Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Alger - Bilan et projets

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 13-11-2012 20:18
Lu: 551 fois


HABITAT - VILLE - ALGER - BILAN ET PROJETS

(Séance consacrée, par le Président de la République - La presse, mardi 31 octobre 2006 - à la Wilaya d'Alger dans le cadre des auditions des membres du gouvernement. Extraits)

 
La situation dans le domaine du transport et de la circulation se caractérisait en 2005 par :
Une augmentation importante du parc automobile passée de 680 000 en 2000 à 980 000 véhicules en 2005 (plus de 40% en 5 ans).
Une flotte de 68 000 camions et 160 000 camionnettes assurant les activités de transport de marchandises et de livraison urbaine.
Le transit par le port d'Alger de 1 500 camions de gros tonnage par jour, et une moyenne annuelle de 423 000 conteneurs (soit l'équivalent de 60% du trafic national en 2005).
Les transports collectifs sont assurés au niveau du réseau urbain par les opérateurs privés (3 800 autobus et minibus dont 900 affectés au transport universitaire) et l'Etusa (256 autobus), et au niveau interurbain également par des opérateurs privés (2 100 autocars et 12 400 taxis).
Un nouveau plan de circulation a été mis en œuvre depuis le 1er juin 2005.
Une augmentation des capacités de stationnement.
Notes : -Entre 1990 et 2007, 3 000 élus (Dec, Présidents d'Apc,élus de l'Apw..) sont passés par la Capitale.
-Entre 1992 et 1997, pas moins de 5 millions de mètres carrés de terres agricoles, notamment, ont été détournées, et quelque 200 fermes ont disparu, de même que de nombreux projets relatifs à la mise en place d'infrastructures d'utilité publique ont été remplacés par des coopératives immobilières.
-En 2007, on avait recensé plus de 650 000 bâtisses inachevées dans la wilaya d'Alger.
-La capitale enregistre, en 2007, entre 50 000 et 60 000 constructions illicites….et, depuis début 2008, un texte règlementaire fait obligation aux propriétaires de terminer la construction dans un délai de 5 ans.

- Début  2010, le ministère de l'Intérieur avait  recensé , à Alger, plus de 10 000 km de trottpoirs détériorés, abandonnés et défoncés....et sur les 50 000 rues recensées, près de 10 000 ne sont pas entretenues .

- Fin décembre 2011 (déclaration à l'APS, 24 décembre 2011) , le wali d'Alger, Mohamed Kébir Addou annoncait "les projets qui vont changer le visage de la capitale"....dans deux ou trois années au plus tard...et ce, pour une somme de 200 milliards de dinars.

-La stratégie de réhabilitation à l'orée 2029 de la ville d'Alger , qui comprend, entre autres , le plan d'aménagement de la baie d'Alger, vise à transformer la capitale en une "perle de la Méditerranée". Première phase: 2009-2014. Deuxième phase: 2015-2019. Troisième phase: 2020-2024. Dernière phase: : 2025-2029 , Alger "ville monde"... fin des travaux d'aménagement de la baie et  une extension dec la ville vers l'Est.