Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Relations internationales (et Activités diplomatiques)

Mois du 10/2022

<< novembre 2022 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2



  • 31-10-2022
    -Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu une médaille de haute distinction de la part du président du Parlement arabe, Adel Ben Abderahman Al-Assoumi, qui a salué sa politique judicieuse. Cette médaille a été remise au Président de la République en marge du dîner offert mardi soir, à l'hôtel Sheraton, en l'honneur des hôtes de l'Algérie participant aux travaux de la 31e session du Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau du sommet.
  • 30-10-2022
    - Une source diplomatique algérienne a déploré les déclarations relayées par certains médias, notamment marocains, attribuées à une source marocaine de haut niveau sur de prétendues «violations diplomatiques» lors de l’accueil de la délégation marocaine prenant part aux travaux du Conseil ministériel de la Ligue des états arabes au niveau du Sommet, affirmant qu’il s’agit d’allégations éhontées et fallacieuses, n'existant que dans l'imaginaire de leur auteur. Affirmant que ces allégations n'existent que dans «l'imaginaire de leur auteur et sont dénuées de tout fondement», la même source a souligné que la cérémonie d’accueil réservé au ministre marocain était la même pour les autres délégations arabes participant à la réunion, lesquelles ont toutes d’ailleurs affiché leur satisfaction quant à l’accueil et l’accompagnement réservé depuis leur arrivée et durant leur séjour en Algérie. «Le ministre marocain a lui-même tenu lors de son intervention aux travaux de la réunion ministérielle à remercier l’Algérie pour l’accueil et l’hospitalité», a ajouté la même source. S’agissant des assertions relatives à l’ordre protocolaire des délégations lors des réunions officielles ou encore les réceptions organisées en l’honneur des délégations, la même source a tenu à rappeler que l’Algérie «a retenu l’ordre adopté par le Secrétariat général de la Ligue arabe». «Ces allégations marocaines éhontées et fallacieuses, devenues une pratique courante connue de tous, y compris celles remettant en cause l’extrême professionnalisme des compétences algériennes dans les fora internationaux, ne peuvent d’aucune manière perturber les travaux du Sommet d’Alger dont les prémices du succès commencent à gêner certaines parties qui oeuvrent à saper tout effort tendant à consacrer l’unité, la solidarité et le resserrement des rangs des frères arabes», a conclu la même source. ....................................................... ;; Cinq anciens ministres européens des Affaires étrangères ont accusé l’entité sioniste d’avoir mis en place une politique «à l’encontre des Palestiniens équivalant au crime d’apartheid», dans une lettre publiée par le journal français «Le Monde». Les signataires sont Mogens Lykketoft, ancien ministre des Affaires étrangères du Danemark et président de l’Assemblée générale des Nations unies, Erkki Tuomioja, ancien ministre des Affaires étrangères de la Finlande, Ivo Vajgl, ancien ministre des Affaires étrangères de la Slovénie, Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères de la France et Sayeeda Warsi, ancienne ministre du cabinet britannique et ministre du Foreign Office pour les Nations unies, les droits de l’homme et la CPI. Dans une tribune publiée par «Le Monde», les anciens ministres notent que «la communauté internationale a trop souvent gardé le silence et n’a pas agi face à de graves violations du droit international et à l’impunité qui s’ensuivait», déplorant «l’illégalité et l’immoralité de plus de cinq décennies d’occupation» de la Palestine par l’entité sioniste. Les ex-ministres font ensuite état de violations du droit internationa par les «gouvernements» de l’occupation sioniste successifs «y compris le gouvernement actuel». Ils rapportent que l’entité sioniste a transféré des centaines de milliers de colons sionistes dans les territoires occupés et qu’actuellement plus de 650.000 Sionistes vivent dans des colonies illégales en Cisjordanie, y compris dans la partie orientale d’Al-Qods. Ils notent également que ces colonies «sont établies dans des zones qui fragmentent intentionnellement la population palestinienne en enclaves déconnectées, érodant la viabilité d’un futur Etat palestinien».................................................................... - Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a indiqué, dimanche après-midi à Alger, que la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, préparatoire au Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet prévu à Alger les 1er et 2 novembre, avait permis de parvenir à des résultats « consensuels » à la faveur de « concertations riches et approfondies ». Dans une allocution prononcée à la reprise des travaux de la deuxième journée de la réunion ministérielle, qui se sont poursuivis à huis clos, R. Lamamra a mis en avant « les résultats des concertations riches et approfondies tenues hier et ce matin ». « Je tiens à vous remercier tous pour votre patience, vos apports et l’esprit positif et constructif qui a caractérisé nos concertations et permis de parvenir à des résultats consensuels », a-t-il dit, ajoutant que ces résultats « faciliteront le travail de nos dirigeants ». Par ailleurs, R. Lamamra a salué la participation du ministre des Affaires étrangères du Koweït qui rejoint, pour la première fois, la famille de la Ligue arabe. L’Algérie a pris la présidence tournante du Sommet arabe au niveau ministériel, samedi, au premier jour des travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères. R. Lamamra a ainsi pris la présidence de l’actuelle session, succédant au ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi, dont le pays avait présidé la 30e session du Sommet............................................................................ --Présidentielle au Brésil : Lula l'emporte d'une courte tête (50,9%) au second tour face au président sortant, Jair Bolsonaro............................................... -Dans un entretien accordé à l'Agence de presse qatarie (QNA), le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que la question palestinienne a, de tout temps, été une «cause centrale» pour l'Algérie, souhaitant que le Sommet arabe d'Alger, prévu les 1er et 2 novembre, puisse replacer cette cause au cœur des priorités aux niveaux arabe et international. Le Sommet d'Alger marquera «un nouveau départ pour dynamiser et conforter l'action arabe commune», a déclaré le Président Tebboune dans un entretien accordé à l'Agence de presse qatarie (QNA), ajoutant que la présence de l'Emir de l'Etat du Qatar à ce rendez-vous «consolidera la cohésion et apportera un plus à l'unification des rangs arabes». A cet effet, le Président Tebboune a salué les efforts déployés par l'Emir de l'Etat du Qatar pour «unifier les rangs arabes et renforcer la complémentarité et la solidarité arabes», soulignant que «la vision équilibrée, loin de la logique de l'intérêt, sont les principaux facteurs que la diplomatie qatarie a employés pour trouver des solutions aux conflits». «Le choix de la date du 1er novembre pour la tenue du Sommet de la Ligue arabe n'était pas fortuit... il y va de la sacralité et de l'importance de ce jour qui marque l'anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération nationale», a-t-il ajouté. Evoquant le Mondial 2022 qu'abritera le Qatar, le Président Tebboune a souligné qu' «il restera gravé dans l'histoire du football», se disant convaincu que le Qatar «surprendra le monde en assurant une bonne organisation à tous les niveaux». Il a exprimé le plein soutien de l'Algérie à l'Etat du Qatar concernant le Mondial-2022, soulignant que «l'Algérie dénonce les campagnes tendancieuses qui ciblent ce pays frère»
  • 29-10-2022
    -Les travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères débuteront aujourd’hui au Centre international des conférences (CIC) Abdelatif-Rahal (Alger), en prévision du Conseil de la Ligue arabe au niveau du Sommet, prévu les 1er et 2 novembre. Au début des travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, l'Algérie prendra la présidence tournante du Sommet arabe. Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, prendra ainsi la présidence de la 31e session du Sommet arabe, succédant au ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l'étranger, Othman Jerandi, dont le pays avait présidé la 30e session du Sommet. La première journée de la réunion sera consacrée à l'adoption du projet d'ordre du jour du Sommet et à l'examen des projets de décision. Une séance consultative est prévue le deuxième jour et les travaux seront ponctués par une activité culturelle ...................................................... Les travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, préparatoire au 31e Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet, ont débuté samedi après-midi à Alger. La première journée de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, qui se tient au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal, est consacrée à l'adoption du projet d'ordre du jour, à l'examen des projets de décisions et à leur approbation. Une séance de consultation est prévue le deuxième jour....................................................................... ;;;;; . Le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a rendu publique samedi une déclaration suite au vote par le Conseil de sécurité d'une nouvelle résolution sur la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum d'autodétermination au Sahara occidental (Minurso). "L’examen par le Conseil de sécurité du rapport du Secrétaire général des Nations unies qui inclut des vues de son Envoyé personnel pour le Sahara occidental offrait au Conseil une précieuse occasion de peser sur la situation dans le sens de la promotion effective de la décolonisation du territoire à travers l’exercice par son peuple de son droit imprescriptible à l’autodétermination", déclare le ministère des Affaires étrangères. Selon la même source, "la résolution 2654 adoptée le 27 octobre 2022 résulte, comme ses devancières depuis la remise en cause par la puissance occupante de ses engagements envers le plan de règlement porté par la résolution n. 690 (1991), d’un exercice laborieux de rédaction dépourvu de la volonté d’orienter et de stimuler des efforts destinés à préserver la nature de la question du Sahara occidental et à lui appliquer scrupuleusement la doctrine et les bonnes pratiques des Nations unies en matière de décolonisation". "C’est le lieu de saluer la position adoptée par la Russie et le Kenya que le Conseil de sécurité aurait gagné à suivre pour faire œuvre utile", a-t-on souligné. "L’Envoyé personnel, Staffan de Mistura, dont l’Algérie comprend et encourage la démarche méritait que le Conseil de sécurité le renforce par un mandat proactif et un soutien vigoureux pour lui assurer un même niveau de coopération des deux parties, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, en particulier de la puissance occupante, dont les conditions préalables visent à rendre concevable une parodie de solution se traduisant par une annexion territoriale par la force et le fait accompli", ajoute le ministère. Et de poursuivre : "L’Algérie, qu’anime un sens élevé de ses responsabilités, tant envers le peuple du Sahara occidental qu’envers la région dans son ensemble comme en ce qui concerne l’effectivité des Nations unies, constate avec regret un risque sérieux de dénaturation et d’érosion du processus qui serait préjudiciable à la paix, à la stabilité et à la sécurité régionales". "En ces moments de grandes incertitudes planant sur la scène mondiale, l’attachement aux buts et principes de la Charte des Nations unies au Sahara occidental se présente comme un test de crédibilité des professions de foi dans l’indivisibilité des valeurs devant régir une Communauté internationale pacifique, conviviale et juste", conclut la déclaration.
  • 28-10-2022
    -Au terme de sa réunion au niveau des ministres, 24 clauses devant être soumises au Sommet arabe prévu les 1er et 2 novembre, a affirmé le ministre du Commerce et de la promotion des exportations, Kamel Rezig. Lors d'une conférence de presse au terme de la réunion, M. Rezig a souligné que les 24 clauses adoptées "à l'unanimité dans une ambiance fraternelle et après un débat constructif" ont renfermé plusieurs recommandations sur des dossiers socio-économiques "importants et sensibles, à leur tête le dossier de la sécurité alimentaire arabe". Il s'agit également de recommandations "audacieuses" pour relancer la Grande zone arabe de libre échange (GZALE) et accélérer la création de l'Union douanière arabe (UDA).
