Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Finances

Journe du Mardi 28/12/2022

<< février 2023 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3



-Le secteur des assurances en Algérie a enregistré une croissance de 5% durant l'exercice 2022, a fait savoir, mercredi à Alger, le président de l'Union algérienne des sociétés d'assurance et de réassurance (UAR), Youcef Benmicia. Auditionné par la Commission des transports, des transmissions et des télécommunications à l'Assemblée populaire nationale (APN), Y. Benmicia a expliqué que le secteur des assurances a pu réaliser une croissance de 5 % en 2021 et le même taux pour l'exercice en cours, et ce après un recul en 2020 induit par la pandémie du Covid-19. Détaillant les chiffres enregistrés en 2022, le même responsable a révélé que le montant des indemnisations a augmenté de 16 % cette année, soulignant que la grande partie des indemnisations a concerné les accidents de la circulation (60 %). L'assurance automobile constitue 50% de l'activité des assurances en Algérie, contre 10% pour les assurances de personnes, et le reste concerne les assurances incendies, biens et autres, a-t-il précisé. 25 sociétés activent dans le secteur des assurances, dont deux entrées en service cette année, selon M. Benmicia, relevant que parmi ces sociétés, 12 sociétés activent dans le domaine des assurances de dommages, huit (8) dans le domaine des assurances de personnes, en plus de cinq (5) sociétés spécialisées, dont deux nouvelles, activant dans l'assurance Takaful. Dans le même contexte, Y. Benmicia a préconisé la création d'une instance indépendante pour accompagner le secteur des assurances et renforcer la protection des intérêts des assurés, appelant d'autre part à prendre des mesures concrètes pour renforcer la culture de l'assurance afin de généraliser la protection intégrale des biens et des personnes. S'agissant de la modernisation de la gestion du secteur, le responsable a rappelé la réalisation de la première opération de numérisation des assurances, qui concernait l'indemnisation des accidents de la circulation. Une plateforme spéciale a été lancée en octobre dernier pour gérer les dossiers d'assurance dans ce domaine, a-t-il fait remarquer. Il a souligné que cette plateforme est actuellement utilisée par toutes les compagnies d'assurances pour le règlement des indemnisations des accidents de la circulation entre les sociétés, précisant que 41.000 dossiers sont actuellement étudiés via cette plateforme.............................................................. - Le conseil mondial d’or (CMO) a dévoilé le classement des pays en matière de réserves d’or au niveau mondial et arabe. Tout d’abord, on rappellera qu’une réserve d’or est une quantité d’or sauvegardée par une banque centrale ou une institution financière. Cela dans le but de sécuriser une transaction, un accord de crédit ou encore constituer un fonds de garantie. À en croire les révélations du rapport dévoilé par le CMO, l’Algérie est au 3e rang au niveau arabe, avec 173.6 tonnes d’or. Devancée ainsi par l’Arabie Saoudite qui possède une réserve de 323,1 tonnes et le Liban qui détient un stock de 286,8 tonnes. On notera dans le même sillage que la Libye a décroché la 4e place avec une part qui avoisine les 116,6 tonnes. Sachant que l’Irak s’est classé à la 5e place en détenant 96,4 tonnes de cette matière précieuse. Dans le même classement, l’Irak a été suivi, successivement, par l’Egypte, le Koweït, les Émirats et le Qatar. Puis, la Jordanie, la Syrie, le Maroc, le Bahreïn et le Yémen en dernière position. Selon le même document, on précisera que l’Algérie s’est classée au 26e rang mondial. En fait, le pays qui détient le plus grand stock d’or au monde est les États-Unis avec une réserve d’or de 8133,5 tonnes. À vrai dire, cette quantité est l’équivalent de 78,1 % du stock total. De ce fait les États-Unis a devancé l’Allemagne (3359,1 tonnes) et l’Italie avec (2451,8 tonnes) qui ont dominé les deux places du podium qui restent. Par ailleurs, en possédant un stock d’or de 2436,4 tonnes, la France a figuré au 4e rang mondial dans ledit classement. Suivie par la Russie, la Chine, la Suisse et le Japon. Pour rappel, les dernières positions reviennent à l’Inde et à la Hollande.