Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Santé

Journe du Mardi 08/09/2021

<< septembre 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1



-Trois cent dix-sept (317) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 258 guérisons et 27 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé mercredi le ministère de la Santé dans un communiqué. Le total des cas confirmés s'élève ainsi à 198.962 dont 317 nouveaux cas durant les dernières 24 heures, celui des décès à 5.498 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 135.754 cas. En outre, 42 patients sont actuellement en soins intensifs, ajoute la même source. Par ailleurs, 19 wilayas n'ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 19 autres ont enregistré de 1 à 9 cas et 10 wilayas ont connu 10 cas et plus……………………………………………………………………. -L e ministère de la Santé a annoncé mercredi sa décision de prolonger la campagne nationale de vaccination jusqu'au 18 septembre, alors qu'elle devait avoir pris fin le 04 septembre. Une décision que le département du Pr Benbouzid explique par "le succès populaire rencontré par la vaccination des citoyens qui se sont massivement rendus dans les lieux dédiés à cette opération" pour laquelle le ministère a mis la paquet sur le plan logistique et humain. Mais malgré cette opération, qui a donné un coup d'accélérateur à la vaccination, l'Algérie demeure encore à la traine comparativement à d'autres pays de la région, car à peine 5 millions d'Algériens (chiffres révélés la semaine dernière par le Pr Djamel Fourar) son vaccinés avec une dose et 3 millions avec deux doses. Soit à peine un huitième de la population évaluée à environ 40 millions d'habitants, ce qui place l'Algérie loin du compte par rapport à l'immunité collective…………………………………………. -La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.583.765 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi à partir de sources officielles mercredi. Plus de 221.815.260 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois. Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts. L'OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé. Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l'intensification du dépistage dans de nombreux pays.Sur la journée de mardi, 9.587 nouveaux décès et 690.690 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les Etats-Unis avec 1.081 nouveaux morts, le Mexique (1.071) et la Russie (797). Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 650.511 décès pour 40.280.001 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 584.171 morts et 20.913.578 cas, l'Inde avec 441.411 morts (33.096.718 cas), le Mexique avec 264.541 morts (3.449.295 cas) et le Pérou avec 198.568 morts (2.156.451 cas). Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 602 décès pour 100.000 habitants, suivi par la Hongrie (311), la Bosnie (302), la Macédoine du Nord (294), la République tchèque (284) et le Monténégro (282). L'Amérique latine et les Caraïbes totalisaient mercredi à 10H00 GMT 1.453.139 décès pour 43.684.235 cas, l'Europe 1.264.735 décès (64.306.000 cas), l'Asie 799.027 décès (51.335.778 cas), les Etats-Unis et le Canada 677.546 décès (41.798.317 cas), l'Afrique 200.512 décès (7.960.211 cas), le Moyen-Orient 187.009 décès (12.596.439 cas), et l'Océanie 1.797 décès (134.285 cas)………………………………………………………………….. -Le Covid-19 a eu un « impact dévastateur » sur la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, qui a connu un recul sans précédent, a déploré ce mercredi le Fonds mondial de lutte contre ces maladies dans son rapport annuel. Pour la première fois depuis sa création en 2002, le Fonds fait état de retours en arrière: il s’inquiète notamment de baisses significatives des services de dépistage et de prévention du VIH pour les populations clés et vulnérables, et d’une forte diminution du nombre de personnes testées et traitées pour la tuberculose, avec un impact particulier sur les programmes de lutte contre la tuberculose résistante aux médicaments. Le nombre de personnes touchées par des programmes de prévention du sida a diminué de 11% en 2020, de 12% auprès des plus jeunes populations. Le nombre de traitements administrés aux mères pour empêcher leur bébé de contracter le virus a, lui, baissé de 4,5%. La lutte contre la Covid-19 a freiné la lutte contre les autres maladies Le dépistage du sida a globalement fléchi de 22%, retardant le début des traitements dans la plupart des pays. Dans les pays où le Fonds mondial investit, 21,9 millions de personnes étaient sous traitement antirétroviral contre le VIH en 2020, une hausse de 8,8% par rapport à 2019. Jusqu’à présent, les programmes de lutte contre le paludisme semblent avoir été moins affectés par le Covid-19, poursuit le rapport. Le Fonds mondial est un partenariat original entre États, société civile, secteur privé et malades. Ses fonds vont pour moitié à la lutte contre le sida et pour moitié au paludisme et la tuberculose. Depuis sa création en 2002, il revendique 44 millions de vies sauvées.