  • 27-10-2022
    -Les parlements, algérien et français, ont installé, jeudi 27 octobre, groupe parlementaire d’amitié « Algérie-France ». L’installation du groupe a été supervisée par Le vice-président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Moundir Bouden et l’ambassadeur français en Algérie, François Gouyette. Le groupe se veut à « donner un nouvel élan aux relations économiques en vue de promouvoir un partenariat équilibré au profit des deux parties à travers l’encouragement des échanges économiques et le développement de partenariats », a déclaré Mounir Bouden. ................................................................................................... -Le Conseil de sécurité a décidé jeudi de proroger d'une année, jusqu’au 31 octobre 2023, le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO). La résolution 2654 (2022) a été adoptée par 13 voix pour et 2 abstentions, celles de la Russie et du Kenya, selon un communiqué publié sur le site des Nations unies. Ces deux pays ont estimé que le projet de texte, dont les Etats-Unis sont le porte-plume, est déséquilibré et proposé plusieurs révisions. La résolution souligne qu’il convient de parvenir à une "solution politique réaliste, pragmatique, durable et mutuellement acceptable" à la question du Sahara occidental, occupé par le Maroc. Le Conseil a appelé à la reprise des négociations sous les auspices du Secrétaire général de l'ONU, sans conditions préalables et de bonne foi, en vue de parvenir "à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental", écrit l'ONU. Le représentant de la Russie a expliqué que la résolution ne reflète pas la situation sur le terrain et "ne va sans doute pas contribuer aux efforts" de l’Envoyé personnel du Secrétaire général, Staffan de Mistura, apportant son soutien aux efforts de ce dernier pour amorcer des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario. Il a aussi prôné un règlement du conflit reposant sur des solutions mutuellement acceptables, avec à la clé un référendum d’autodétermination du peuple du Sahara occidental. La réunion de jeudi s'inscrit dans le cadre des quatre sessions du Conseil de sécurité sur le conflit au Sahara occidental de ce mois d'octobre. Trois séances de travail avaient été déjà organisées les 3, 10 et 17 octobre sur la question sahraouie dont celle relative à la situation dans les territoires occupés durant laquelle Staffan de Mistura a présenté son rapport sur la situation et abordé le sujet du mandat de la MINURSO qui prendra fin le 31 octobre.
  • 26-10-2022
    -Les travaux du Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau des délégués permanents et des hauts responsables se poursuivaient mercredi à Alger en séances à huis clos pour préparer la réunion des ministres des Affaires étrangères en prévision de la 31e session du Sommet arabe prévu à Alger les 1er et 2 novembre. La première séance de travail est consacrée à l'adoption du projet d'ordre du jour du Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet et à l'examen des projets de décisions relatifs aux points inscrits au projet d'ordre du jour du sommet. Cette séance sera suivie d'une autre l'après-midi. S'ils n'achèvent pas leurs travaux aujourd'hui, les délégués permanents et les hauts responsables tiendront une autre séance à huis clos jeudi matin. Les travaux du Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau des délégués permanents et des hauts responsables ont débuté, mercredi au Centre international des conférences (CIC) Abdelatif-Rahal, sous la présidence de l'ambassadeur Nadir Larbaoui, représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations Unies, qui a pris la présidence de la 31e session du Sommet arabe, succédant ainsi à l'ambassadeur Mohamed Ben Youcef, délégué permanant de la Tunisie auprès de la Ligue des Etats arabes, dont le pays avait assuré la présidence de la précédente session. Jeudi, les hauts responsables du Conseil économique et social tiendront une réunion préparatoire au Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau du Sommet. Elle sera suivie, vendredi, de la réunion du Conseil économique et social au niveau ministériel, et de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères les 29 et 30 octobre, en prévision de la tenue de la réunion du Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet, les 1er et 2 novembre.
  • 25-10-2022
    -Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu, ce mardi à Alger, l'archevêque Paul Richard Gallagher, Secrétaire du Vatican pour les relations avec les Etats et les organisations internationales.
  • 24-10-2022
    -Rishi Sunak a déjà marqué l’histoire britannique. À 42 ans, il devient le plus jeune premier ministre que le pays ait jamais connu. Surtout, comme le note toute la presse, il va devenir le premier hôte «?non blanc » de Downing Street. La route vers le pouvoir a été ouverte dimanche soir quand Boris Johnson a jeté l’éponge dans la course éclair à la tête du Parti conservateur. L’ancien premier ministre a assuré se retirer pour le bien de l’unité du parti, mais qu’il avait les 100 parrainages (102 exactement) pour concourir. Ses adversaires en doutent toutefois, seuls une cinquantaine de soutiens s’étant publiquement déclarés. Et nombre d’anciens lieutenants de «?BoJo?» avaient basculé dans le camp Sunak. Candidat unique, ce dernier a été automatiquement «?couronné », et les 170.000 membres du parti n’ont pas eu à être consultés. Dès mardi, a priori, le roi Charles III va demander pour la première fois à un chef de parti de former un gouvernement.Celui qui va devenir premier ministre – le cinquième en six ans, depuis le référendum sur le Brexit – a prononcé quelques mots au QG londonien du Parti conservateur. Rishi Sunak a promis de servir avec «?intégrité et humilité », une critique en creux de la méthode Johnson. Et s’est dit honoré de pouvoir «?donner à son tour à un pays à qui il doit tant ». Il n’a toutefois pas caché les difficultés de la route, pointant des «?défis économiques profonds » et promettant la «?stabilité ». L’autre grand défi sera d’apaiser un Parti conservateur miné par les ambitions personnelles et fracturé idéologiquement, sans arriver à se remettre des déchirures du Brexit. «?C’est l’unité ou la mort », a-t-il confié à des parlementaires, estimant que le parti faisait face à une vraie «?crise existentielle » après douze années au pouvoir.
