Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Santé

Journe du Samedi 04/07/2021

<< juillet 2021 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6



-Quatre cent soixante-quatre (464) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 356 guérisons et 10 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a indiqué dimanche le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière dans un communiqué. Le total des cas confirmés de Coronavirus s'élève ainsi à 141.471, celui des décès à 3.755 cas, alors que le nombre de patients guéris a atteint les 98.387 cas, précise le communiqué. Par ailleurs, 33 patients sont actuellement en soins intensifs, ajoute la même source. En outre, 17 wilayas n'ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 17 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, alors que 14 autres ont connu plus de 10 cas.………………………………………….. -La situation actuelle de la pandémie est très préoccupante », alerte le professeur Rachid Belhadj, directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha Bacha. Pour lui, l’Algérie est face à la 3e vague du Covid-19. Invité de la chaine 3 de la radio nationale, le professeur Belhadj est convaincu que « nous sommes entrain de vivre une troisième vague du Covid-19. C’est un scénario identique de la deuxième vague de l’été 2020, juin et juillet, avec quelques particularités, puisque « maintenant ça commence à toucher les sujets jeunes ». « Pour le CHU Mustapha et les CHU d’Alger, nous sommes entrain de voire des foules de malades « , affirme l’invité en précisant que son établissement assiste à une forte demande au niveau des hospitalisations notamment en réanimation. « Nous avons enregistré aussi une hausse de la demande pour l’oxygène » ajoute-t-il. Le professeur Belhadj, indique qu’une réunion urgente est prévu ce 4 juillet pour « instruire l’ensemble des services de passer au plan C », et augmenter ainsi la capacité des lits d’hospitalisation à 300 et les lits de réanimation à 80. Une 3e vague qui touche des sujets de plus en plus jeunes L’autre indicateur sur cette 3e vague, précise l’invité de la Radio, est que le nombre de contaminations du personnel de la santé, tout corps et tout grade confondus, ne cesse d’augmenter. « Nous sommes entre 7 et 8 contaminations par jour et ça n’épargne personne, médecins, infirmiers, ambulanciers et administrateurs », fait-il encore savoir. Selon lui, il y a possibilité de l’avènement d’un nouveau virus mutant qui est entrain de se propager avec plus de virulence, hautement transmissible et mortel même chez des jeunes en parfaite santé. «..C’est quelque chose d’inquiétant, puisque au bout de 48 H le malade passe de 20% d’atteinte pulmonaire à 60%», alerte-t-il.......................................................................................................... --Au moins 149 baigneurs ont été évacués vers les structures sanitaires de Ténès dimanche après avoir été atteints d'affections pulmonaires sur la plage éponyme. Selon la chaîne de télévision Echorouk, citant le wali de Chlef, des échantillons d'eau ont été prélevés sur la grande plage de la ville de Ténès à des fins d'analyse pour connaître les raisons de l'affection de dizaines de baigneurs. Il a précisé que les soupçons se portent sur un cargo transportant du bétail, amarré au port commercial. Des équipes de plongeurs ont été dépêchées sur place pour effectuer des reconnaissances sous marines près de la plage et du port commercial, à la recherche de rejets toxiques du même navire. Le Wali de Chlef, qui a indiqué que le procureur général près la cour de Chlef a été informé de l'incident aux fins d'enquête sur ces dizaines d'intoxications, a annoncé également la fermeture jusqu'à nouvel ordre de la plage de Ténès. Le chef de l'exécutif de Chlef a par ailleurs annoncé que les résultats des analyses des eaux de la plage de la ville seront disponibles dans 24 heures. Selon la même source, au moins 45 personnes ont pu quitter l'hôpital de la ville en début de soirée.