Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Finances

Mois du 03/2024

<< avril 2024 >>
sam dim lun mar mer jeu ven
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3



  • 28-03-2024
    -La Direction générale des impôts (DGI) a indiqué ce jeudi avoir prolongé jusqu'au 30 avril prochain le délai légal fixé pour s'acquitter de la vignette automobile......................................... --L’Office national des statistiques (ONS) entre désormais dans le giron du ministère des Finances. Cette réforme s’accompagne d’une série de mesures destinées à revitaliser un système de collecte de données jugé «obsolète». Aussi le ministre des Finances, Laaziz Faïd, a présidé ce jeudi une réunion de travail et de coordination en présence des cadres de l’Office national des statistiques, afin d’officialiser la réintégration de l’ONS au sein des structures du ministère des Finances. Cette mesure s’inscrit, selon un communiqué du ministère, dans le cadre d’une stratégie plus large visant à renforcer les liens entre les différentes administrations et structures relevant du ministère.
  • 26-03-2024
    -Les titres de capital émis par le Crédit populaire d'Algérie (CPA), au cours de la période de l'offre étalée du 30 janvier au 14 mars en cours, ont été introduits officiellementce mardi au niveau du compartiment principal de la cote officielle de la Bourse d'Alger. L'admission des titres de capital de cette banque publique en Bourse vient en concrétisation de l'engagement de l'émetteur transcrit dans la notice d'information, relative à l'offre à prix fixe ayant reçu le visa de la COSOB le 18 janvier dernier. Constatant la satisfaction de toutes les conditions d'éligibilité relatives à l'introduction à la Bourse d'Alger, la COSOB a autorisé en date du 20 mars courant l'admission à la cote officielle des actions du CPA. Cette opération a permis la vente de près de 49 millions (48.958.634) d'actions, représentant plus de 112,5 milliards de DA (112.570.944.200 DA) au prix de 2300 DA l'action, soit 24,48% du capital social de la société. "Ultérieurement à l'admission en Bourse, un contrat de liquidité sera mis en œuvre par l'émetteur et l'Intermédiaire en Opérations de Bourse en vue d'assurer la cotation régulière du titre de capital notamment, durant les premiers mois suivant son introduction à la cote", a précisé la bourse d'Alger dans un document remis à la presse à cette occasion. L'introduction des titres de capital du CPA/Spa au niveau de la cote officielle de la Bourse d'Alger vient, ainsi, porter le nombre de titres de capital cotés à six (Alliance Assurances, Biopharm, El Aurassi, Saïdal, AOM Invest en plus du CPA) et le niveau de la capitalisation boursière à plus de 531 milliards de DA, selon la même source.
  • 23-03-2024
    -L a Bourse d’Alger a dévoilé,les résultats sanctionnant l’opération d’ouverture du capital du Crédit populaire d’Algérie (CPA). Les particuliers représentent 68,53% du total des souscripteurs avec un montant levé de plus de 77 milliards de dinars (77.142.466.400 DA) sur un montant total levé par l’offre publique de vente (OPV) de plus de 112 milliards de dinars, a souligné la Bourse d’Alger. Les particuliers ont ainsi souscrit plus de 33 millions d’actions, selon les résultats officiels de l’offre publique à prix ferme lancée par le CPA, le 30 janvier dernier, dans le cadre de l’ouverture de son capital social à la participation privée à hauteur de 30%. Contacté pour faire une lecture de ces chiffres, l’expert en finance Souhil Meddah a relevé que de cette opération d’OPV du CPA, il y a trois points importants à soulever. «Il s’agit d’abord, a-t-il expliqué, du montant total qui a atteint les 112 milliards de dinars, un seuil encourageant qui vient d’être atteint pour la première fois, soit à un peu plus de 80% du total de l’offre publique de vente avec un nombre de près de 48 millions d’actions cédées, sachant qu’ensuite, un scénario était prévu dans le cas où le seuil ne dépasse pas les 22 millions d’actions, avec le versement du reliquat en deuxième phase par l’intermédiation du marché secondaire.» Versant dans les détails, l’expert financier a mis en avant la forte participation des personnes physiques, ce qui dénote un intérêt pour le marché financier. «Il faut noter, aussi, les segments qui concernent les personnes physiques que ce soit pour les résidents ou pour les salariés du CPA qui, théoriquement, dépassent le reliquat requis à 30% sur le nombre total des actions lors du lancement de l’opération, avec notamment 29,5% pour les résidents et 0,5% pour les salariés
