus………………………………………………………... -Elle est souvent reléguée au second plan mais n’en est pas moins préoccupante spécialement pour les services vétérinaires. Il s’agit de la rage animale, maladie transmissible à l’homme et toujours mortelle. En Algérie, 185 décès causés par cette infection ont été recensés entre la période s’étalant de 2010 à 2021. C’est ce qu’a avancé, jeudi 30/9 , le docteur Djamel Fourrar, directeur de la prévention et de la promotion de la santé, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la rage. La wilaya de Setif serait celle qui a enregistré le plus grand nombre de décès à cause de la rage avec 12 morts depuis 2010. Elle est talonnée par Biskra qui a recensé le décès de dix personnes durant la même période. Vient enfin la capitale en troisième position, avec neuf cas de décès enregistrés. 83,7% des cas sont causés par les chiens ». Evoquant le nombre de cas de rage canine à travers le monde, le docteur Djamel Fourrar a fait savoir qu’il a atteint les 120 000, en sachant que 50 % de ces cas concernent les enfants. Il relève qu’en moyenne, 900 cas sont enregistrés chaque année en Algérie. Dans la plupart des cas, le virus de la rage est transmis à l’homme par la salive d’un animal infecté, domestique ou sauvage, notamment le chien et le chat. Le ministère de la Santé se donne pour objectif de réussir le défi d’éradiquer définitivement cette maladie aux alentours de 2030.