Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Relations internationales (et Activités diplomatiques)

Journe du Mercredi 16/02/2023

<< février 2023 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3



-Les travaux de la 23e session de la Commission mixte algéro-cubaine, tenue récemment à La Havane (Cuba), ont été sanctionnés par la signature de plusieurs accords de coopération entre les deux pays, indique jeudi un communique du ministère de la Santé. Les accords ont été signés, du côté algérien, par le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, et, du côté cubain, par le ministre cubain du Commerce extérieur et de l'investissement étranger, Rodrigo Malmierca Diaz, en présence des membres de la commission mixte, précise le communiqué. Les accords couvrent plusieurs domaines de coopération entre les deux pays, notamment l'industrie pharmaceutique, l'agriculture, la communication, la jeunesse et les sports, outre un plan économique bilatéral pour la période 2023-2025, selon la même source. Un accord de coopération dans le domaine de la santé a également été signé après modification des clauses de l'ancien accord conclu en 2018. Les deux parties ont, par ailleurs, convenu de préparer la 24e session de la Commission mixte algéro-cubaine, prévue en 2024 à Alger............................................................ - Impliqué dans une série de scandales de grande ampleur à l'international, le régime du Makhzen "peine à trouver de nouveaux relais d'influence", écrit le magazine d'actualité hebdomadaire français Marianne, qui a consacré son dernier numéro au Maroc et à ses mauvaises pratiques. Dans un dossier paru dans sa nouvelle édition, intitulé: "Espionnage, lobbying, infiltration, people, cannabis et immigration: Comment le Maroc nous tient?", le magazine explique pourquoi ce pays a bénéficié d'"un traitement de faveur" pendant de longues années, alors que Rabat n'arrête pas d'enchaîner les mauvaises pratiques et les graves dérapages, à l'instar du scandale ayant secoué récemment le Parlement européen, le "Marocgate", une affaire qui fait encore couler beaucoup d'encre. Les raisons avancées par Marianne se résument ainsi : espionnage, lobbying, infiltration, people, immigration et cannabis. Ce sont les six "piliers" de l’influence marocaine en France............................................................... -.-En faisant part de la "préoccupation" de l'Union européenne et en se référant à de prétendues "mesures coercitives" prises par le gouvernement algérien à l’encontre de l’Espagne, le directeur général adjoint de la Direction générale pour le commerce à la Commission européenne "entretient sciemment la confusion entre les dimensions politique et commerciale", a indiqué jeudi un haut responsable au ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger. "Bien entendu, ce responsable ne dit mot sur l’attitude obstructionniste du gouvernement espagnol qui bloque l’adoption des priorités du partenariat, négociées et finalisées depuis de nombreux mois, dans le cadre de la politique européenne de voisinage, tout comme il reste muet sur l’attitude irresponsable de ce même pays, l’Espagne, qui instrumentalise de manière abusive, la règle du consensus pour bloquer la convocation du Conseil d’association, organe politique statutaire chargé d’évoquer toutes les questions, tant politiques, économiques que commerciales", a poursuivi ce haut responsable. Il a assuré que "ces gesticulations et pressions de l’Espagne sont contre-productives et ne nous impressionnent guère".............................................. - L'ambassade du Royaume d'Arabie saoudite en Algérie a exprimé, ce jeudi, sa reconnaissance et sa considération pour les efforts déployés par les autorités algériennes suite à l'arrestation d'un individu qui menaçait de commettre un attentat à l'explosif contre son siège à Alger, soulignant sa confiance en les forces de sécurité algériennes. "Nous apprécions les efforts des autorités algériennes", a indiqué l'ambassade dans un communiqué, soulignant sa "confiance en les forces de sécurité algériennes qui ont tout fait pour protéger l'ambassade ainsi que ses employés contre cette menace dont l'auteur a été déféré devant la justice". L'ambassade a rappelé ce qui s'est passé tôt dans la journée de mercredi, précisant avoir "reçu un appel téléphonique d'un individu qui menaçait de commettre un attentat à l'explosif contre le siège de la représentation diplomatique", suite à quoi, "elle a alerté les services de sécurité algériens qui ont identifié l'individu et procédé à son arrestation". Les services de sécurité ont affirmé, mercredi, avoir lancé immédiatement après avoir été alertés par les services de l'ambassade, les investigations qui ont abouti à "l'arrestation de cet individu en un temps record". "L'individu arrêté a été soumis à un contrôle et des examens psychiatriques puis déféré devant la justice".