  • 20-03-2024
    -Le président de la Commission d'organisation et de surveillance des opérations de la Bourse (COSOB), Youcef Bouzenada a fait état ce mercredi de la souscription de près de 80% des actions mises en vente par le Crédit populaire d'Algérie (CPA) et ce, dans le cadre de l'introduction de cette banque en Bourse, dont la première phase s'est achevée le 14 mars dernier. Invité de la radio nationale (Chaine 1), Y. Bouzenada a fait savoir que la première phase de la mise en vente des actions du CPA avait permis la souscription de près de 80 % des actions proposées, soit 112 mds da, ce qui reflète "la grande affluence ayant dépassé les attentes". Selon le même responsable, près de 70 % de ces actions ont été souscrites par des personnes physiques, ce qui est "très encourageant", ajoutant que la commission vise à élargir les opérations de souscription au grand public. "Des investisseurs issus de 58 wilayas ont participé à l'opération de souscription aux actions de la banque, ce qui témoigne de l'émergence d'une culture d'investissement en bourse", a-t-il expliqué, soulignant que "plus de 42.000 personnes ont souscrit en peu de temps". En revanche, 30% des actions concernées ont été souscrites par des sociétés telles que les compagnies d'assurance, selon M. Bouzenada. La banque CPA avait lancé le 30 janvier dernier une opération d'ouverture de son capital, après avoir obtenu l'approbation de la COSOB. Elle avait mis en vente 22 millions d'actions ordinaires lors de la première phase, au prix de 2300 da par action. Deux opérations ultérieures étaient prévues jusqu'à la souscription de 60 millions d'actions, soit à hauteur de 30 % du capital du CPA. Les délais de l'opération de la première phase ont été prolongés de 15 jours, après que leur clôture était prévue le 28 février, en raison du grand nombre d'investisseurs désirant souscrire aux actions du CPA. Compte tenu de la forte demande de souscription aux actions du CPA durant la première phase, il a été décidé d'annuler les deuxième et troisième phases de l'opération de souscription, selon le même responsable, qui a précisé que les 20% restants du total des actions proposées, soit 138 milliards de DA, "seront vendus directement sur le marché secondaire". L'introduction officielle du CPA à la Bourse d'Alger devrait avoir lieu "la semaine prochaine ou avant la fin du mois de mars en cours", après l'obtention du feu vert de la COSOB. La capitalisation boursière de la Bourse d'Alger est actuellement d'environ 500 millions usd, mais après l'introduction officielle en bourse du CPA, cette valeur passera à environ 1 milliard usd. Par ailleurs, les préparatifs sont en cours pour l'introduction en bourse, "cette année", de la Banque de développement local (BDL) à hauteur de 30 % de son capital, a-t-il dit, ajoutant qu'une troisième banque, sans la préciser, sera introduite en bourse en 2024 ou 2025.
  • 19-03-2024
    -Kristalina Georgieva est reconduite Direction générale du Fonds monétaire international (FMI). Le 19 mars 2024, Kristalina Georgieva a été nommée pour un second mandat à la tête du Fonds monétaire international (FMI).Économiste et femme politique Bulgare, celle qui avait initialement pris ses fonctions en 2019, a su faire preuve d’un leadership fort lors de crises sns précédent, notamment pendant la pandémie de Covid et la guerre en Ukraine.Les ministres des Finances de l’Union européenne ont unanimement soutenu sa reconduction, soulignant son engagement et son soutien envers tous les membres de l’UE. Kristalina Georgieva a dirigé l’institution de manière inclusive et remarquable. En poste depuis octobre 2019, l’ancienne directrice de la Banque mondiale va passer encore cinq ans supplémentaires à la tête du FMI.Kristalina Georgieva a promis d’œuvrer pour la stabilité financière mondiale et le développement économique des pays membres.