  • 23-10-2022
    -Xi Jinping a obtient un 3e mandat à la tête de la Chine, selon l'agence officielle, à l'issue d'un congrès qui lui a permis de renforcer son pouvoir sur le Parti communiste. M. Xi a été reconduit pour cinq ans comme secrétaire général du parti, lors d'un vote à huis clos, et devrait donc être officiellement confirmé à la présidence du pays en mars 2023. En une décennie à la tête du pays, Xi Jinping a réussi le pari de faire de la Chine la deuxième économie mondiale, dotée d'une des armées les plus puissantes au monde. Chef du Parti, chef des armées, chef de l'Etat... le dirigeant a plaidé pour la continuité de ses politiques lors du discours d'ouverture du congrès. Le Parti communiste chinois a de son côté réaffirmé samedi le «rôle central» de Xi Jinping
  • 22-10-2022
    -Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu samedi soir un appel téléphonique de l’Emir Mohammed Ben Salmane, Prince héritier et président du Conseil des ministres du Royaume d’Arabie Saoudite, lors duquel il s’est excusé de ne pas pouvoir participer au Sommet arabe devant se tenir à Alger le 1er novembre conformément aux recommandations des médecins qui lui déconseillent les voyages, indique un communiqué de la Présidence de la République. Pour sa part, le Président a dit comprendre la situation et regretter l’empêchement du Prince héritier, son Altesse l’Emir Mohammed Ben Salmane, lui exprimant ses voeux de santé et de bien être, et que le Royaume d’Arabie Saoudite, pays frère, sera présent avec nous en toutes circonstances", a ajouté la même source.
  • 21-10-2022
    -Giorgia Meloni, qui avec son parti Fratelli d’Italia a remporté une victoire historique aux législatives, a été officiellement appelée vendredi au poste de première ministre, devenant la première femme à occuper cette fonction en Italie. La Romaine âgée de 45 ans a été convoquée à 16h30 au palais du Quirinal par le président de la République Sergio Mattarella. Ce dernier lui a demandé de former un gouvernement. Elle s’était déjà entretenue dans la matinée avec le président dans le cadre des consultations précédant la nomination d’un gouvernement. La nouvellement nommée première ministre a dans la foulée commencé à présenter son nouveau gouvernement. Le premier nommé est Giancarlo Giorgetti, pro-Draghi, désigné ministre de l’Economie. Agé de 55 ans, cet ancien ministre du Développement économique sous Mario Draghi, passe pour une figure puissante mais discrète de la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini, dont il est considéré comme l’un des représentants les plus modérés et pro-européens.
  • 20-10-2022
    -Certains axes routiers de la wilaya d'Alger seront fermés à la circulation vendredi momentanément et par intermittence, et ce en prévision du Sommet arabe prévu début novembre dans la capitale, a indiqué jeudi un communiqué de la wilaya. La wilaya d'Alger informe les automobilistes qu'"en prévision du Sommet arabe, prévu les 1er et 2 novembre 2022, certains axes routiers seront fermés à la circulation momentanément et par intermittence, vendredi 21 octobre 2022 entre 16:00 et 19:00". Il s'agit de "la rocade sud de l'Aéroport international vers Zéralda en passant par Ben Aknoun et de la route menant vers le Centre international des conférences, Hôtel Sheraton, en passant par l'axe Bouchaoui-Club des Pins", a précisé le communiqué.
  • 19-10-2022
    -Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu, ce mercredi à Alger, les lettres de créances de cinq nouveaux ambassadeurs en Algérie, qui ont souligné leur disponibilité à développer les relations avec l'Algérie dans tous les domaines. Suisse : Yves Fux Libye :Saleh Himma Mohamed Royaume de Norvège : Mme Therese H. Loken Ghziel République du Soudan : Nadia Mohamed Khair Osman Sultanat d'Oman : Saif Bin Nasser Bin Rashid Al-Badai La cérémonie de remise des lettres de créances s'est déroulée au siège de la Présidence de la République, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra et du Directeur de Cabinet à la Présidence de la République, Abdelaziz Khellaf........................................................ --Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu mercredi un appel téléphonique du président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, avec lequel il a passé en revue les relations bilatérales excellentes unissant les deux pays, ainsi que les questions intéressant les deux peuples amis, a indiqué un communiqué de la Présidence de la République
  • 18-10-2022
    -L'Australie a annoncé mardi avoir décidé de ne plus reconnaître El Qods-Ouest comme la capitale de l'entité sioniste, revenant ainsi sur une décision prise par le gouvernement conservateur précédent. La ministre australienne des Affaires étrangères Penny Wong a affirmé que la question du statut d'El Qods devait être résolue dans le cadre de négociations de paix entre l'entité sioniste et les palestiniens et non dans le cadre de décisions unilatérales. "Nous ne soutiendrons pas une approche qui compromet cette perspective", a-t-elle déclaré. Le précédent gouvernement conservateur de Scott Morrison avait été l'objet de vives critique quand, en 2018, il avait annoncé qu'il reconnaissait El Qods-Ouest comme capitale de l'entité sioniste. Il avait fait cette annonce dans la foulée d'une décision similaire du président américain Donald Trump. "Je sais que cela a causé des conflits et du désarroi au sein d'une partie de la communauté australienne, et aujourd'hui le gouvernement cherche à résoudre cela", a déclaré Mme Wong mardi. Elle a accusé le gouvernement de son prédécesseur d'avoir, à l'époque, pris cette décision pour tenter de remporter une élection partielle cruciale dans une banlieue de Sydney. "Vous savez ce que c'était? C'était un jeu cynique, sans succès, pour gagner le siège de Wentworth et une élection partielle".
