Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Relations internationales (et Activités diplomatiques)

Journe du Vendredi 22/01/2022

<< janvier 2022 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4



-Assimi Goïta, le chef de la transition au Mali, a laissé entendre que Bamako envisage de revoir « les accords de Défense » avec la France. La crise diplomatique entre le Mali et la France, ancienne puissance coloniale, se poursuit et se complique. Dimanche 19 janvier, Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a annoncé sur la chaîne France 24, que le Mali envisage de revoir les accords de défense avec Paris. Cette demande a été introduite fin décembre 2021 sans obtenir de réponse des autorités françaises. Selon France 24, Bamako entend remettre en cause le survol du Mali par les appareils militaires français « entrant ou sortant de son espace aérien (en provenance des États ouest-africains ou s’y rendant) ». Les vols de la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali) seraient également concernés depuis vendredi 14 janvier 2022. .............................................................. --Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra a affirmé ce samedi que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune comptait proposer une date alliant "la symbolique nationale historique et la dimension arabe" pour la tenue du Sommet arabe à Alger, indique un communiqué du ministère. Le chef de la diplomatie algérienne s'exprimait lors d'une audience accordée au siège du ministère à des ambassadeurs de pays arabes accrédités en Algérie, dans le cadre d'une rencontre de concertation entrant dans le cadre des rencontres périodiques avec le corps diplomatique. "Contrairement aux contrevérités circulant sous le titre « report du Sommet » au moment où la date de sa tenue n'a pas été fixée ni aucune décision prise la concernant, et conformément aux mesures en vigueur dans le cadre du système arabe, le président de la République compte proposer une date alliant la symbolique nationale historique et la dimension arabe, une date qui consacre les valeurs de la lutte commune et de la solidarité arabe", a précisé M. Lamamra. "Cette date qui devrait être adoptée par le conseil des ministres arabes lors de sa session ordinaire prévue en mars prochain, avec l'initiative de l'Algérie et l'appui du secrétariat général de la Ligue arabe, permettra aussi de parachever le processus préparatoire dans la forme et dans le fond, découlant ainsi sur la réalisation des conclusions d'une politique confortant la crédibilité et l'efficacité de l'action arabe commune", a ajouté le ministre.