Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Finances

Journe du Dimanche 20/02/2023

<< mars 2023 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



-Pour ce lundi 20 février 2023, les cotations officielles de la Banque d’Algérie affichent l’euro unique à 145.64 dinars algériens à l’achat et à 145.71 dinars algériens à la vente. Alors que sur le marché informel de change, les cambistes cèdent l’unité de cette même monnaie contre 221.50 dinars algériens à l’achat et contre 223.50 dinars algériens à la vente. De son côté, le billet vert américain s’achète à 136.93 dinars algériens et se vend à 136.95 dinars algériens sur le marché officiel de change. Tandis que sur le marché noir du Square Port Saïd d’Alger, le dollar américain unique s’échange contre 206.00 dinars algériens à l’achat et contre 210.00 dinars algériens à la vente............................................................ -La valeur des dépôts enregistrés au niveau des banques et établissements financiers publics et privés dédiés à la finance islamique a atteint les 500 milliards de DA à l'échelle nationale depuis le lancement officiel de l’opération en 2020 à fin août 2022, a révélé, lundi à Tipasa, le Directeur général du crédit et de la réglementation bancaire à la Banque Centrale, Abdelhamid Bouldanine. a valeur des financements, à la même période, a été estimée à "400 milliards de DA au niveau de la totalité des banques et établissements financiers activant en Algérie", a-t-il ajouté. Le même responsable a souligné l’ouverture à la fin août 2022 de 469 guichets dédiés à la finance islamique, à l’échelle nationale, parallèlement à 600.000 comptes bancaires. Il a précisé que ce bilan a été enregistré au niveau de 11 banques et établissements financiers en Algérie ayant obtenu l’autorisation de commercialiser les produits de la finance islamique depuis avril 2020, date de promulgation d'une instruction définissant les opérations relevant de la finance islamique et les conditions de leur exercice par les banques et les établissements financiers en Algérie. 20 demandes d’autorisation avaient été déposées, a-t-il dit.