  • 17-10-2022
    -Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu, hier à Alger, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit. La rencontre s’est déroulée au siège de la présidence de la République, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra et du directeur de cabinet à la présidence de la République, Abdelaziz Khellaf................................................ -.- Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, a tenu, dimanche, une séance de travail avec le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Aboul Gheit, actuellement en visite de travail à Alger dans le cadre de la coordination permanente pour l'achèvement des préparatifs du Sommet arabe, prévu à Alger les 1 et 2 novembre prochains, indique un communiqué du ministère.
  • 15-10-2022
    -Dans un communiqué rendu public ce samedi par le porte-parole du SG de l’ONU, M. Stéphane Dujarric, «le Secrétaire général salue la signature, le 13 octobre, par 14 factions palestiniennes, de la Déclaration d'Alger, comme un pas positif vers la réconciliation intra-palestinienne. Il encourage toutes les factions à surmonter leurs divergences par le dialogue et les exhorte à respecter les engagements inclus dans la Déclaration, y compris la tenue des élections». Le Secrétaire général souligne «l'importance de la réconciliation palestinienne pour un Etat palestinien politiquement stable, économiquement viable, souverain et indépendant», ajoute le texte. M. Guterres a dit «apprécier grandement les efforts déployés à cette fin par la République algérienne démocratique et populaire et, particulièrement, par le Président Abdelmajid Tebboune».
  • 13-10-2022
    -Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune est arrivé, jeudi après-midi au Palais des nations (Club des Pins), pour présider les travaux de la Conférence d'unification des rangs palestiniens. Les travaux de cette conférence devront être sanctionnés par la signature de "la Déclaration d'Alger" qui constituera une plateforme solide pour la réalisation de l'unité entre les différentes factions palestiniennes qui ont réalisé un consensus sans précédent lors de cette conférence........................................................ -La Conférence d'unification des rangs palestiniens, tenue du 11 au 13 octobre à Alger a été couronnée par la signature de la "Déclaration d'Alger", qui contient neuf (09) clauses favorables à l'unification des rangs palestiniens face à l'occupation sioniste.
  • 12-10-2022
    - Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune s'est entretenu, mercredi à Alger, avec le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Yunus Al-Menfi, qui effectue une visite de deux jours en Algérie. L'entretien s'est déroulé au siège de la Présidence de la République, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, du directeur de Cabinet à la Présidence de la République, Abdelaziz Khellaf et de l'ambassadeur d'Algérie en Libye, Slimane Chenine. Du côté libyen, la délégation accompagnant Al-Menfi a assisté à cet entretien. Auparavant, le président Tebboune avait réservé un accueil solennel au président du Conseil présidentiel libyen à son arrivée au siège de la Présidence de la République. Les deux Présidents ont écouté les hymnes nationaux algérien et libyen et passé en revue des formation de l'Armée nationale populaire (ANP) qui leur ont rendu les honneurs. Accompagné de R. Lamamra, M. Al-Menfi a visité le Musée central de l'armée, où il a reçu des explications sur l'histoire de la lutte menée par le peuple algérien, particulièrement durant la Glorieuse guerre de libération............................................................. --Le Président de la République,. Abdelmadjid Tebboune a rendu, mercredi, une visite de courtoisie aux participants à la Conférence de rassemblement pour l'unité palestinienne, abritée par l'Algérie et qui sera couronnée jeudi par la signature de la "Déclaration d'Alger." La visite du Président Tebboune aux représentants des factions palestiniennes participant à cette rencontre vise à les encourager pour leurs efforts en vue de réaliser l'objectif de rassemblement auquel aspire tout un chacun. Les travaux de cette conférence seront sanctionnés, jeudi, par la signature de "la Déclaration d'Alger" qui constituera une plateforme solide pour la réalisation de l'unité entre les différentes factions palestiniennes qui ont réalisé un consensus sans précédent lors de cette conférence.................................... -.-L'Algérie a décidé de s'abstenir de voter une résolution de l'ONU condamnant la Russie pour son annexion des territoires en Ukraine. La résolution en question a été votée mercredi dernier, lors de la session extraordinaire d'urgence que l'Assemblée générale des Nations unies a convoquée depuis lundi pour examiner la situation en Ukraine. Par sa décision de s'abstenir de voter contre la Russie, l'Algérie veut en tant que «porte-voix du non-alignement revigoré, interpeller la conscience de la communauté internationale pour la préservation de la paix et de la sécurité internationales», a déclaré l'ambassadeur Nadir Larbaoui, son représentant permanent à New York. Il a expliqué cette abstention de voter par le fait que «l'Algérie exprime sa profonde préoccupation face à la détérioration de la situation en Ukraine et à l'exacerbation du phénomène de polarisation qui contribue, dans une large mesure, à l'escalade de la crise et à ses répercussions sur la paix et la sécurité internationales, outre l'aggravation des crises alimentaire et énergétique et de leurs effets désastreux sur tous les pays, une crise qui s'ajoute aux grands défis auxquels le monde est confronté, en particulier les pays en développement, qui s'emploient encore à surmonter les effets de la pandémie de Covid-19». Le diplomate a soutenu ainsi qu' «à cet égard, et sur la base de ses positions de principe et de sa profonde conviction dans les valeurs du non-alignement, l'Algérie réaffirme son ferme attachement aux règles fondamentales du droit international et aux buts et principes de la Charte des Nations unies notamment le respect de la souveraineté des Etats et le rejet catégorique de toute annexion de territoires par la force qui constitue une violation du droit international ». L'Algérie a saisi l'occasion de sa décision de s'abstenir de voter contre la Russie pour appeler par la voix de son représentant permanent à New York, la communauté internationale et les Nations unies «à assumer leurs responsabilités fondamentales et à cesser une fois pour toutes la politique de deux poids deux mesures et à œuvrer pour mettre fin à l'annexion des territoires par la force, qui sont pourtant inscrits à son ordre du jour depuis des décennies, en Palestine, dans le Golan syrien et au Sahara occidental ». Larbaoui conclut son intervention en soulignant que « l'Algérie affirme que les efforts multilatéraux internationaux nécessitent le renforcement des moyens de dialogue et de coopération ainsi que l'intensification des efforts diplomatiques internationaux visant à résoudre cette crise pour éviter l'effondrement des normes diplomatiques afin de parvenir à une solution politique négociée garantissant la préservation de la paix et de la sécurité internationales ».
