Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Relations internationales (et Activités diplomatiques)

Journe du Samedi 30/10/2022

<< octobre 2022 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4



- Une source diplomatique algérienne a déploré les déclarations relayées par certains médias, notamment marocains, attribuées à une source marocaine de haut niveau sur de prétendues «violations diplomatiques» lors de l’accueil de la délégation marocaine prenant part aux travaux du Conseil ministériel de la Ligue des états arabes au niveau du Sommet, affirmant qu’il s’agit d’allégations éhontées et fallacieuses, n'existant que dans l'imaginaire de leur auteur. Affirmant que ces allégations n'existent que dans «l'imaginaire de leur auteur et sont dénuées de tout fondement», la même source a souligné que la cérémonie d’accueil réservé au ministre marocain était la même pour les autres délégations arabes participant à la réunion, lesquelles ont toutes d’ailleurs affiché leur satisfaction quant à l’accueil et l’accompagnement réservé depuis leur arrivée et durant leur séjour en Algérie. «Le ministre marocain a lui-même tenu lors de son intervention aux travaux de la réunion ministérielle à remercier l’Algérie pour l’accueil et l’hospitalité», a ajouté la même source. S’agissant des assertions relatives à l’ordre protocolaire des délégations lors des réunions officielles ou encore les réceptions organisées en l’honneur des délégations, la même source a tenu à rappeler que l’Algérie «a retenu l’ordre adopté par le Secrétariat général de la Ligue arabe». «Ces allégations marocaines éhontées et fallacieuses, devenues une pratique courante connue de tous, y compris celles remettant en cause l’extrême professionnalisme des compétences algériennes dans les fora internationaux, ne peuvent d’aucune manière perturber les travaux du Sommet d’Alger dont les prémices du succès commencent à gêner certaines parties qui oeuvrent à saper tout effort tendant à consacrer l’unité, la solidarité et le resserrement des rangs des frères arabes», a conclu la même source. ....................................................... ;; Cinq anciens ministres européens des Affaires étrangères ont accusé l’entité sioniste d’avoir mis en place une politique «à l’encontre des Palestiniens équivalant au crime d’apartheid», dans une lettre publiée par le journal français «Le Monde». Les signataires sont Mogens Lykketoft, ancien ministre des Affaires étrangères du Danemark et président de l’Assemblée générale des Nations unies, Erkki Tuomioja, ancien ministre des Affaires étrangères de la Finlande, Ivo Vajgl, ancien ministre des Affaires étrangères de la Slovénie, Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères de la France et Sayeeda Warsi, ancienne ministre du cabinet britannique et ministre du Foreign Office pour les Nations unies, les droits de l’homme et la CPI. Dans une tribune publiée par «Le Monde», les anciens ministres notent que «la communauté internationale a trop souvent gardé le silence et n’a pas agi face à de graves violations du droit international et à l’impunité qui s’ensuivait», déplorant «l’illégalité et l’immoralité de plus de cinq décennies d’occupation» de la Palestine par l’entité sioniste. Les ex-ministres font ensuite état de violations du droit internationa par les «gouvernements» de l’occupation sioniste successifs «y compris le gouvernement actuel». Ils rapportent que l’entité sioniste a transféré des centaines de milliers de colons sionistes dans les territoires occupés et qu’actuellement plus de 650.000 Sionistes vivent dans des colonies illégales en Cisjordanie, y compris dans la partie orientale d’Al-Qods. Ils notent également que ces colonies «sont établies dans des zones qui fragmentent intentionnellement la population palestinienne en enclaves déconnectées, érodant la viabilité d’un futur Etat palestinien».................................................................... - Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a indiqué, dimanche après-midi à Alger, que la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, préparatoire au Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet prévu à Alger les 1er et 2 novembre, avait permis de parvenir à des résultats « consensuels » à la faveur de « concertations riches et approfondies ». Dans une allocution prononcée à la reprise des travaux de la deuxième journée de la réunion ministérielle, qui se sont poursuivis à huis clos, R. Lamamra a mis en avant « les résultats des concertations riches et approfondies tenues hier et ce matin ». « Je tiens à vous remercier tous pour votre patience, vos apports et l’esprit positif et constructif qui a caractérisé nos concertations et permis de parvenir à des résultats consensuels », a-t-il dit, ajoutant que ces résultats « faciliteront le travail de nos dirigeants ». Par ailleurs, R. Lamamra a salué la participation du ministre des Affaires étrangères du Koweït qui rejoint, pour la première fois, la famille de la Ligue arabe. L’Algérie a pris la présidence tournante du Sommet arabe au niveau ministériel, samedi, au premier jour des travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères. R. Lamamra a ainsi pris la présidence de l’actuelle session, succédant au ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi, dont le pays avait présidé la 30e session du Sommet............................................................................ --Présidentielle au Brésil : Lula l'emporte d'une courte tête (50,9%) au second tour face au président sortant, Jair Bolsonaro............................................... -Dans un entretien accordé à l'Agence de presse qatarie (QNA), le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que la question palestinienne a, de tout temps, été une «cause centrale» pour l'Algérie, souhaitant que le Sommet arabe d'Alger, prévu les 1er et 2 novembre, puisse replacer cette cause au cœur des priorités aux niveaux arabe et international. Le Sommet d'Alger marquera «un nouveau départ pour dynamiser et conforter l'action arabe commune», a déclaré le Président Tebboune dans un entretien accordé à l'Agence de presse qatarie (QNA), ajoutant que la présence de l'Emir de l'Etat du Qatar à ce rendez-vous «consolidera la cohésion et apportera un plus à l'unification des rangs arabes». A cet effet, le Président Tebboune a salué les efforts déployés par l'Emir de l'Etat du Qatar pour «unifier les rangs arabes et renforcer la complémentarité et la solidarité arabes», soulignant que «la vision équilibrée, loin de la logique de l'intérêt, sont les principaux facteurs que la diplomatie qatarie a employés pour trouver des solutions aux conflits». «Le choix de la date du 1er novembre pour la tenue du Sommet de la Ligue arabe n'était pas fortuit... il y va de la sacralité et de l'importance de ce jour qui marque l'anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération nationale», a-t-il ajouté. Evoquant le Mondial 2022 qu'abritera le Qatar, le Président Tebboune a souligné qu' «il restera gravé dans l'histoire du football», se disant convaincu que le Qatar «surprendra le monde en assurant une bonne organisation à tous les niveaux». Il a exprimé le plein soutien de l'Algérie à l'Etat du Qatar concernant le Mondial-2022, soulignant que «l'Algérie dénonce les campagnes tendancieuses qui ciblent ce pays frère»