Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Aviation -CLassement Oig 2016

Date de création: 05-10-2017 11:41
Dernière mise à jour: 05-10-2017 11:41
Lu: 11 fois


TRANSPORTS – AVIATION- CLASSEMENT OIG 2016 Selon le récent rapport de l’OIG Flightview (février 2017) l’aéroport international d’Alger Houari-Boumediene se classe à la 262e position dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, sur un total de 315 aéroports analysés. Ce classement concerne la ponctualité des vols. La méthode de calcul est basée sur le nombre de départs et d’arrivées opérés dans un intervalle de 15 minutes par rapport à l’heure prévue. Pour Alger, où 7 millions de passagers transitent annuellement, 67.4% de vols ont été effectués à l’heure durant l’année 2016. Ce même rapport nous renseigne également sur la performance de la compagnie nationale au mois de décembre dernier. Avec 50.6% comme indice de ponctualité sur un total de 6.602 vols, Air Algérie se classe à la 99e place, alors que 79 vols ont été annulés (1.2%). Au même chapitre, l’autre compagnie nationale, à savoir Tassili Airlines, a effectué 414 vols, dont 17.3% à l’heure. Royal Air Maroc pointe à la 108e place, avec 6.136 et 77% de vols effectués à temps. Quant à la compagnie tunisienne Tunis Air, elle se classe à la 168e place, avec 59.7% de vols à temps. Aigle Azur est classée à la 247e place, avec plus d’un vol sur deux à l’heure prévue. Au niveau mondial, le trafic des aéroports européens en matière de passagers a enregistré une hausse de 5.1% durant l'année 2016, soit 2 milliards de personnes transportées, selon le rapport d'Airports Council International (ACI) Europe qui regroupe plus de 500 aéroports de 45 pays. Dans le top 5 des aéroports les plus fréquentées du vieux continent, l'aéroport principal de la région londonienne Londres-Heathrow est resté en tête du classement, avec 75,7 millions de passagers (+1%), devançant Paris-Charles-de-Gaulle (65,9 millions, +0,3%). Le changement par rapport à l'exercice 2015 est caractérisé par le classement de l'aéroport d'Istanbul-Atatürk par celui de la capitale hollandaise Amsterdam-Shiphol qui a enregistré la plus grande hausse, avec 9,2% (63,6 millions de passagers). Les aéroports de Francfort (Main) et d'Istanbul (Atatürk) enregistrent une baisse respectivement de -0.4% et de -2.1%, se classant quatrième, avec 60,7 millions de passagers, et cinquième, avec 60 millions de passagers. À titre de comparaison, l'aéroport d'Atlanta figure comme l'aéroport numéro 1 au niveau mondial, avec un record de plus de 100 millions de passagers, suivi de celui de Pékin (Chine), avec un chiffre avoisinant les 90 millions de passagers, puis Dubaï, avec 78 millions. L'autre phénomène est celui de l'émergence des aéroports régionaux en Europe desservis en majorité par les compagnies à bas prix enregistrant une progression à deux chiffres pour dix 19 aéroports secondaires, notamment Keflavik (Islande, +40,4%), Berlin (+36,7%) et Sofia (+21,8%). Ce net progrès est essentiellement dû à l'activité croissante des compagnies low cost desservant les aéroports de second rang, laissant les aéroports majeurs aux compagnies aériennes dites classiques. La compagnie low cost Ryanair a transporté 117 millions de passagers en 2016, contre 110 millions au profit du groupe allemand Lufthansa. C'est la première fois dans l'histoire de l'aviation commerciale, qu'une compagnie low cost surclasse une compagnie classique. Un autre fait marquant l'année 2016 est celui que l'équivalent de la moitié des habitants de la planète ont voyagé par avion, soit 3.7 milliards de passagers, avec une progression de 11.2% dans la région du Moyen-Orient, 5.7% en Afrique et 4.3% en Europe.