  • 11-10-2022
    -L'Algérie a été brillamment élue, hier, en tant que membre du Conseil des droits de l'Homme (CDH) des Nations unies pour la période 2023-2025, en reconnaissance à son rôle de pays pivot dans sa région, soucieux de promouvoir les principes et valeurs des droits de l’Homme dans le monde. L'Algérie a récolté 178 voix au cours du scrutin qui s'est déroulé à New York lors de la 17e séance plénière de l’Assemblée générale de l’ONU, et à l'issue duquel 14 nouveaux pays rejoindront cet organe intergouvernemental du système onusien chargé de renforcer la promotion et la protection des droits de l’Homme dans le monde, faire face à des situations de violations des droits de l’Homme et formuler des recommandations à leur sujet. Cet organe onusien est composé de 47 membres élus pour un mandat de trois ans, selon une répartition géographique qui donne 13 sièges aux Etats africains, 13 sièges également aux Etats d’Asie-Pacifique, 8 sièges aux Etats d’Amérique latine et des Caraïbes, 7 sièges aux Etats d’Europe occidentale et autres et 6 sièges aux Etats d’Europe de l’Est. L’accession de l'Algérie au CDH, à partir du 1er janvier 2023 pour la 3e fois depuis la création de cet organe en 2006, lui permettra non seulement d'œuvrer à la promotion et à la protection des droits de l’Homme à travers le monde mais aussi de confirmer la place qui est la sienne au concert des nations et confortera sa candidature pour un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2024-2025 dont les élections se tiendront en juin 2023.
  • 10-10-2022
    -Le forum économique algéro-français a débuté lundi à Alger, sous la coprésidence du Premier ministre Aïmen Benabderrahmane et son homologue française Elisabeth Borne, avec la participation de nombreux hommes d’affaires, opérateurs et investisseurs des deux pays. Cette rencontre d’affaires de deux jours, placée sous le thème "pour un partenariat économique rénové" est organisée conjointement par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) et la chambre de commerce algéro-française (CCIAF). Elle sera axée essentiellement sur les opportunités d’investissement en Algérie à la faveur de la nouvelle loi sur l’investissement, dont les textes d’application viennent d’entrer en vigueur. Le forum a été précédé par la tenue, dimanche, de la 5e session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN), sous la coprésidence des deux Premiers ministres qui ont réaffirmé à cette occasion la volonté des deux pays de concrétiser un "partenariat renouvelé" conformément à la Déclaration d’Alger, signée fin août conjointement par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune et son homologue français Emmanuel Macron............................................................................................. -Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a réservé, ce lundi, à la Première ministre française, Elisabeth Borne un accueil officiel au siège de la présidence de la République. Après avoir passé en revue une formation de la Garde républicaine qui lui a rendu les honneurs, Mme Borne a salué les membres de la délégation algérienne présente, composée du Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, du directeur de Cabinet à la présidence de la République, Abdelaziz Khellaf, du ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire, Brahim Merad, du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi ainsi que de l'ambassadeur d'Algérie à Paris, Saïd Moussi. Pour sa part, le président de la République a salué les membres de la délégation accompagnant Mme Borne, composée des ministres de l'Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, de l'Europe et des Affaires étrangères, Mme Catherine Colonna, et de la Justice, Garde des Sceaux, Eric Dupond Moretti. Le Président Tebboune a ensuite reçu en audience la Première ministre française, en présence des délégations des deux pays...................................................................................... --Le Premier ministre, M. Aïmene Benaderrahmane, a présidé ce mardi à Alger la cérémonie d’ouverture du Forum d'affaires Algérie-UE sur l'énergie, organisé pour promouvoir les investissements et les partenariats industriels entre les entreprises algériennes et européennes en matière de gaz naturel et des énergies nouvelles et renouvelables...................................................... -L’Union européenne et l’Algérie bénéficieront mutuellement de l’augmentation des livraisons de gaz algérien à l’Europe. C’est ce qu’a déclaré la commissaire européenne à l’Énergie, Kadri Simson, lundi dans la capitale du pays, lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de la 4e réunion annuelle de haut niveau dans le cadre du dialogue énergétique Algérie-UE. « Nous voulons renforcer et développer davantage un partenariat énergétique qui soit mutuellement bénéfique pour les peuples algérien et européens », a-t-elle déclaré, citée par l’agence de presse Algérie Press Service. Mme Simson a déclaré qu’elle avait offert au ministre de l’Énergie et des Mines, M. Mohamed Arkab, « des propositions très prometteuses dans le secteur de l’énergie où l’Algérie et l’UE peuvent coopérer de manière profitable ». « L’Algérie a longtemps été et reste un fournisseur important et fiable de gaz naturel pour l’UE. L’UE et l’Algérie bénéficieraient mutuellement d’une augmentation du volume de gaz algérien potentiellement disponible pour l’exportation vers l’Europe. Cette augmentation pourrait être réalisée en coopération avec des entreprises européennes grâce au développement de nouveaux champs gaziers en Algérie », a déclaré Mme Simson.
