Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Données démographiques 2005

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 02-09-2009 12:33
Lu: 522 fois


Quelque 703 000 naissances vivantes, 147 000 décès et 280 000 mariages ont été enregistrés en 2005, selon l'Ons.
La natalité a progressé en 2005 avec 34 000 naissances de plus par rapport à 2004, soit une augmentation de 4,9% .
On a enregistré la déclaration de 702 578 naissances vivantes en 2005. Ces naissances sont réparties en 361 349 garçons et 341 329 filles, soit un rapport de masculinité de 106 garçons pour 100 filles.
Le taux brut de natalité a subi une légère augmentation pour atteindre 21,36 pour mille en 2005 contre 20,67 en 2004.
Le taux brut de la mortalité générale a connu, aussi, une légère augmentation. Le nombre total de décès a ainsi subi une progression de 6 000 cas par rapport à 2004 où il était évalué à 141 000 décès. Presque 4 000 de ces décès concernent les personnes âgées de 75 ans et plus.
Le taux de la mortalité infantile, estimé globalement à 30,4 pour 1 000 naissances vivantes en 2005, a connu une stagnation par rapport à 2004. Le nombre de décès de moins d'un an a augmenté passant de 20 300 en 2004 à 21 300 décès infantiles en 2005.
L'Ons a , par ailleurs, relevé un fléchissement de la croissance de mariages, malgré l'augmentation de près de 12 000 unions. La croissance ne représente que 4,4% après avoir été de 10% en moyenne, ces dernières années. La nuptialité reste caractérisée par l'augmentation d'une année à une autre du nombre total d'unions.
Le taux brut de nuptialité vient pour la première fois de connaître sa première légère augmentation passant de 8,27 pour 1 000 en 2004 à 8,50 pour 1 000 en 2005.
Par ailleurs, l'Ons constate que l'augmentation du nombre de décès et la stagnation du taux de mortalité infantile ont engendré une baisse de l'espérance de vie à la naissance qui a été ramené de 74,8 ans en 2004 à 74,6 ans en 2005.
L'évolution de l'espérance de vie à la naissance a été estimée en 2005 à 75,6 ans chez la femme contre 73,6 ans chez l'homme. Mais, malgré l'augmentation du nombre de décès, l'importance du volume des naissances fait que l'accroisement pour cette année est de 556 000 personnes, ce qui donne une population totale au 1er juillet 2005 de 32 906 000 personnes et un taux d'accroissemement naturel de 1,69%.
Si ce taux d'accroissement devait se maintenir, la population en Algérie serait de 33,2 millions d'habitants au 1er janvier 2006 et de 33,8 millions au 1er janvier 2007, estime l'Ons dans ses projections.
Notes : - 80% de la population a moins de 40 ans et n'a donc pas vécu la guerre de libération nationale et se trouve " marginalisée " dans les centres de décision aux mains des plus de 60 ans qui représentent environ 11% de la population.
- Environ 60% des Algériens vivent en ville et 96% au Nord