  • 14-03-2024
    -La Commission d'organisation et de surveillance des opérations de Bourse (COSOB) a annoncé mercredi dans un communiqué avoir délivré un agrément au profit de la société Invest Market/Spa en qualité d'intermédiaire en opérations de Bourse (IOB). Cet agrément intervient "conformément aux dispositions du règlement COSOB n 15-01 du 15 avril 2015. L'entrée en activité de cet IOB est subordonnée à sa participation au capital social de la société de gestion de la bourse des valeurs (SGBV)", a précisé la COSOB, qui agit en tant que régulateur du marché boursier. Selon la COSOB, Invest Market est habilitée à exercer les activités suivantes: la négociation pour compte propre, la négociation pour compte de tiers, le conseil en placement de valeurs mobilières, de même que le placement de valeurs mobilières et de produits financiers, la gestion individuelle de portefeuille en vertu d'un mandat et le conseil aux entreprises en matière de structure de capital, de fusion et de rachat d'entreprises.Les intermédiaires en opérations de Bourse actuellement agréés sont: la banque extérieure d'Algérie, la Banque nationale d'Algérie, le Crédit populaire d'Algérie, la Banque de développement local, la Banque de l'agriculture et de développement rural, la Caisse nationale d'épargne et de prévoyance, Al Baraka Bank, Société Générale Algérie, et Al Salam Bank, rappelle-t-on de même source.
  • 13-03-2024
    -Règlement n° 24-01 du 25 Rajab 1445 correspondant au 6 février 2024 fixant les conditions d’autorisation de constitution et d’agrément de banque et d’établissement financier (JOradp n° 18 du 13 mars 2024) ........Règlement n° 24-02 du 25 Rajab 1445 correspondant au 6 février 2024 relatif au capital minimum des banques et établissements financiers exerçant en Algérie(JOradp n° 18 du 13 mars 2024). a) Banque : vingt milliards de dinars algériens (20 000 000 000 DA) ; b) Banque d'affaires : vingt milliards de dinars algériens (20 000 000 000 DA) ; Extrait : Art. 2. — Les banques et établissements financiers doivent détenir, à tout moment, un capital minimum ou une dotation d’égal montant dans le cas des succursales de banques et d’établissements financiers étrangers, fixé comme suit : a)Banque : vingt milliards de dinars algériens (20 000 000 000 DA) ; b) Banque d'affaires : vingt milliards de dinars algériens (20 000 000 000 DA) ; c) Banque digitale : dix milliards de dinars algériens (10 000 000 000 DA) ; d) Etablissement financier : six milliards cinq cent millions de dinars algériens (6 500 000 000 DA).
  • 12-03-2024
    -La commission nationale d’évaluation des risques de blanchiment d’argent, de financement du terrorisme et de financement de la prolifération des armes de destruction massive, a tenu sa réunion ordinaire, sous la présidence du ministre des Finances, Laaziz Faid, a indiqué, ce mardi, un communiqué du ministère. La réunion, tenue au siège du ministère des Finances, en présence du secrétaire général du ministère de la Défense nationale, en sa qualité de vice-président de la commission, et de membres de cette instance, a été consacrée à l’examen de plusieurs points inscrits à l’ordre du jour et portant essentiellement sur les dispositions à caractère prioritaire prises pour le traitement des problématiques posées dans ce domaine, et la levée des réserves sur Groupe d'Action Financière du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (GAFIMOAN) Parmi les principales conclusions de cette session, figurent "l'enrichissement et le soutien de la composition de l'équipe permanente plurisectorielle chargée de suivre ce dossier de manière régulière, et ce, à travers l'élaboration d'une feuille de route précise en termes d'objectifs et de délais". Pour rappel, la Commission nationale d'évaluation des risques de blanchiment d'argent, de financement du terrorisme et de prolifération des armes de destruction massive a été créée en vertu du décret exécutif n 20-398 du 26 décembre 2020.