  • 09-10-2022
    -Le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a célébré, ce dimanche, la Journée nationale de la diplomatie, qui coïncide avec la date d’adhésion de l’Algérie aux Nations unies en 1962, sous le slogan « 60 ans de présence et d’influence à l’ONU » . Un hommage a été rendu du défunt diplomate Mostafa Ferroukhi décédé durant la guerre de libération nationale.......................... --La Première ministre française, Mme Elisabeth Borne, a entamé ce dimanche après-midi une visite en Algérie de deux jours à la tête d'une importante délégation (dont 16 ministres : Intérieur , Justice, Economie....). Mme Borne a été accueillie, à son arrivée à l'aéroport international Houari-Boumediene, par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, accompagné du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, et de membres du gouvernement.............................................. -Les travaux de la 5ème réunion du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) algéro-français ont débuté dimanche soir à Alger (au centre international des conférences (CIC) « Abdellatif Rahal »). Cette nouvelle session traite principalement de la coopération économique entre Alger et Paris, et ce, sous la coprésidence des deux Premiers ministres, algérien et française. Intervenant à l’ouverture de cette réunion, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a fait part « de son entière conviction quant aux potentialités exceptionnelles dont disposent l’Algérie et la France dans divers domaines ». Saisissant l’occasion pour « appeler les entreprises des deux pays à s’orienter vers les aspects liés au transfert de l’expertise, le savoir-faire et la formation ». En outre, le Premier ministre a aussi mis l’accent sur la qualité des relations bilatérales entre l’Algérie et la France, affirmant qu’ « elles n’ont jamais faibli malgré toutes les circonstances qu’elles ont traversées ». Lors de son allocution, Aïmene Benabderrahmane a noté le fait que « la tenue de la cinquième session du CHIN renverra les deux parties à la feuille de route et au calendrier de rendez-vous communs à l’horizon de l’année 2030, tels que fixés par les Présidents des deux pays dans le cadre de la Déclaration d’Alger ».Sur un autre volet, le Premier ministre a évoqué la question relative à la circulation des individus entre les deux pays et a estimé que « les efforts doivent être doublés afin de faciliter la circulation des individus entre les deux rives de la Méditerranée ».« Nous devons relancer le dialogue sur les questions liées à la circulation des individus, à l’immigration et à la réadmission des individus, selon la Déclaration d’Alger. Et ce, dans une atmosphère marquée par la confiance et le pragmatisme », a soutenu le Chef du Gouvernement, en affirmant que « l’Algérie a toujours manifesté une réelle volonté de lutter contre le phénomène de l’immigration clandestine à travers son engagement global sur la question ».Concernant le dossier de la Mémoire, Aïmene Benabderrahmane a fait part de « la satisfaction de l’Algérie quant aux résultats positifs du groupe mixte de travail en charge d’identifier les crânes des résistants algériens, alors conservés dans des musées français, et qui a permis le rapatriement de 24 crânes en juillet 2020 ».« Il faut continuer le travail suivant le calendrier et les rendez-vous bilatéraux et renforcer le dialogue dans le cadre du groupe de travail sur les essais nucléaires en Algérie », a encore indiqué le Premier ministre..................................................................................................................................;;;;;; -- Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu, ce jour, un appel téléphonique du président de la République française, Emmanuel Macron, lors duquel ils ont passé en revue les relations bilatérales et exprimé leur satisfaction pour l'évolution positive et le niveau de ces relations",, indique un communiqué de la Présidence de la République. . Les deux présidents ont évoqué également "la réunion importante de la 5e session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français qui se tient à Alger, ainsi que les développements de la situation dans la région", conclut la même source............................... -Un communiqué conjoint a été signé entre l'Algérie et la France ce dimanche soir à Alger au terme de la 5ème session du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) algéro-français ainsi que des accords et des Lettres d'intention au cours d'une cérémonie coprésidée par les Premiers ministres des deux pays, M. Aïmene Benabderrahmane et Mme Elisabeth Borne. Un PV de lettre relatif à la restitution de 51 pièces de monnaie antiques a été également signé par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra et le ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno Le Maire. Après la signature de ce PV, Mme Borne a remis à M. Benabderrahamane les pièces de monnaie antiques, les deux Premiers ministres ayant signé auparavant ce PV. En outre une Déclaration d'intention dans le domaine du tourisme et une Lettre d’intention dans le domaine l’économie de la connaissance de l’innovation et de l’entreprenariat ont été signées par le ministre du Tourisme et de l'Artisanat Yacine Hamadi et son homologue Mme Olivia Grégoire ainsi qu'un protocole d'accord entre Algeria Venture et l'Agence française de développement, signé par le ministre de l’Economie de la Connaissance, des Start-up et des micro entreprises, Yacine El Mahdi Oualid et la ministre déléguée aux Petites et Moyennes entreprises, au Commerce à l’Artisanat et au Tourisme, Mme Olivia Grégoire. Il s'agit aussi d'une Déclaration d’intention sur le travail et l’emploi, signée par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Chorfa et le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Olivier Dussopt, ainsi qu'un accord de coopération dans le domaine agricole, le développement rural et l’industrie agroalimentaire, signé par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni et le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Marc Fesneau. A cela s'ajoutent une Déclaration d’intention sur la coopération industrielle et technologique, signée par le ministre de l’Industrie Ahmed Zaghdar et le ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique Bruno Le Maire de même qu'une Lettre d’intention sur la coopération en matière d’égalité des chances, signée par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra et la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Mme Catherine Colona. Les deux ministres ont aussi signé une Lettre d’intention sur le renforcement des échanges dans les domaines de la protection et la promotion des personnes handicapées et une Déclaration d’intention relative aux instituts des sciences et technologies appliquées (ISTA) ainsi qu'une Convention-cadre relative au réseau mixte des écoles RME. Par ailleurs, les ministres des gouvernements des deux pays avaient tenu, peu avant l’entame de la présente session, des rencontres bilatérales afin d’explorer des pistes de coopération de nature à renforcer le partenariat algéro-français. Il s’agit des ministres de l’Intérieur, de la Justice, des Finances, de l’Industrie et des Moudjahidine du coté algérien et de leurs homologues français................................................... -Deux membres des forces de sécurité iraniennes ont été tués samedi lors des manifestations secouant le pays après la mort, le mois dernier, d'une jeune femme en Iran, a rapporté ce dimanche l'agence officielle IRNA. Un mouvement de contestation secoue l'Iran depuis la mort le 16 septembre de Mahsa Amini, une jeune femme kurde iranienne de 22 ans, décédée trois jours après son arrestation par la police des mœurs à Téhéran. Un membre de la milice paramilitaire des Bassidji, liée au corps des Gardiens de la Révolution, a été tué samedi soir "après avoir été grièvement blessé à la tête à la suite d'une attaque armée par une foule" dans le sud de Téhéran, a indiqué IRNA. Un membre des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de l'Iran, a été tué également samedi lors des manifestations à Sanandaj, la capitale du Kurdistan, la province d'origine de Mahsa Amini. Ces deux décès portent à au moins 14 le nombre de membres des forces de sécurité tués depuis le début des manifestations le 16 septembre, selon les médias iraniens. Des manifestations contre la mort de Masha Amini ont été signalées dans différentes villes samedi, dont Téhéran et Sanandaj, d'après l'agence.
  • 08-10-2022
    -Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a félicité, ce samedi, les diplomates algériens à l'occasion de la Journée nationale de la diplomatie.................................................................... --Peu avant son arrivée ce dimanche 09 octobre à Alger, la Première ministre française, Elisabeth Borne, a accordé un entretien à deux médias algériens (TSA et El Khabar ) dans lequel elles’est exprimée sur plusieurs sujets, notamment celui des visas. A ce sujet, Borne a rappelé que « délivrer un visa est un acte de souveraineté ». « Contrairement à ce qu’on entend souvent, la France n’a pas cessé de délivrer de visas aux Algériens », a-t-elle dit. Et malgré les contraintes sur les conditions de circulation induites par la crise sanitaire, plus de 85 000 visas ont été délivrés cette année au 31 août. « Nous souhaitons clarifier notre approche commune de l’immigration pour être plus constructifs et mettre en avant la mobilité choisie des étudiants, des entrepreneurs, des responsables politiques, des chercheurs, des acteurs culturels et sportifs, en étant aussi plus rigoureux dans la lutte contre l’immigration clandestine », a-t-elle expliqué.La Première ministre française a révélé, dans ce cadre, que le nombre de visas délivrés aux étudiants algériens n’a pas cessé d’augmenter, même en période de pandémie. Selon ses chiffres, le nombre des visas est passé de 5 288 en 2019 à 7 717 en 2021, soit une hausse de 45%. Pour l’année en cours, Elisabeth Borne a indiqué que jusqu’à la fin du mois d’août, les autorités françaises avaient déjà délivré plus de 5 000 visas à des étudiants. « Les étudiants algériens sont plus de 29 000 en France, c’est 8 % du total des étudiants étrangers : l’Algérie est deuxième en nombre d’étudiants en France, devant la Chine, l’Inde et l’Italie qui représente le premier contingent européen », a-t-elle précisé. La Première ministre a souligné que son gouvernement dialogue avec les autorités algériennes « pour faire en sorte que la coopération en matière migratoire soit plus fluide et plus efficace ». « Le renforcement des mobilités légales et le découragement des mobilités illégales ne peut qu’être un intérêt partagé », a-t-elle estimé.
  • 07-10-2022
    - Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu un appel téléphonique du président de la République fédérale d'Allemagne, Frank Steinmeier, qui l'a félicité, à l'occasion du 60e anniversaire de l'Indépendance de l'Algérie, saluant le niveau des bonnes relations qu'entretiennent les deux pays», a indiqué un communiqué de la présidence...................................................... - -Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu, ce vendredi à Alger, le ministre des Affaires étrangères de la République du Portugal, Joao Gomes Cravinho. L'audience s'est déroulée au siège de la présidence de la République, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, et du directeur de cabinet à la présidence de la République, Abdelaziz Khellaf
  • 04-10-2022
    -Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu mardi à Alger, le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale, John Mulimba, qui effectue une visite de travail en Algérie. L'audience s'est déroulée au siège de la Présidence de la République en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, et du directeur de Cabinet à la Présidence de la République, Abdelaziz Khellaf.